17
aoû

Compte-Rendu de la 57ème soirée filles avec un cerveau (chacune) + invitation à la 58ème

Compte rendu de la soirée fille 57 à Lambermont (Gaume) chez Christine écrit par Christine. (La première sans la présence de Milady captive de son sac volé dans le train).

Ce fut une soirée numineuse, vraiment !

Selon Rudolf Otto et Carl Gustav Jung, le numineux, c’est ce qui saisit l'individu, ce qui venant « d'ailleurs », lui donne le sentiment d'être dépendant à l'égard d'un « tout Autre ». C'est « un sentiment de présence absolue, une présence divine. Il est à la fois mystère et terreur.

Annie : s’astreint à écrire une page A4 par jour. Elle nous en lit une : Fenêtre ouverte sur / garder les vivants dans son cœur / une chanson de Simon and Garfunkel / le couple vu comme un château : ceux qui y vivent veulent en sortir, ceux qui sont dehors veulent y entrer. Elle nous montre une statuette Mapuche (Chili) dont le socle se détache pour montrer le bas d’un corps féminin.

Françoise (Fu) : évoque un groupe qu’elle a créé avec d’autres « artisans de notre vieillir » (qui aurait pu s’appeler… VIPO… vi’ peaux). Il réunit des habitants de villages proches (pour faciliter les services et les trajets) dont Gérouville et Avioth de plus de 60 ans (en général plus de 70). De 12 ils sont passés à 8 (deux sont partis parce que trop émus de se projeter comme morts. Réunions à thèmes. D’abord, les aspects formels : prix aux km, cagnotte pour acheter, par ex, des lunettes à celui qui ne peut pas assurer financièrement. S’énoncent le fait d’accepter qu’on est vieux, récapituler chaque journée chaque soir, les manières de mourir dans le monde, se réconcilier avec son entourage, formulaires à remplir pour le droit de mourir dans la dignité (qui décide si on perd la boule ?). Lors d’un tour pour ou contre l’euthanasie tout le monde a voté contre, mais contre aussi l’acharnement thérapeutique. Françoise a présenté une conférence gesticulée sur la mort. Moments numineux, stades qui suivent la mort, la mort fait partie de la vie (groupe à Mons), ENEO…

Christine D conseille « Chroniques de mon crématorium » de Caitlin Doughty... Sans oublier les superbes papiers végétaux, orties et soude caustique que Françoise nous montre… 

Marie : Jephan de Villiers Elle nous amène un «cerveau », morceau de mémoire, créé par lui, en papier, cordes. Installation des cerveaux sur des barques / petits personnages en mie de pain qu’il confectionnait quand il était petit et malade (Annie)…

Karyne : Vacances particulières en Gaume (elle est bruxelloise) depuis un mois / père décédé récemment de la maladie d’Alzeimer / pour qu’il puisse aller « sous la douleur », elle lui racontait des histoires de mers chaudes, l’emmenait en « natation » / Il est mort en essayant de garder ses yeux ouverts le plus longtemps possible comme un enfant qui ne veut pas s’endormir et qui voudrait qu’on continue à lui raconter une histoire /Enterrement dans la collégiale de Nivelles, elle dit un texte comme il aurait offert un verre, l’impression d’avoir des siècles derrière elle, de sentir les pierres la pousser dans son dos, acoustique de l’église. Lors de son séjour à Orval, le Jardin de pierres, marche sur les pas de son père (petit séminaire, aimait l’Orval…). La vierge de l’abbaye d’Orval pas sympa, menaçante, le chant des moines qui permet que l’édifice ne tombe pas. Redonne forme en arrachant les orties au jardin de Patricia chez qui elle loge. Des vacances où elle se laisse porter par ce qui vient, ce qui arrive.

Françoise L : Allers-retours dans sa maison, une pièce dédiée au dessin, 30’ par jour, certains réalisés à hauteur de cuvette de WC… / Partage de ses dessins / Ses photos ne sont pas ses états d’âme, projections des amis qui les regardent.

Christine V : partage d’un projet d’école de devoirs (relancé par Véronique) à Lambermont, la difficulté de recruter des bénévoles, la contrainte qui fait peur quand on n’est pas toujours disponible, ni présente, la peur de se voir envahies par les enfants sans pouvoir assurer. Appel à l’équipe qui retourne ceci : ne pas appeler ça « école », trouver une autre dénomination, un jour semaine pour commencer, à deux. Voir si la sauce prend, si d’autres villageois s’ajoutent plutôt que de faire de la retape, rester dans le plaisir, ne pas se forcer à « sauver » les enfants. Mettre des livres, jeux à disposition. Moment de détente.

Catherine : Lit l’un de ses textes où il est question d’un couple de prisonniers politiques chinois (Liu XiaObo et Liu Xia Xiaobo, artiste qui n’a pas pu aller chercher son prix Nobel. Sa femme a disparu. Catherine aimerait que l’une de ses lettres puisse l’atteindre, mais où ? D’où lui vient son intérêt pour cette femme ? Ne supporte pas l’idée qu’on puisse oublier des personnes, se souvient du papier collant qu’on lui mettait sur la bouche quand elle était petite…

Chantal : coup de gueule au sujet du magazine Wilfried  où il n’est question que d’hommes. Poubelle ! Savoir dire non à sa voisine alcoolique qui devient envahissante / histoire de son petit-fils Hugo et de l’arbre qu’elle lui demande de se choisir. Il en élit un, ils vont près de lui et « font ce qu’on fait quand on rencontre un arbre », l’arbre est ensuite reconnu par la mère du gamin (moment numineux !) / histoire de l’achat ou non d’un chapeau melon (tout prend de la place dans une yourte), de la robe de princesse pour danser avec un mec un peu brut de pommes. Elle lui demande s’il sait ce que c’est une robe de princesse, il répond « ben ouais, c’est une robe avec une princesse dedans… ». Chantal se regarde dans la glace et dit : « si j’étais un mec, je me draguerais ».

Véronique : montre des cordes avec des nœuds, emmêlées, qui la suivent partout. Chaque nœud est une femme initiatrice, amie. Un lien avec ces femmes. Un autre bout de corde vient de l’île de Macronissos. Véronique découvre dans « Journal de déportation » de Yannis Ritsos » l’existence d’un camp de déportation en Grèce, à Macronissos, bâti en 1947 par les anglais et les grecs sur le même modèle que les camps qu’on venait de vider après la guerre... S’y trouvaient des femmes et des enfants (même ration d’eau pour une femme seule ou avec enfants, eau dans des contenants dégueulasses, beaucoup meurent de soif). On entendait du continent (5km), les cris des détenus torturés. Mais, personne ne semble se souvenir sur le continent, aucun travail de mémoire. Un homme politique a un jour nié qu’il y avait eu des femmes et des enfants, choc pour une ancienne déportée qui le voit à la télé. Véronique est allée sur place avec son compagnon et une amie. Difficulté de trouver un bateau qui accepte de les y conduire (courants forts qui ne permettaient pas aux prisonniers de s’évader). Sur l’île, des serpents, quelques ruches, des ruines du camp d’une cinquantaine de centimètres de haut, les latrines, pareilles à celles d’Auchwitz, le plus en état. Et ce bout de corde qui sentait le mazout… Dans cette île on a retrouvé des poèmes mis dans des bouteilles et enterrés pour ne pas que les matons les trouvent. Lecture d’un texte de Ritsos où il est question d’un fils mort dans un camp, personne ne mange sa part alors que tout le monde meurt de faim : « nous nous aimions » (texte joint).

