10
jui

SMDOP - l'après

récit au plus proche du concret, de l'irréel, de l'intangible et de la métamorphose.

chaque fois, un corps.
chaque fois, mon corps.

chaque corps, des indices, des postures, des détails.
rapidement, parce que le contexte l'installe, une cérémonie, une parade.
j'ai pris les mains, parfois les coudes, les avant-bras, les épaules, les cous, les dos, les bustes, les hanches, les omoplates, les os, les peaux, les tissus, les sueurs, les poils, les granulés dermiques, les boutons, les échancrures, les armatures, les quadratures.
squelette sensible / posture graduée.

la playliste jouait ses ringardises, ses mémoires, ses injonctions.

et les pieds tournaient, s'emmêlaient, vrillaient, prenaient appui entre les confettis, la chaleur et le sombre écho d'un slow déjà dansé ou improvisé. 

celui qui a peur de toucher la peau, celle qui cherche à déhancher, celui qui murmure et puis crie pour sortir du murmure, celle qui revient trois fois pour vivre, vivre, vivre, danser, celui qui s'endort dans son costume de super héros ravagé, celle qui porte le masque et la détresse et que je serre, déserrre, celui qui tremble et pleure, amour et peur, celle qui n'en revient pas qui n'en revient pas d'avoir pu faire ça, celle qui écrase le pied droit, chaque fois, chaque fois, celui qui prend Samantha Fox pour Nina Hagen, celui qui dit que les relations amoureuses sont toutes trop sexuelles et pas assez sensuelles, celle qui bande et cherche l'entrejambe, celui qui est grand si grand qu'il se prend le néon et dit pardon, pardon tout le temps parce qu'il ne sait pas danser slowly, celle qui a les seins, les mains, l'odeur rigides, celui qui s'est fait largué hier que je serre comme celle qui ne fera plus, celui qui demande si je suis thérapeute, celle qui demande si je fais comme Amma, celui qui ne connait qu'un poète (Pablo Neruda) et qui trouve toute cette danse étreinte "so poetic", celle qui a découvert un nouveau pan de son désir (récemment et là aussi) et qui remercie, remercie la vie, celui qui danse autour du cocon qui n'entre pas mais qui fout le dispositif en l'air, celui qui ressemble à un Boyz Band tout seul et qui me décoiffe à coup de danse de ballet électrique pas slow très show, celle qui y voit un sacrifice, une putification, un rapport sado-maso-catho, celle qui entre en étant déjà soeur, déjà amie, celle qui danse si lentement que les micros mouvements font tectonique des plaques, celle dont la peau est si abîmée que j'enlace la possible brûlure, celle dont je sais que le sein a été atteint par le crabe et qui simule la symétrie en appuyant fort son buste et son moins-que-bien contre mes seins épais, celui qui caresse l'avant bras en suant, en collant gentiment, vraiment gentiment, celui qui demande s'il peut remercier, s'il peut embrasser (joue-menton-front), s'il peut rester finalement, s'il peut évoquer les slows, l'ado, les sens, celle qui est venue comme ça, avec la curiosité et qui repart comme ça, avec ma curiosité, celui qui dit rien, qui regarde pas, qui tourne pas, qui s'laisse aller à ce que je mène, à ce que j'enveloppe, à ce que j'entame en lui, celle qui rit, qui rit, qui rit parce que quand même danser sur Richard Cocciante à une soirée anar-queer-punk, hein, celle qui cherche les mots pour nommer mon "ça" en termes-concepts, celle qui sent la bergamote et le pollen, celui qui a une chemise repassée comme amidonnée et qui a des mains rêches précises, celle qui plonge son front dans mon creux cou-épaule, collant, plaquant, cherchant, celui qui fait nid-oisillon-aigle, celle qui fait tout péter dans son coeur, celui qui a chaud, celui qui revient sur sa décision de ne pas capituler, celle qui est dressée comme un i d'abord puis lovée comme un s ensuite, celui qui sautille de gêne, celui qui aime bien Sinead O'Connor comme symbole queer même si religieuse, celle qui me connait que je connais qu'on s'aime, celui qui est venu juste pour ça qui pensait pas venir mais qui vient "comme à chaque fois", celle qui pense que c'est simple et pas si simple que ça, celui qui, celle avec, celui pour, celle contre, celui dont, 

et rien de tout ça est aussi précis et clair que ça, 
et rien de tout ça n'est assez subtil pour exprimer les corps, les dons, les appréhensions et leurs dilutions, les bonheurs crus, les variations, les légitimités de l'éphémère, les permissions de l'inconnu.