Voir le film « Comme des lions de pierres aux portes de la nuit » - On peut l’acheter ici : http://olivierzuchuat.net/fr/dvd-vod.php

Annie conseille deux livres : « Une journée avec Denisovitch » de Soljenitsyne

et « L’écriture ou la vie » de Jorge Semprun 

Christine D dit avoir ramené une fleur, séchée, d’Auschwitz. « Quelles fleurs peuvent encore pousser là ? »

Christine D : son compagnon originaire de l’Orégon, là où il y a encore des forêts primaires, où dix arbres peuvent pousser sur une seule souche, où des routes passent à travers les séquoias. Elle nous lit « The giving tree » (l’arbre généreux) de Shel Silverstein (dont la figure déçoit Chantal qui l’imaginait un peu plus… « slave »).

Ritsos 1 001.jpgritsos 2 001.jpg

...

Prochaine soirée filles avec un cerveau (chacune), la 58ème chez Milady à Schaerbeek (adresse sur requête) le vendredi 6 octobre de 19h01 à ... - Chacune bienvenue.

(concept énoncé après un autre compte-rendu, ici)

 

19:56 17/08/2017 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

15
jui

Compte-rendu 56ème soirée filles avec un cerveau (chacune) 23/06/17 + invitation à la 57ème

diable-jeune-fille-Victor-Orel.jpgCompte-rendu de la 56ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du 23 Juin 2017 @ Pascale’s (Molenbeek)
& Invitation à la 57ème le 11 août chez Christine (Lambermont, Gaume)

Amélie : Tarot de Lucie Charcosset + Susie Orbach ‘Fat is a feminist issue’ (traduit en 2017) – contre la grossophobie

Milady : Festival queer féministe « Les Salopes Pirates » (Metz) + Femmes Ancestrarbres de Sarah Fisthole, revue collective féministe ‘Hors-Je(u)’ et cartes postales achetées au Sterput – E2

Karine : Pilar et Simon, carnets de prison… sous période franquiste… archives personnelles, de la ‘petite’ histoire à l’Histoire.

Hülya : deuil-s. arbre généalogique. Nomadisme. D’où venir, où aller… sarah lucas II.jpg

Marie : ‘Ceci est mon sang’ d’Elise Thiébaut + Jack Parker ‘le grand mystère des règles ‘ + MUM : Museum of Menstruation + flux instinctif + vers la coupe menstruelle + cellules souches et sang menstruel… menstrues tous azimuts.

Elsa (autrices) : ‘Who owns the black pain ?’ de Zadie Smith (Article in Bazar) + ‘Open Casket’ de Dana Schutz + Patrick Jean et le pro-féminisme, Get out film d’horreur avec le racisme comme terreau + black lives matter + Emett Till

Sylvie : ‘les demeurées’ de Jeanne Benameur + le savoir rend il heureux, plus tolérant ? oppose-t-il le dire et l’action ? + carte de l’ermite du tarot

chantal ackerman je, tu, il, elle 1974.jpgSéverine : ‘mère-s démone-s’ / mères vampires, Folcoche,…

Pascale : ’365 Athens’ – Bruxelles-Athènes © Death Valley + Tarot 'The wild unknown’ de Kim Krans

Références tous azimuts :

à propos des mères :
Maya Angelou ‘I heard a bird sing’ + ‘lettres à ma fille’
Calamity Jane ‘lettres à ma fille »
Mazarine Pingeot « cimetière des poupées »
Recueil de récits psy des liens entre mères et filles
Alice Walker ‘all about our mothers’
Louise de Vilmorin
Colette ou le monstre maternel
Jacqueline Harpman
...

A propos des corps gros:
Push' de Sapphire

à propos du deuil :
Au bonheur des morts’ de Vinciane Depret

à propos de l’éloignement, de l’isolement…
life doesn’t frighten me at all’ with JM Basquiat + Ici de Christine Van Acker + Le retour à la terre de Manu Larcenet


Prochaine Soirée Filles (57ème)
avec un cerveau (chacune)
le vendredi 11 août chez Christine Van Acker
Lambermont, Gaume
dès 19h03.
(possibilité de soirée + nuit sur place)
pour une fois, confirmez votre venue afin qu’on organise
le couchage / camping / co-voiturage / collectage à la gare la plus proche.

Mais encore et toujours,

  • apportez gentes et nourritures terrestres
  • une chose, un truc à partager de toute forme, sorte, teinte
  • faites des amours et/ou des guerres

rappel du concept iciana mendieta stache.jpg

16:15 15/07/2017 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

4
jui

C'est aujourd'hui le 8 mars (IV) - Sorcières #25 - 8juin17@LaBellone

18194723_1387386451307136_5784830254910176113_n.jpgEn partenariat avec la RainbowHouse, Les Midis de la Poésie et la librairie Tulitu, la Bellone invite le collectif non-exhaustif de Sorcières#25 à jouer.

"NOUS, Sorcières, avons hérité des pires et des meilleures.
NOUS, Sorcières, nous sommes emparées de ce qui nous était dû et su et pu et tu.
NOUS, Sorcières, avons fabriqué des espaces de papiers et d’écran à la gloire de LaMonstre.
La revue auto-produite célèbre ce qui est aujourd’hui, venant d’hier et de demain, déjà.
La revue #25 de Sorcières, les femmes vivent, arrive dans les chaumières, les tanières, les taupières, les hémisphères (droit ou gauche).
Des autrices/artistes féministes présentent le numéro 25 de la revue ‘Sorcières’, intitulé La Monstre.
Sorcières?
Ce magazine littéraire et non mixte, datant des années 70-80, en était resté au numéro 24.
Pour ce tout nouveau numéro, celles qui l’ont aujourd’hui ressuscitée, ont voulu l’ouvrir à plus de diversité. Toujours uniquement des femmes, mais pas que blanches, pas que hétérosexuelles ou cisgenres, pas que trentenaires et issues de la même classe sociale.

Le 8 juin de 17h00 à 19h01 aura lieu une rencontre performative dans la cour de la Bellone : les autrices/artistes présentes mettront en voix des textes déjà publiés (avec peut-être ceux qui auront vu le jour durant l’atelier du 11 mai qui a eu lieu pendant la Pride).
Elles raconteront cette aventure d’écriture collective sur la définition de la / des féminité/s, en quête de plus d’inclusivité culturelle, générationnelle et artistique et des performances, des lectures auront lieu pour envisager LaMonstre sous des angles variés.

Ce 08 juin est conçu comme un autre ‘08 mars’. Cette année, La Bellone a choisi à la fois de célébrer et de remettre en question la Journée Des droits des Femmes souvent nommée La journée de LA femme dans les médias... Qui est cette femme ? Et pourquoi une seule journée ? Répondant à cette absurdité par une autre, nous avons décidé de donner suite à cet évènement-accordéon que nous avions entamé les 08, 15 et 22 mars. Pourquoi le 08 juin ne serait-il pas aussi la journée des femmes : nous pouvons dire 'C’est aujourd’hui le 8 mars!' comme nous pourrions dire 'C’est elle, c’est la Femme!'.

Avec Christine Aventin, Pascale Barret, Aya Kasasa, El Mougine Landerloupe, Maro, Milady Renoir, Joëlle Sambi, Snoeg Snoedal et Volte, entre autres.

22:56 04/06/2017 | Lien permanent | Tags : girlz, act-u |  Facebook

"femmes savantes" - Une semaine d'atelier d'écriture (soit à Neufchâteau (AKDT) soit à Bruxelles

akdt femmes savantes.jpgSi cette proposition faite pour l'AKDT vous intéresse mais à Bruxelles (et plutôt du lundi 17 au vendredi 21 juillet (avec d'autres conditions aussi), merci de m'aviser par MP.
En cas de jauge minimale de participant.e.s non atteinte à l'AKDT, je l'animerai à Bruxelles (Schaerbeek).

Enoncé:
Cet atelier d'écriture s’imprègne des figures féminines (de la littérature, des arts, de la politique, de l’histoire, des histoires...), des luttes, débâcles, retors, revers, sangs versés, poings levés. Il s’irrigue des fils cousus et des fleuves exaltés que certain(e)s ont traversés, traverseront.

Les participant(e)s de tout genre, de toute symbolique, pourront re-découvrir quelques noms de proues et poupes créatrices mais aussi une série d’œuvres d’art et de travaux inspirés d’entités féminines (qu’elles soient d’hommes ou de femmes) croisées sur la route par Milady Renoir (dont Annie Sprinkle, Violette Leduc, Camille Ducellier, Hildegarde de Bingen, Olympe de Gouges, Julien Clerc, Annette Messager, Ishtar, Pina Bausch, Gilles Deleuze, Toni Morrison, Annie Leclerc...).

De nombreuses lectures, créations, idées, des approches contemporaines et moins feront terreau et prétexte/s à l’écriture créative, à l’expérimentation de styles multiples, à des mises en voix-et-corps-et-langues et à des réflexions libérées de contraintes sociétales mais pas littéraires.

Niveau
Toute entité mortelle et sensible est bienvenue pour écrire, lire, évoquer, déconstruire, chercher, s’autoriser. En aucun cas, cet atelier ne se veut prosélyte ou convaincant, il se veut espace ouvert et enthousiaste.

Une courte présentation de soi et de son intention pour l’atelier est bienvenue mais non obligatoire

Matériel
Agrafeuse, scotch, punaises, ciseaux, cutter, esprit, corps, ...

Infos pratiques et inscriptions pour l'AKDT: http://www.akdt.be/index.php/stages/arts-du-spectacle/516

Si pour Bruxelles, contactez-moi par mail.
Atelier à Schaerbeek.
5 jours plutôt que 6.
200 euros la semaine
payables en plusieurs fois si souci.

22:27 04/06/2017 | Lien permanent | Tags : atelier, girlz |  Facebook

23
mai

CR de la 55ème soirée filles avec un cerveau (chacune) – 21.04.17 @ Nathalie’s (Schaerbeek) – invitation à la 56ème - 23.06.17

girlz, agendada, Compte-rendu de la 55ème soirée filles avec un cerveau (chacune)le vendredi 21 avril 2017 @ Nathalie’s (Schaerbeek)

+

+

Invitation à la 56ème chez Pascale B. (Molenbeek) le vendredi 23 juin

Véra : Aromathérapie petit livre, recettes joyeuses – mascara des yeux pour celles qui aiment être vues et regarder – homme à cadeaux, sans concession. Couvre-feu et désirs.

Nathalie : MOOC – tutoriels de gouvernance partagée ou l’insupportable maniérisme marketing des gesticulateurs précses des cours. A suivre (ou à ne pas suivre). Récits.

Alice : Tours de magie magiques « Fleur qui s’ouvre et poivre qui a peur » - devinette… mystères, mystères. Joies d’être magique.

Jana : Vinyles mystères à découvrir ensemble (dont Paul Rolelson – spirituals + Schonberg – Pierrot Lunaire + Lieder des Antifaschistischen – Widerstandes im Europa) + workshop « white priviledges » + proposition @ ING space (Amal Alhaag, Maria Guggenbichler – sideroom (archive here)

Zoé : Voyages entre corps et autres mondes via les cyborgs, les interfaces féministes et les empowered writers… Judith Butler @ ULB + Comptes et légendes de Margaret Atwood (Sous titrés : ‘La dette et la face cachée de la richesse’) + Ursula K. Le Guin pour l’essai sur les genres Fantazy & Science fiction : ‘le langage de la nuit’ + La Servante écarlate réactualisé… + Donna Haraway .

Isabelle : Méditation – pleine conscience – antiétiquette méthode Resseguier. Plaisir de la transformation dans la relation de «savoir » entre «parent-enfant ». Désir de grandir. girlz, agendada,

Amélie : Amandine Dhée ‘La femme brouillon’ ‘dans la forêt’ de Jean Hegland

++ Théorie du Care + ‘le mur invisible’ de MARLEN HAUSHOFER

Dani : Expo « unexposed wishes » - proposée par Fery Malek-Madani + Manifeste des all Frauen im Bund (féministe et allemande et aussi… )

Emma : Un fait divers sordide… écoles et encadrements – (d’)Où est la parole ? qu’est ce que porte l’écriture quand le mot ne suffit pas ? Hommage à S. – émotions légitimes et lois naturelles de l’enfant + autolouange + Voici un conte pour aider les enfants à se libérer de leurs émotions

Sandrine : « Looking for the putes mecs » - spectacle promotion + Programme Centre Culturel Jacques Franck (Cette année, le slogan de la Belgian Pride « Crossing Borders » met en lumière la condition des personnes migrantes LGBTQI+. Le PRIDEFESTIVAL 2017 organisé par la RainbowHouse vous propose du 3 au 21 mai une flopée d’événements dans divers lieux culturels bruxellois. Le Jacques Franck s’y associe avec une programmation axée sur le cinéma, le théâtre, des workshops (Fierce attitude et Drags King) et un  Sassy Cabaret…) + Altervisio (asbl pédagogique questions anti-discriminations LGBTQI+)

Milady : Les Glorieuses + Le crapouillot spécial ‘Super Femmes des années 80’ – Langage politique macho assumé des revues satyriques de cette époque.. double sens, double langage, sexisme « humoristique », … liberté de ton ?

girlz, agendada, Prochaine Soirée Filles (56ème)
avec un cerveau (chacune)
le vendredi 23 juin chez Pascale B. (Molenbeek)
dès 19h03.