Je remercie Norma (monteuse-ouvreuse-camériste-rieuse), Cassius, Pierre (régisseur "balèze" (dixit Cassius), Nicolas Marchant (monteur de playliste-ramasseur de confettis-amoureux), Elsa, Virginie, Rebecca, Joëlle, Martine pour les mots doux, Collectif BitchCraft (kiss Vir/Camille) et Barlok pour accueil-hospitalité-amour, TonTon Thom pour les affaires d'ogre, les celleux qui sont venu.e.s danser joue contre épaule, buste contre coeur, peaux contre suées, yeux dans les paupières.

Mi-Lady
Mi-Emue

slow boum.jpg

22:06 10/07/2016 | Lien permanent | Tags : act-u, textes, ego-tripes |  Facebook

8
jui

l'avant

avant le corps en tension, il y a le propos qu'on divulgue, ça devient une intention mêlée à un dispositif dans un contexte et un espace-temps à attendre. 
avant le corps en tension, il y a aussi les envies stratifiées d'être complètement dedans, d'avoir à saisir, à assimiler, à engloutir, à intégrer. Chaque facette du corps neuro-transmetteur. 
avant le corps en tension, il y a l'attention aux détails qu'on placera, collera, agencera, proposera, aménagera, chez soi, et qu'on revisitera sur place, avec les choses, les murs, les sols et les creux.
avant le corps en tension, il y a tout ce qu'on aimerait mais qu'on n'a pas, les souhaits de tout gagner, plus de temps, d'espace, de coeur, moins de prévu, moins d'évident, moins de mesuré.
avant le corps en tension, il y a le désir, immarcescible, virulent, équilibré entre le penchant de disparaître et celui de surabonder. 
avant le corps en tension, il y a le retrait, les visions d'anéantissement, la pesanteur des déjà vus, des déjà faits, des avant-goûts, des arrières-salles. Tout comme rien, en résumé.
avant le corps en tension, il y a chaque chose à sa place, organes, membres, objets, mots, dents, heures.
avant le corps en tension.

 

Ars memorativa 1.jpg

22:39 08/07/2016 | Lien permanent | Tags : humoeurs, textes, ego-tripes |  Facebook

1
déc

pourquoi ce blog n'est plus le blog de l'écrit (question / réponse)

Je garde ce blog puisqu'il est le dépôt d'archives, de coups de coeur et de corps, de tentatives de mon regard sur les choses qui naissent et meurent, mais je n'y écris plus, il est devenu, après presque 10 ans, un espace culturel plus qu'artistique, un lieu d'autres plutôt que personnel. Je l'aime encore, quel qu'il soit, je le visite encore, aussi peu relié à ma vie soit-il parfois.

La photographie a pris une place plus aisée dans ma manière d'explorer ma langue et le silence a su être le gardien de bien de sombres lectures, écritures. Le silence pour ce blog, pas pour moi.

Alors voilà, sans tourner une page, j'avais envie de dire oui et non à ce blog, là, après presque dix ans.

observing.gif

12:37 01/12/2014 | Lien permanent | Tags : ego-tripes, ego trip-e, act-u |  Facebook

5
nov

Tattoo me, meeting you - Flyer, proposition, intention - plus qu'un indice (pré 22/12)

Tattoo me, meeting you - blue flyer small.jpg tattoo me, meeting you - flyer texte - déc2013.jpg

Voilà.
ça sera comme ça, un peu, au moins.
Voilà.