  • faites passer
  • ne confirmez pas, venez (ou pas)
  • apportez gentes et nourritures terrestres !
  • faites des amours et/ou des guerres.

Rappel du concept dans un épisode précédent.

21:31 23/05/2017 | Lien permanent | Tags : girlz, agendada |  Facebook

6
fév

CR 54ème soirée filles avec un cerveau (chacune) + invitation à la 55ème le 21 avril à Bruxelles

girlzCompte-rendu de la 54ème soirée filles
avec un cerveau (chacune)
29 janvier 2017 @ Sylvie B.’s / Bierges

(mode d’emploi :
ce qui est souligné / coloré est hyperlien
– cliquez donc pour voir)

  • Sylvie : récits d’ados, postures de classes et brèves d’école. One Woman Show « ET ma culotte, tu la veux ? »

  • Améli: FRONTIERES de Francescao Solleville… chanson de lutte issue du répertoire du Buena Vida Social Band. Rengaine humaine contre l’oppression et les Murs de Honte.

  • Anne-Françoise : liberté de pensée et d’agir vers Kevin Johansen - Timing, et un air d’accordéon qui échauffe l’amant de Saint-Jean. Choses du trac et des alliances avec d’autres artistes. 
    girlz
  • Béatrice : Dyonisos, récolte de sens et de cycles auprès des Ateliers de l’Âme. Orgie-s. Et des mythes en séries… Feuilletons d’Ulysse, d’Hermès, de Thésée de Muriel Szac et Sébastien Thibault. ET bonus : La Naissance de la tragédie à partir de l’esprit de la musique (Die Geburt der Tragödie aus dem Geiste der Musik) de Friedrich Nietzsche.

  • Marie : L'hypnose éricksonienne pratiquée par Marie + BOA (écoute à prix libre)… et qqs exemples d'escargots érotiques 

  • Chloé : Shiva Shambo en chœur. L’ensemble et le singulier.

  • Dom : état de collusion, regards croisés, pommes par deux ou par tonnes. Yom Kipour à la tombée d’un jour. ET bonus : Caroline Sury. ET bonus : Sexisme dans l’illustration. ET bonus : un peu de crush fetish. girlz

  • Clé : « La découverte ou l’ignorance » de Tri Yann à transposer vers un « guide » des racines culturelles de poche, menhir portable à la clé.

  • Mouna : exploration des exemples de wassorette nomade, doucheflux, rolling douche, free cuts, Des gens ET des asbl engagent la rue auprès des sans abris. Aller vers BULLE asbl, être allée vers Exeko (et pas Ex-Aequo mais les deux sont…). ET bonus : Recette du cheesecake de Mouna: Préchauffer le four à 180. Faire fondre 125g de beurre et les mélanger à 250g de spéculos déjà émiettés (au mixer c'est mieux). Tapisser le fond du plat (préalablement décoré au papier de cuisson) avec cette préparation et bien répartir et aplatir avec le dos d'une cuillère. Mettre au frigo. Battre la faisselle (1pot) au fouet. Ajouter 120g de sucre, 2 cuillères à soupe de farine, 3 oeufs, un pot de crème fraiche et le jus d'1 ou 2 citrons (+ zeste si on aime). Bien mélanger à chaque étape. Verser au dessus du biscuit et mettre au four +ou- 45min. Laisser refroidir et recouvrir d'un coulis de framboises qu'on aura chauffées et écrasées avant ! 
    girlz
  • Milady : 2 x BD . 1 sur « les filles » (@ Editions des femmes (desfemmes.fr/) suite à la publication « Du côté des petites filles » d’ Elena Gianini Belotti. girlz+ 1 sur Sauvage, ou la sagesse des pierres PAR THOMAS GILBERT. ET bonus ; Docu La domination masculine. ET bonus ; L'Homme-dé de Luke Rhinehart.

 

 

 

 

Prochaine (55ème) soirée filles avec un cerveau (chacune)
le vendredi 21 avril 2017
à 19h02 à Bruxelles
chez Nathalie C. (Schaerbeek).

13:07 06/02/2017 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

14
déc

Compte-rendu de la 53ème soirée filles avec un cerveau (chacune) ET Invitation à la 54ème le 29 janvier 2017

Compte-rendu de la 53ème soirée filles
avec un cerveau (chacune)

  • 19 novembre 2016 –
  • @ Sophie B.’s –

(hôtesse) Sophie : gravures rupestres de Tanum, Suède… « les jeunes mariés » et ce baiser. merci à Isis pour son accueil, aussi.Vitlycke._5._jeunes mariés gravures rupestres de Tanum.jpg

Véra : patch au cannabis … anti douleurs et beauté du pied.

Véronique : Les Filles du Baobab – photos série cœurs cœurs cœurs – photolangage récits de soi de corps et cœur.

Amélie : NaNoWriMo, ou mois national d'écriture de roman (National Novel Writing Month) - Europe :: Belgium :: Wallonia & Brussels | National Novel Writing Month / nanowrimo.org/regions/europe-belgium-wallonia-brussels

& NaNoWriMo Belgique ! nano-belgique.forumactif.org/

avec ces projets où les héros sont Cape de Coupe et Chemin de Clavier… ET invisibilisation

Alexa : livre sur les religions monothéistes d’Albert SLosman en fait prétexte pour évoquer Rachid Benzine et sa lettre à Nour (texte-livre-pièce de théâtre). Claque et quête. Vers « les revenantes »… 

Valérie : extrait d’un carnet… encres, couleurs, mots, choses, soi et strates.

Christ balloons.jpg Sophie : beauté.s et présence.s. la vulnérabilité comme énrgie de beauté. Citation d’Achile : « Dieu a peut-être existé mais il y a très longtemps ».. l’athéïsme est un chemin de longue haleine. Et livre insistant, Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie. Et les murs de Solvay habités par Denis Meyer.

bronzez doré.jpgAnissa : importance du conflit, de la polémique… dans une relation. Voir l’éloge du conflit (cf. Benasayag) et entrevoir « l’adverse amicalité »… Comment prend-ton soin du groupe dans une culture qui repose sur l’apologie de l’individu dont le processus d’émancipation s’est réalisé grâce à l’individualisme ? vers la Désobéissance civile

Aurélie : oh corps, dis… lettre d’une drama queen alias Vickie Gendreau et puis Grisélidis Réal en cadeau, en offrande, en plaisirs. Et la Maison Quartanier.

Eugénie : Les enfants de Jocaste (de Christiane Olivier), non mais Sigmund allô quoi/ bon, allez Mélanie Klein ?

Victorina : Je prête à rire mais je donne à penser de Miss Tic, si, si.

Juliette : méditation cuenca vipasana et aussi un sablier, rapport au temps dévorant dévoré et l’incarcération comme temps sus-pendu et les promesses des systèmes nécrogènes, l’illusion de la réinsertion.

Madame-Peripetie5.jpg Béatrice : chansons d’Anne Sylvestre…. Et Clémence, tu prends des vacances ? qui fera la vaisselle ?

Anne: Soirée diapositives, lecture (et non des photos), lecture des aventures de vacances des autres. Campigriz / Wild Countries / Campirando / Take all or not to take all.

Aliette : mini atelier d’écriture #écrireasli. (événement à la Bellone et des ateliers ici et là, partout) et co-lecture avec Anne (wild remorque woman)

Chloé : « ma dernière claque » … texte de soi à l’enfant, relation de confiance et de laisser s’envoler, émanciper ET guider, accompagner…

Hulya : Des femmes de Philippe Bouvard… archétypes et autres (stéréo)types vu par une grosse tête.

Mounira : végétarisme, antispécisme, de la souffrance à la prise de conscience… amour d’Isis et Mirza et nos ami.e.s « les bêtes ».

Dani : un postulat pré-vœu, ; y croire, s’y atteler, s’y mettre et faire feu de toute flamme d’intention.

Christine: Recueil paru parti comme un feu... ET des Indociles, à foison.

Gaetane :bol tibétain venu du magasin Merlyn (Erpe-Mere), le son qui repousse les murs et variations. Pascale Toussaint et la lecture de « 50 écrivains belges »

Odile : « le pouvoir de Charlotte » titre provisoire d’un texte en chantier… et puis « j’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce

bilboquet humain.jpg Alice : bilboquet et adresse vers la position « femme bilboquet » du Kama Sutra (mais pas que(ue). Hommage court mais bref à Mauricia de Thiers, la femme bilboquet.

Sarah : « l’âme de Billie Holiday » de M.E. Nabe, ce livre pas fini et relié à celui qui… alors lecture du texte qui dit de ça et de lui et du pas lu.

Martine : livre de Thierry Beinstingel, « Vie prolongée d'Arthur Rimbaud »

baiser fauve II.jpg Fatma : Une recontre bouleversante, des destins croisés, du renversement de cœur, du renflouement de corps, des tonalités funky loving story.

Donna : présence-s, observation, bonheurs.

Milady : Ay mi amor ! de Benoît Jacques

++ BONUS/ ++

BD « l’origine du monde » de Liv Strömquist
Blog : Large Labia Project - Le blog «Large Labia Project» veut lutter contre une vision erronée du sexe de la femme qui serait véhiculé par le porno et/mais.

 

Prochaine soirée : 54ème soirée filles avec un cerveau (chacune) le dimanche 29 janvier à 16h chez Sylvie B. à Bierges. (adresse sur requête).

arlequin.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RAPPEL
CONCEPT (simple mais expliqué longtemps)

 

Quoi ? 

 

Depuis un été en 2005, la Soirée Filles avec un Cerveau (Chacune) rassemble des femmes de tous bords, de tous âges, de toute tendance, de tout statu assumé ou projeté dans un gynécée, dans un salon, dans une cave ou dans un atelier. 

Sans forcément se connaître, elles échangent des mots, dévoilent leurs objets,  (dé-)montrent des choses. Coup de cœur ou coup de gueule autour d’une assiette, d’un verre et d’une table (avec chaise). Chacune montre quelque chose aux autres et ça papote, ça grignote, ça évoque, ça se surprend, ça s'entend, ça s'amuse, ça s'émeut. La vie quoi. 

 

L'idée principale est le cercle de paroles et d'échanges. De nourritures. Le temps est partagé, l'espace aussi. 

 

Qui ? 

TOUTE FEMME EST LA BIENVENUE de 4 à 105 ans:

vous, votre moche-mère, votre demi-sœur, votre grand-mère entière, votre voisine d’en face, votre adolescente bougonne portable, …

Que vous soyez pro- ou anti- masculin, 
que vous soyez célibataire ou amoureuse sous des jardins suspendus d'amour éternel, 
que vous soyez agricultrice, chômeuse, carriériste, star du phonographe, ni muse ni soumise, 
que vous soyez féminine, chamelle, gourgandine, frigide ou fan de Brigitte Bardot, 
que vous soyez enceinte jusqu'aux yeux, déprimée jusqu'au noyau, débordead jusqu'au nœud, procrastinée jusqu'à demain, 
devenez une fille dotée d’un cerveau réfléchissant, simplement.

 

Comment ? Pour la réussite de la chose, 
chacune apporte du boire et du manger pour alimenter le buffet ouvert pour toutes. 

 

PUIS - PLUS:


- une MUSIQUE, un CD, une fanfare, une DJ, un instrument de musique, … 
OU
- un LIVRE, un TEXTE (perso/d'autre), un recueil, une encyclopédie, un bottin, un tarot, … (mais les livres, ben, c'est pas le premier objet auquel penser, allez un effort!)
OU
- un OBJET d’enfance, d’adolescence, de femme, objet sujet d'une histoire, d'une ironie, comme une poésie, une nostalgie, …
OU
- UNE CHOSE que vous fabriquez, cuisinez, cousez, tricotez, crochetez, décorez, recyclez, troquez, vendez, inventez… (Ventes de vêtements, de bijoux et autres délices possibles)
OU
- une IDEE de débat, de conversation, un concept, une envie, une utopie, une uchronie, …
OU
- une EXPERIENCE, un souvenir câlin ou une claque déclic, un truc à raconter, une recette de tartiflette afghane, une chose à partager pour faire jurisprudence ou table rase… 
ou même un truc de filles!

which one.jpg

PS I: hommes interdits mais pas haïs.
PS II très didactique et complémentaire.

rondelettes.jpg

Conditions d'adhésion au concept:

- pas de limite dans l'apport des objets (juste la gestion du temps en fonction des filles présentes fera loi)

- pas de limite dans l'apport de bonnes copines (pas de connes bobines!)
"que les chignons et les girons se mélangent , nous ne serons jamais qu'une seule toison!" (magnets de frigo avec cette citation sur requête)

- pas de limite dans l'apport de calories (on aura le temps de s'en préoccuper quand on s'ra pensionnées!)