15:43 05/11/2013 | Lien permanent | Tags : act-u, agendada, ego-tripes |  Facebook

28
oct

Divinations, mancies et autres mots en -tionismies.

humoeurs, ego-tripes, society

humoeurs, ego-tripes, society

  • Palmomancie : divination par les gestes instinctifs
  • Palomancie : divination par le jet de baguettes
  • Papyromancie : divination par le froissement d'une feuille de papier
  • Pégomancie : divination par les sources
  • Pétromancie : divination par les formes des rochers
  • Phyllomancie : divination par les feuilles d'arbres ou de plantes
  • Pissomancie : divination par le jet de pois secs
  • Plastromancie ou chéloniomancie : divination sur les écailles du plastron de la carapace de tortue
  • Podomancie : divination par l'examen des pieds
  • Potamomancie : divination par les fleuves
  • Pyromancie : divination par le feu ou les flammes
  • Radiesthésie : méthode de divination fondée sur la réceptivité particulière à des radiations qu'émettraient différentes matières (sources, trésors, mines, etc.), permettant ainsi de les localiser à l'aide d’une baguette ou d’un pendule
  • Rhabdomancie : divination par les baguettes de sourcier
  • Sauromancie : divination par les lézards
  • Scapulomancie : divination par l’examen d'omoplates brulés d’animaux
  • Scatomancie : divination par l’examen de matières fécales
  • Sciomancie : divination par l'observation des ombres des morts
  • Sidéromancie : divination par un fer chauffé au rouge
  • Skiamancie : divination par l'étude des ombres
  • Spathomancie : divination par la lame d'une épée
  • Spondanomancie : divination par les cendres
  • Stichiomancie ou stichomancie ou bibliomancie : divination par l'ouverture au hasard d'un livre
  • Sycomancie : divination au moyen de questions écrites sur des feuilles de figuier
  • Taromancie : divination par le jeu de tarot
  • Tératomancie : divination par les prodiges et les monstres
  • Thalassomancie : divination par l'aspect de la mer et des vagues
  • Théomancie : divination par l'inspiration supposée d'une divinité
  • Tyromancie : divination par les fromages
  • Uranomancie : divination par l'observation du ciel
  • Vitréomancie : divination par le sable
  • Xylomancie : divination par les branches et les écorces
  • Zoomancie : divination par le comportement des animaux

humoeurs, ego-tripes, society

22:57 28/10/2013 | Lien permanent | Tags : humoeurs, ego-tripes, society |  Facebook

24
jui

a eu lieu... N°6: Ne pas mourir idiot Texte: Milady Renoir - Gravure: Elisabeth Bronitz - Lancement à 100 Papiers le 1er juillet 2012

A eu lieu le 1er juillet à "ma" librairie 100 papiers, le lancement d'un des feuillets de corde...

Je vous laisse découvrir le texte ici: http://www.traverse.be/feuillets-de-corde.php

EB.jpeg.jpg

(merci à Elisabeth pour cette gravure pénétrante (les feuillets de corde ne mettent pas les deux intervenants (auteur & graveur) en contact au préalable donc, pas d'illustration de l'une ou l'autre)

Les photos et bientôt le podcast de ma lecture sont disponibles sur http://feuilletsdecorde.unblog.fr/

10:01 24/07/2012 | Lien permanent | Tags : lis tes ratures, ego-tripes |  Facebook

20
jui

jonglagecontorsiondanseetc.

jonglecontorsion.jpg

Homme jokari boomerang.

23:55 20/06/2011 | Lien permanent | Tags : ego-tripes |  Facebook

7
fév

toi tube

je m'arrête souvent là où les autres débutent mais surtout, je démarre là où d'autres cessent.

http://www.youtube.com/profile?user=MiladyRenoir

 

14:17 07/02/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, ego-tripes |  Facebook

1
fév

Radio Nostalgique

Quand on a moins d'inspiration, on fonce dans une chanson, et quand on a plus de chansons, on sent la nostalgie vibrer, la gorge saliver, puis la rage d'années "plus" intenses tend le ventre, si quelqu'un (d'autre) devait signifier mes années anglaises, Perry Farrell IIPerry Farrel serait celui qui a marqué mes années Londres... (une ville putain pour une jeunesse salie...) (la mienne!)