- Mais une limite de retard, histoire d'écouter la majorité
voire la totalité des autres filles, de les rencontrer
et PUIS si vous arrivez plus/trop tard, tampix... 
on aura quand même débuté à déguster…
oui, encore cette tenace loi naturelle des premières lionnes au point d'eau!

- ne pas confirmer sa venue, ne pas infirmer sa non-venue, ne pas SMSer son sentiment d'illégitimité, ne pas voler la cervelle d'une autre, ne pas chercher à comprendre, aimer, être aimée, et faire l'amour. En gros.

 

no thought.jpg

16:06 14/12/2016 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

26
sep

Compte-rendu de la 52ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du vendredi 23 septembre @ Milady’s

 Voilà, voilà... ce qui est ROUGE est à cliquer / hyperlier.

 20100505170251224.jpg

Donatienne : « Que voulez-vous vraiment ? » / « Que voulez-vous vraiment vraiment ? » / « Que voulez-vous vraiment vraiment vraiment ? » 

A se les poser pour l’instant présent, demain, la semaine, prochaine, le mois prochain, l’année prochaine, dans dix ans, vingt ans, trente ans … Si une réponse apparaît … Est-elle en accord avec ce que vous vivez ? Un changement doit-il s’opérer ? Comment ? Etc.  L’objectif de l’exercice est avant tout d’apprivoiser nos zones de non-confort … pour se lancer dans un inconnu qui peut-être nous amènera à une tout autre vie … Il peut se passer « quelque chose » à un moment donné … :-) Ou peut-être pas. A chacune de voir ! 

Pour le livre : « Petit cahier d’exercices de pleine conscience » d’Illios Kotsou. 

A une certaine page, IMG_2099.JPGcette image interpellante. Comment voyez-vous votre corps ? Comment vous en occuperiez-vous si c’était votre chez vous ? Ou plutôt le considérez-vous comme votre « habitat » ou comme un simple « véhicule » ? Grâce à cette image, visualisez-le comme si c’était votre maison … L’objectif est d’en prendre soin comme tel … Chacun à sa façon … De voir comment les relations s’y construisent et se défont entre quoi et quoi, qui et quI dans le but de mieux gérer nos émotions et nos relations aux autres en diminuant le stress que celles-ci peuvent parfois engendrer. :-) A chacun d’adapter la méthode, le dessin, se raconter des histoires, faire des dessins …  

 

Sophie : Ishtar / InnanaProstituées sacrées – athanors flamboyants – drogues dures – shamanes blanches, rouges, noires – (cf. Corinne Sombrun / conférence de Claude Poncelet ce LUNDI)

Laurie : non, non, pas de l’utilité d’apprendre un poème par cœur (Rimbaud ou…) mais plutôt, oui, plutôt le partage d’un projet de sténopés. (Auto-)Portraits. Francis Bacon peintre. Images floues. Entresort du monde. Mouvements doubles. Camera Obscura. (+ photo-peinture de Jaya Suberg (dixit Suzy)

 

Christine : Doux Dense Poème de Nazim Hikmet tiré du recueil Il neige dans la nuit..

 

Anne : Gaultherie Mon Amour + Dictionnaire des Lieux Imaginaires d’Alberto Manguel & Gianni Guadalupi – ex. : PERRINBOURG : Village de l'Allier. Toutes les femmes s'y ressemblent, ont les cheveux frisés, la peau douce, et le nez en trompette. Elles restent jeunes éternellement et passent des concours difficiles. Il n'y a qu'un homme, réélu par cooptation tous les treize novembre. Son seul travail consiste à cueillir des fleurs rouges et à casser des moules à gateau en porcelaine. Par décision municipale, le couvre-feu est décrété tous les soirs à 22 heures. Il faut alors, sous peine d'amende, fermer les portes de toutes les pièces. En 1998, Perrinbourg a décidé de se jumeler avec Ossun (Hautes-Pyrénées), pour le meilleur ou pour le pire, et l'innommable disparut pour quelque temps. Le pire est arrivé, quand les Birmans ont envahi Perrinbourg. Les femmes consentantes furent violées à 5 reprises, les autres respectées. Dans la grotte de Perrine, on trouve des scarabées (Edmond Michelet. La France profonde. Clermont-Ferrand, 1967)

 

Véra : pralines GOD-DIVA… et les sources chaudes de Tchéquie… et l’attente du quelque chose qui arrivera (rime avec véra hein !)

 âges de la femme.jpg

Tansel : semences libres à déposer en terres. Culture-s en (im-)permanence. (les 79 carrés dixit Amélie)

 

Amélie : Alphabet et chiffres sur des ailes de papillon – tout est dans tout. Interdisciplinarité. Sciences et écritures. (Arbre-s déjà fait-s)’mais’(atelier « anthropocène » à venir) +/+ recette du pain d'épices :

 - 250g de farine (j'ai mis de la froment 100%) + - 65g de sucre de canne + - plein de cannelle, de muscade, de gingembre en poudre + - 1 bâtonnet de vanille (à ouvrir et récupérer les grains) + - 1 càc de poudre à lever + - 1 càc de bicarbonate de soude + - 200ml de lait végétal (j'avais du lait de riz) + - 120ml de sirop d'agave + - 2 poires

Mélanger les ingrédients secs. Mélanger les ingrédients humides ensemble et les ajouter aux ingrédients secs. Couper les poires en morceaux et les rajouter au mélange. Huiler un moule et y verser la pâte. Cuire 30-40 minutes (à surveiller) à 180°C. Attendre que ce soit tiède pour démouler/trancher.

 

Nadia : Devinette = Lien entre Whithney Houston (+ Chaka Khan) & La mythologie Grecque ? ArchétypesSymboliques – Toutes pour une et une pour toutes. Panthéon d’unicité.

 

Pema : Le chat et la mouette – lequel des deux a volé le livre ?

cuisine.jpg 

Caroline : tresse de queue d’âne, compagnon de route durant 39 jours dans les Pyrénées. Bouts de chemins. Solitude et traversée. (+ Voyageuse   seule / E-Troubadours / Livre voyageur de Karen Guillorel dixit Milady)

 

Stéphanie : cueillette (sauge / lavande / romarin / menthe / …) issue du Jardin Essentiel (Forest) – senteurs-couleurs-matières-vivacités + laissé-e là, Anna Gavalda « ensemble, c’est tout » qui sera déposé en ville pour les chasseurs de livres

 

Aïko : Texte personnel et migrant à propos de "ces" réfugiés juste (d')à côté. Densités et déflagration.

Quelle terreur en nous ne veut pas finir ?  

 

Suzy : Dessin et texte à propos de La Callas. Perte de voie. Tragédies. Passions. Dernière cantate.

 tim_flach_dogs-gods-9-531x700.jpg

Shiva : Main tournante – peine de pine.