 

Perry Farrellhttp://www.youtube.com/watch?v=mGk4jVYnySk

Ou

http://www.youtube.com/watch?v=kVBkdeX5U64

 

et pour les fans de Karaoké:

 

"Jane Says"

Jane says
I'm done with Sergio
He treats me like a ragdoll
She hides
The television
Says I don't owe him nothing,
But if he comes back again
Tell him to wait right here for me
Or just
Try again tomorrow
I'm gonna kick tomorrow
Gonna kick tomorrow

Jane says
Have you seen my wig around?
I feel naked without it
She knows
They all want her to go
But that's O.K. man
She dont like them anyway
Jane says
She's goin away to spain
When she gets my money saved
I'm gonna start tomorrow
I'm gonna kick tomorrow
Gonna kick tomorrow

She gets mad
Starts to cry
She takes a swing but
She cant hit
She don't mean no harm
She just don't know
What else to do about it

Jane goes
To the store at 8:00
She walk up on St. Andrews
She waits
And gets her dinner there
She pulls her dinner
From her pocket
Jane says
I've never been in love
I don't know what it is
Only knows if someone wants her
I want them if they want me
I only know they want me

She gets mad
And she starts to cry
She takes a swing man
She cant hit!
She don't mean no harm
She just dont know
What else to do about it

Jane says
Jane says
Perry Farrell whores

10:52 01/02/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : ego-tripes, muse hic |  Facebook

10
oct

Festival Au Bord Elle 17 - 25 Novembre 2006

EMMI tattoo by KOSTEK small

(photo montage réalisé par MozHorus - mes deux tatouages actuels - le prochain en live pendant le festival Au Bord Elle...)

 

Organisée par l’asbl «Ah Mon Amour», «Au Bord'elle» est une manifestation pluridisciplinaire consacrée à l’exploration de l'Erotisme par l'intermédiaire de différents moyens d’expression.

Du vendredi 17 au samedi 25 novembre 06, «Au Bord'elle» s'installera aux Ateliers Mommen à Saint-Josse pour y présenter le travail d'artistes (photographes, peintres, performers…) et de conférenciers (dont la réalisatrice Ovidie) qui ont choisi d’approcher l'Erotisme loin des ghettos du sexe, des étiquettes étriquées ou des néons glauques des sex-shops.

 

Milady Renoir y couchera mots et peaux:

 

Samedi 18 novembre 06 de 16h à 18h30 :
«Lectures d'écrivaines» - Atelier d'écritures créatives autour d'oeuvres des auteur(e)s Chloé Delaume, Virginie Despentes, Violette Leduc, Joyce Mansour...
Tout public de 17 à 97 ans
Inscription sur place ou par SMS au +32 (0)494 58 13 04
Participation aux frais : 7 eur

 

Jeudi 23 novembre à 20h :
«Eros, Tattoos, Thanatos ou l'autoérotisation de MON corps à travers le tatouage»
Lecture/Performance de Milady Renoir, EcrivEine & Animatrice d'atelier d'écritureS Tatouée live par Kostek de la
Boucherie Moderne

 

Autres intervenants:

Ovidie, Claude Io, Nathalie Pirotte, Kathleen Vossen, Oliver Pe, Ernesto Timor, Isabelle Petit-Dufrenoy, Vladimir Schwenner, Pascale Muret, Nicolas Gasnier, Lyzane Potvin, Nathalie de Smedt, Geneviève Voisin, Jean-Marc Daele, Wim Taciturne, Virginie Venticinque, Isabelle Roche, Catherine Timmers, Jean-Pierre Devresse et d’autres…

on s'y verra?

14:23 10/10/2006 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : atelier, arts, ego-tripes |  Facebook