 

Sandrine : Silences on tourne en boucle. Silences et préjudices. Chuchotements et cris. (langue de gourou – conférence de JC Maes le 28 septembre dixit Milady)

 

Arlette : labyrinthe et transpositions. Paraboles de dédale. Nazca, Knossos, .. vie, choix, hasard, erreurs, quête, fil, sortie définitive. « Ces couloirs qui bifurquent et qui ne mènent à rien qu'à des salles identiques aux premières et d'où rayonnent ces couloirs homologues, ces répétitions oiseuses, ces duplications épuisantes enferment l'auteur dans un labyrinthe qu 'il identifie volontiers avec l'univers. Où que l'homme se tienne, lui semble-t-il, il se trouve toujours au centre d'indiscernables reflets, d'inextricables correspondances; à perte de vue, de conscience, ce sont gemmations et scissiparités, harmoniques et allitérations : premiers termes de séries impérieuses et vaines, absurdes, désespérantes, annulaires peut-être. » ROGER CAILLOIS

 

Milady : Hyperbole d’Allie Brosh. « Dans ce roman graphique hors du commun, Allie Brosh, une surdouée de 25 ans, raconte ses souvenirs d'enfance, ses angoisses existentielles, sa dépression et ses histoires absurdes avec les chiens. Par-delà la dérision, c'est un beau livre sur la condition humaine. Allie Brosh pourrait être la fille de Woody Allen - pour son humour utilisé comme arme antinévrose - et de Virginia Woolf - pour ses capacités d'introspection.  Aujourd'hui, Allie Brosh compte 72 millions de visites sur son blog, 1 requête sur Google toutes les 20 secondes et 500 000 fans sur sa page Facebook. Le succès de ce livre a été unanime : Meilleur livre d'humour de l'année, Prix des libraires, best-seller du New York Times. » et spécifiquement le passage sur les poissons rouges que je n’ai pas su expliquer car on n’explique pas des blagues…

 

GOOD GIRLS.pngProchaine? 53ème soirée filles avec un cerveau (chacune) le SAMEDI 19 novembre 2016 chez Sophie B. (de 19h01 à ...) (Email pour adresse exacte)

 

CONCEPT?

(simple mais expliqué longtemps)

Quoi ? 

Depuis un été en 2005, la Soirée Filles avec un Cerveau (Chacune) rassemble des femmes de tous bords, de tous âges, de toute tendance, de tout statut assumé ou projeté dans un gynécée, dans un salon, dans une cave ou dans un atelier. Collectif aléatoire et exponentiel. 

Sans forcément se connaître, elles échangent des mots, dévoilent leurs objets,  (dé-)montrent des choses. Coup de cœur ou coup de gueule autour d’une assiette, d’un verre et d’une table (avec chaise). Chacune montre quelque chose aux autres et ça papote, ça grignote, ça évoque, ça se surprend, ça s'entend, ça s'amuse, ça s'émeut. La vie quoi. On n'est obligée de rien, on cherche à comprendre, on entend, on se demande, on voit si.

L'idée principale est le cercle de paroles et d'échanges. De nourritures. Le temps est partagé, l'espace aussi. 

Qui ? 

TOUTE FEMME EST LA BIENVENUE de 4 à 107 ans:

vous, votre moche-mère, votre demi-sœur, votre grand-mère entière, votre voisine d’en face, votre adolescente bougonne portable, …

Que vous soyez pro- ou anti- masculin, 
que vous soyez célibataire ou amoureuse sous des jardins suspendus d'amour éternel, 
que vous soyez agricultrice, chômeuse, carriériste, star du phonographe, ni muse ni soumise, 
que vous soyez féminine, chamelle, gourgandine, psychofrigide ou fan de Brigitte Bardot, 
que vous soyez enceinte jusqu'aux yeux, déprimée jusqu'au noyau, débordead jusqu'au nœud, procrastinée jusqu'à demain, 
que vous soyez activiste, en statut activa, sans activité, 
devenez une fille dotée d’un cerveau réfléchissant, simplement.

Comment ? Pour la réussite de la chose, 
chacune apporte du boire et du manger pour alimenter le buffet ouvert pour toutes. 

PUIS - PLUS:

- une MUSIQUE, un CD, une fanfare, une DJ, un instrument de musique, … 
OU
- un LIVRE, un TEXTE, un recueil, une encyclopédie, un bottin, un tarot, … 
OU
- un OBJET d’enfance, d’adolescence, de femme, objet sujet d'une histoire, d'une ironie, comme une poésie, une nostalgie, …
OU
- UNE CHOSE que vous fabriquez, cuisinez, cousez, tricotez, crochetez, décorez, recyclez, troquez, vendez, inventez… (Ventes de vêtements, de bijoux et autres délices possibles)
OU
- une IDEE de débat, de conversation, un concept, une envie, une utopie, une uchronie, …
OU
- une EXPERIENCE, un souvenir câlin ou une claque déclic, un truc à raconter, une chose à partager pour faire jurisprudence ou table rase… 
ou même un truc de filles!

PS I: hommes interdits mais pas haïs.
PS II très didactique et complémentaire:

- pas de limite dans l'apport des objets
- pas de limite dans l'apport de bonnes copines (pas de connes bobines!) "que les chignons et les girons se mélangent , nous ne serons jamais qu'une seule toison!"
- pas de limite dans l'apport de calories (on aura le temps de s'en préoccuper quand on s'ra pensionnées!)
- Mais une limite de retard, si vous arrivez plus/trop tard, tampix...
on aura quand même débuté à déguster… oui, encore cette tenace loi naturelle des premières lionnes au point d'eau!

 
// Pour rappel, la date est TOUJOURS confirmée, à vous de la noter. Autonomie d'agenda et de présence.
// Pour re-rappel: on ne confirme pas sa présence ou évoque ce qu'on apporte.
On vient, tant mieux,
on vient pas, c'est comme ça,
on vient plus, rien de plus,
on revient, c'est tellement bien.
Du coup, on ne sait jamais combien on s'ra et c'est cool aussi comme ça.
///Pour re-re-re-rappel: chacune apporte à manger / à boire en plus de son truc à partager et le rangement et la vaisselle se font collectivement. Il n'y pas une hôtesse et des convives, il y a un groupe et des énergies, selon les possibles et les pressions atmosphériques. ;-)
/// Pour (...), le temps de partage varie selon le nombre de filles, s'adapte, oscille, ...

09:23 26/09/2016 | Lien permanent | Tags : girlz, agendada |  Facebook

21
jui

Résumé de la 51ème soirée filles avec un cerveau (chacune) - 11/06/16 @ Amélie's + 52ème le 23/09/16 @ Milady's

Compte-rendu de la 51ème soirée filles
avec un cerveau
(chacune)
 –> 11 juin 2016
@ Amélie’s

 tumblr_nt2lsbffV41qaf396o2_540.png

 

Suzy : lecture de pages de « la salamandre » - retours, encouragements, récits de vies partagées, carnets de dessins, de routes, de chemins.

Candice : carnet de gaîté post-traumatique, dessins de nos impressions, expressions, éphémérides et pressions atmosphériques, intimes ou extimes. Candice dessinera.

images (7).jpg

 

Macha : « les absents » de Georgia Mahklouf, « Car la mémoire est ainsi faite, de creux et de bosses, de reliefs et d’ombres», des répertoires comme des cimetières, des miroirs, des viviers.. à la cadence de la vie et des personnes, des rencontres. En route pour le Liban…

 

Emma : gingembre et "La domination totalitaire est un nouveau type de régime en cela qu'elle ne se contente pas d'isoler l'individu, elle détruit également la vie privée. Elle se fonde sur la désolation, sur l'expérience d'absolue non-appartenance au monde, qui est l'une des expériences les plus radicales et les plus désespérées de l'homme." - Hannah Arendt.1906-1975. Le Système totalitaire. Seuil.1972

+++ Schools of trust // Communication non-violente // Parentalité positive (Isabella Filliozat) // écoute active (Gordon / Rogers) et postures d’écoute négative (Porter)

Sarah : Extrait (dialogue homme-femme) de « Le pendule de Foucault » d’Umberto Eco "- Et qu'est-ce qu'il fait, il pendouille et c'est tout ?"

costumes_feminins.gif

Amélie : « les dames cyclistes » - extrait d’une liste contre l’anarchie des culottes bouffantes et la vélocypédie   libérée… mais l’avenir de la femme est-il dans le vélo ? – « La femme grisée par le grand air, la vitesse, s’abandonne peu à peu à l’excitation ressentie, à la sensation de jouissance » - Dr O' Followel

+++ Mono no aware 500bd93475ed790b6ce79ad9a88ae44b.jpg

 

Béatrice: 2 lettres… d’amours, d’amour, et de quête-s… correspondance en suspension, transmission, lien…

 

Eugénie : maxime adage gravure fêlure « à chaque ménage son utérus » - cf. Caliban et la Sorcière de Silvia Federici - Femmes, corps et accumulation primitive


Sandrine
 : (g)rêve général-e ! cinéma muet - bonnes intentions, nuit debout, soirée assise, journées couchées… ? (g)rêve la gueule ouverte ? polygrêves ! etc.


Caroline
 : Polyamour-s – partages d’espaces-temps, connivences plurielles – « l’amour, comme l’amitié, revêt strates et habits » … références directes : Blogs Anne Archet (aussi « L'amour libre ») // L'Elfe +++ Articles : Emma Goldman « Anarchism & other essays. Marriage & Love » & « Jealousy: Causes and a possible cure » +++ Brochures : « Au-delà du personnel », Atelier de création libertaire // « Contre l'amour », Infokiosques : « Infinite Relationships » // Livres : Femmes et anarchistes. Emma Goldman / Voltairine de Cleyre. Éditions Les presses du réel (dispo chez Acrata, la bibli anarchiste de Bruxelles) Wim Taciturn.png

+++ les fesses de la crémière


Milady
 : Forum Abattoir – lieu espace territoire ouvert fermé bien animal bien humain être avoir viande et chercher à comprendre.

 

+++ Ken Robinson et l’école qui tue la créativité

+++ Travail re-productif (notions ici…) // Camille Barbagello – féminisme et puterie

+++ « care ethics » (ou éthique de la sollicitude) // care (éditions Remue-Ménage)

+++ Syllogomanie – l’art de l’accumulation // syndrome de Diogène

Kazuyuki Shimokawa double.jpg

+++ Sophia, espace de recherche et d’information sur les études de genre en Belgique

+++ Echolalistes – wiki exponentiel des listes de listes de listes de listes… // Les miscellanées de Mr Schott

BONUS :

En ce soir de solstice (mail 21 juin) : https://vimeo.com/171313677

+

souvenir d’une précédente quand Amélie et Milady habitaient le même logis : miladyrenoir.skynetblogs.be/archive/2014/05/26/resume-de-...

+invitation à la 52ème soirée filles avec un cerveau (chacune) le vendredi 23 septembre 2016 @ Milady's (Schaerbeek)

 

22:47 21/06/2016 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

20
mar

Résumé de la 50ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du 18 mars 2016

11 ans - 50 soirées - Environ 800 choses partagées en plus des mets et des breuvages - peut-être 350 filles-femmes venues - participantes âgées de 4,5 ans à 86 ans - diverses nationalités, cultures plurielles, lieux tendres, tièdes ou émus... et des cercles qui circulent, entr'ouverts, refermés...? Peut-être des redondances, des inconsistances et des inconvenances. En tout cas, une épopée féminine qui va encore se perpétuer.

  • Claire : Cervelle (nourriture pour femmes et chien mi-loup gawou) - Pêche au chalut - crevettes grises (pelage)...
  • Margo: Une histoire d'amour en Pologne autour d'un arbre... Chaga Power. Au bouleau!
  • Béatrice: chant de corps et de coeur...
  • Geneviève: Spectacle colon(ia)scopie  - ménagères et anciennes "manières"...
  • Marie: bonheur d'en être - interventions et intérêts...
  • Emma: de la solitude féminine, de la solitude des mères "seules", de la solitude du prince charmant, aussi... 
  • Anissa: Find my love... chant de midinette à trac et sans bile
  • Virginie: Le cake le plus vegan, le plus local, le plus "pur"... huile de sésame, graines de lin, farine d'avoine, yaourt soja EU, zeste citrons, courgettes, sirop de riz, fécule de maïs, poudre à lever homemade... goût inimitable.
  • Deborah: cours d'auto défense féministe (asbl Garance) et défilé de mode
  • Nathalie F.: expo en cours à la Villa Empain - art abstrait coréen...
  • Nathalie C.: Le rangement selon la méthode Marie Kondo... (après les vêtements, les ustensiles de cuisine... et les sex toys?) et les tutus de communiante des tiroirs.
  • Sophie: désir, beauté, corps, miroir, talons, désirs.
  • Delphine: acheter un hijab, le porter, attendre des effets (rires compris)... 
  • Amélie: Du doute et des certitudes - argumentation, convictions, valeurs...=> communication non-violente/BrainGym/EMDR/... + Ito Naga: JE SAIS.
  • Milady: Babayaga éternelle... et qui serons-nous à 85 ans...? Qui sont nos vieilles? Thérèse Clerc, insoumise mise à nue. (moment d'Elisabeth Schneider)
  • Kate: le roman sans nom ou Boulevards tout à fait? + procrastination mon amour.

 à la prochaine, en mai, dans un lieu d'une d'entre elles encore à confirmer...

allat-can-be-identified-with-asherah-elat-in-canaan-and-possibly-with-the.jpg

22:19 20/03/2016 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook