12
avr

Colères du Présent - débats, échanges, rencontres - 1er mai à Arras

agendada, poly-tiques

J'ai le bonheur de modérer deux débats lors de la prochaine édition du salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras le 1er mai.

1er: 11h00-12h30 Quel accueil pour les migrants ? – Alors que la question de l’accueil des migrants n’en finit pas de susciter les controverses, l’urgence des situations humaines conduit certains à l’action. Comment accueillir cet Autre, reflet de nous-mêmes ? Quelles sont les marges de manoeuvres quand on est maire, membre d’association, ou simple humain voulant aider son prochain ? Un débat avec Damien Carême*, Delphine Coulin*, Caryl Férey, le collectif de Croisilles animé par Milady Renoir.

+

2nd: 15h00-16h30 Les règles, quelle aventure ! (débat pour adolescents et adultes) – Les règles, les ragnagnas, les affaires ou les machins… Une fois par mois environ, les filles et les femmes entre 12 et 52 ans saignent pendant quelques jours mais on n’en parle jamais, alors même que cela concerne la moitié de l’humanité. Parler des règles, c’est aussi parler du patriarcat, de sexualité, de religion… le temps d’une conférence-débat, Elise Thiébaut aborde ce sujet avec humour, de façon décomplexée et décalée, avec de solides références culturelles, médicales et féministes pour piquer la curiosité et enrichir la connaissance des préados et ados, filles et garçons. Animé par Milady Renoir.

D'autres espaces de rencontres et de débats à découvrir sur le site des Colères du Présent: https://www.coleresdupresent.com/les-debats/

15:58 12/04/2018 | Lien permanent | Tags : agendada, poly-tiques |  Facebook

26
mar

21/04 - Accueil, Hospitalités, Langues, Ecritures, Emission radio...

21/04/2018Émission de radio en public - Langues et hospitalités

Émission de radio en public organisée par Culture & Démocratie et le théâtre de La Balsamine, conçue et animée par Caroline Berliner, avec le soutien de Radio Panik.

En octobre 2017, paraissait « Langues d’exil », le deuxième numéro de la revue Archipels. Cette publication, éditée par Culture & Démocratie et l’Insatiable, proposait un travail de repérage et de mise en valeur de diverses pratiques d’artistes, de compagnies, d’associations qui s’emparent de la question migratoire pour faire apparaître le visage hideux d’une humanité qui refuse l’autre.

La pensée d’Édouard Glissant, fil rouge de ce numéro, affirme un possible où « des différences s’ajoutent sans se détruire, et des identités varient en ne dépérissant pas ». Cette notion de « créolisation » sera aussi la ligne directrice de cette émission de radio où s’exprimeront des voix hétérogènes. Artistes, juristes, enseignants et membres d’associations – ayant ou non une expérience de l’exil –, interrogeront leurs pratiques et ce que recouvre aujourd’hui la notion d’hospitalité en Europe. Comment celle-ci nous engage politiquement et philosophiquement ? Comment la rencontre de l’autre peut devenir un atout, un enrichissement au lieu d’être un obstacle et un sujet de crainte ? Comment construire du lien et du commun malgré tout ?

Avec : Matthieu Lys – avocat notamment spécialisé en droits des étrangers et droits de l’Homme –, Camille Louis – philosophe et dramaturge –, Milady Renoir – performeuse, autrice et animatrice d'ateliers d'écriture –, Marie Poncin – enseignante DASPA (Dispositif d’accueil des élèves primo-arrivants) –, Juliette Pirlet – fondatrice de La Petite École.

Les débats seront ponctués par des lectures et des interludes musicaux en live avec le groupe Nawaris

La soirée se poursuivra avec la diffusion de la pièce radiophonique de Brice Cannavo, Le Voyage.

 ______________________

Infos pratiques :

Le 21 avril 2018, 17h00 à La Balsamine (Foyer)
1B, Avenue Félix Marchal – 1030 Schaerbeek

L’émission sera diffusée sur les ondes de Radio Panik (105.4 FM) le 26 avril de 16h à 18h.

Culture & Démocratie et le théâtre de la Balsamine sont associés au label United Stages.

11:51 26/03/2018 | Lien permanent | Tags : act-u, agendada, poly-tiques |  Facebook

24
mar

Âne Fou et des Bois Bagou - 24 mars

Là...

Promenade poétique en forêt de Soignes. La forêt bruisse des voix qui y passent, celles des poétesses Laurence Vielle, Milady Renoir et Anne Versailles, celles des promeneurs et du musicien Vincent Granger.
Dix étapes, chacune représentant un des dix mots de
La langue française en fête.

La promenade nous conduira au coin du balai pour rejoindre le Carnaval !

(programme complet jusqu'au 25 mars sur villedesmots.be)

10-mots.png

 

 

 

puis, juste après,

à Schaerbeek, lectures indociles poétiques et bilingues de poèmes par des gens qui aiment ça, la poésie. Gratuit, aussi.

Capture d’écran 2018-03-23 à 17.28.39.png

10:41 24/03/2018 Publié dans Actualité, Général, Loisirs | Lien permanent | Tags : act-u, agendada |  Facebook

16
mar

On peut se permettre - lectures debout - vendredi 16 mars @ POK

Ce vendredi 16 mars
en hommage à Fadwa Souleimane
et à d'autres poétesses arabes de luttes et de corps debout (Soulaïma Rahhal, Zineb Laouedj, Joyce Mansour, Naïma Assid, Saïda Menebhi, Al-Khansā, Fadwa Touqan, Andrée Chedid, Najet Al-Oudouani et Yvonne Sterk, ...),
je serai ravie de lire aux côtés d'ami.e.s de la poésie.

Alice Perret (Voix / Violon), Léïla Duquaine, Anissa Rouas et moi avons d'ores et déjà placé quelques poèmes / chants de préférence dans nos gorges pour ce vendredi soir.

---------- Message transféré ----------
Capture d’écran 2018-03-16 à 08.39.02.pngCapture d’écran 2018-03-16 à 08.41.35.pngCapture d’écran 2018-03-16 à 08.37.40.png
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Soirée poétique et de désordre
Présentation de la revue
"On peut se permettre"
vendredi 16 mars
20h30
au café-librairie Pok
207, rue Blaes
1000 Bruxelles

Textes et voix:
Léïla Duquaine
Tarek Essaker
Milady Renoir
Saïd Elouizi
Célestin de Meeûs
Tom Nisse
Alice Perret

Entrée gratuite
Prix de la revue: 2 euros

Un mot sur le lieu: Le Pok est une librairie café se qualifiant d’évolutive, mixant ici résidences d’éditeurs indépendants, les projections de films ou là lectures et performances. Leur bibliothèque est composée de livres (neufs) sélectionnés par chaque membre du collectif, ainsi que des livres de seconde main. Le tout, ajusté à un débit des diverses boissons, pas toujours compatible à la lecture, pour assurer le mauvais déroulement des activités.

Un mot sur la soirée: Nous allons présenter notre revue en général, mais en mettant en avant le dernier numéro qui rend hommage à la mémoire de la poétesse Fadwa Souleimane et au-delà à toutes les femmes insoumises qui luttent pour la liberté.

12:32 16/03/2018 | Lien permanent | Tags : act-u, agendada, poly-tiques |  Facebook

23
jan

Niemänd is Illegaal - Zinneke Parade - Ateliers pour la Zinnode momentanément nommée "Arts & Illégalités"

zinneke parade logo.jpgLa Zinneke Parade existe depuis 18 ans. Zinneke est un projet qui crée des espaces ouverts de rencontres, de collaborations, de coopération et de création, qui met en place une dynamique artistique et sociale entre habitant.e.s, associations, écoles et artistes issu.e.s des différents quartiers de Bruxelles et d’ailleurs. Une multitude de projets artistiques (des Zinnodes**) sont élaborés à partir des idées, des propositions et de l’imaginaire des participant.e.s en ateliers.

La parade "Illégal" aura lieu le 12 mai 2018 dans le centre ville de Bruxelles.

Zinneke Parade? Vidéo. Photos. Historique & valeurs & dates des fiestas.

Capture d’écran 2018-01-23 à 14.28.05.pngLa Zinnode "Arts & Illégalités" / "Illegal & arts" est née de l'élan de François et Marie Vaïana, artistes de la musique et du théâtre respectivement. La question de l'illégalité subie, vécue, préférée, choisie, entendue par des personnes de "milieux" différents sera abordée dans cette zinnode, avec les aspects politiques, ludiques, artistiques, sociaux en fond et forme.

A discuter ensemble, à contester ou revendiquer ensemble. Au sein d'ateliers de création, animés par des artistes professionnel.le.s.

Des participant.e.s ont déjà dit oui! Des personnes "sans papiers", hommes et femmes ayant vécu ou vivant encore "illégalement", des artistes agissant dans l'ombre, des gens pratiquant des petits arrangements avec les lois, entre les droits, et des personnes enthousiastes à l'idée de suivre des ateliers de toute pratique et de rencontrer des personnes de Bruxelles et d'ailleurs.

Vous pouvez encore join the fun !

participez.jpgSi vous désirez participer à cette zinnode, suivre des ateliers gratuits (Trois ateliers différents : mouvement et écriture, voix et musique, scénographie et costumes (chaque groupe vivra les 3 ateliers, entre janvier et mai) les vendredis de 18h30 à 20h30 .

Vous n'avez pas à savoir écrire, danser, chanter pour nous rejoindre. Nous partirons des savoirs existants et chercherons à aller un peu plus loin selon les désirs et les besoins.

N'hésitez pas à rejoindre notre Zinnode "arts et illégalités" qui ouverte à tout le monde, enfants dès 9 ans jusqu'à 96 ans!

Calendrier :

- Les vendredis de 18h30 à 20h30 à partir du 26 janvier (sauf congés scolaires)- il est recommandé de s'engager pour le plus d’ateliers voire tous les ateliers. (dates exactes dans l'image à ouvrir ci-après)
- Première rencontre avec tout le monde: 21 janvier @ De Markten
- Parade : 12 mai 2018

agendada,atelier,poly-tiquesLieu:

- Ateliers: Centre ville - lieux à définir (dont probablement l'occupation de la Voix des Sans Papiers Bruxelles, ...)
Avec le soutien de la Coordination des Sans Papiers, le Comité des Femmes Sans Papiers, la Rainbow House, ...

Participation:

- Ouvert à tou.te.s à partir de 9 ans
- Gratuit !
- Inscription : celine@zinneke.org + francois.vaiana@gmail.com

Je co-animerai l'atelier "écriture et mouvement", avec Tierama Lévy Koama, danseur.

Relayer cette appel à participation est bon pour le teint ET le karma. Merci.

♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠

"Flirter en illégalités...

Je suis née en France en 1975, l'année de la loi Veil légalisant l'interruption volontaire de grossesse. Dans le monde, 60% des femmes qui avortent le font de manière illégale au risque de problèmes de santé grave, de mort ou des peines de prison.

J'ai grandi en banlieue parisienne, à 22 kilomètres de Paris, auprès d’ami.e.s issues d’immigrations européennes, asiatiques, maghrébines, subsahariennes. Une banlieue dans laquelle la liberté de réunion ou droit de réunion - qui est une liberté publique et politique généralement considérée comme fondamentale - en vertu de laquelle un groupe de personnes a la possibilité de se réunir temporairement en un même lieu, de façon pacifique et sans armes - liberté mentionnée dans l'article 20 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme - ce droit de réunion a été interdit dans les cages d'escalier au pied des immeubles de banlieue sous prétexte de de trouble de l'ordre public, surtout appliquée aux jeunes racisé.e.s. Des contrôles d'identité pour délits de faciès étaient le quotidien de mes pot.in.es.

J'ai appris à lire grâce aux Comics américains. Les super héros et les super héroïnes y sont des hors-la-loi. Souvent, la police et les politiciens font de grosses conneries, il faut des hors la loi pour sauver l'humanité, laquelle agit régulièrement contre elle-même, contre sa loi « naturelle » de survie.

J'ai fumé des cigarettes dès l'âge de 11 ans soit 5 ans avant l'âge légal en France (mais ai arrêté à 18 ans !). Je fumais devant mon collège pour frimer. Au Turkménistan, il est interdit de fumer partout, dans tout le pays.

J'ai bu de l'alcool dans des soirées sans autorisation parentale bien avant mes 18 ans. Si j'habitais en Iran, ça me serait encore interdit, j'aurais néanmoins pu boire dès l'âge de 7 ans en Arménie.

J'ai eu accès à la scolarité et ai suivi un parcours scolaire jusqu'à mon baccalauréat. J'ai eu cette chance tandis que plus de 150 millions de filles dans le monde n'ont pas accès à l'école parce que les lois sont aussi celles imposées par la société et par l'économie mondiale.

J'ai habité à Londres pendant 5 ans. J’y ai été une squatteuse d'appartements vides pendant près d'un an, sans aucune autorisation des communes ou des propriétaires.

J'ai aussi dormi quelques nuits d’hiver dehors dans des parcs, entre autres lieux. Dormir dehors est interdit dans de nombreux pays, européens ou autres. Dormir dehors en tant que femme ajoute un peu de « piment » à l’affaire. La Cité et la Nuit n’appartiennent pas aux femmes, c’est une loi indicible mais si prégnante.

J'ai couché avec des personnes de genres différents après l'âge de la majorité sexuelle fixée à 15 ans en France. Mes aventures avec des femmes seraient réprimées dans environ 39 états dans le monde et passibles de peine de mort dans 13 états.

J'ai participé à des actions directes pour soutenir les personnes dites sans papiers, dites réfugiées, dites "illégales" pour m'opposer individuellement et collectivement aux lois mises en place par un gouvernement aujourd’hui illégal et sans éthique.

Personne n'est illégal."

(c) Milady Renoir

14:29 23/01/2018 | Lien permanent | Tags : agendada, atelier, poly-tiques |  Facebook

Lancement du hors série d'Axelle dédié aux racismes et aux solidarités

Capture d’écran 2018-01-23 à 08.35.57.pngLe jeudi 25 janvier 2018 à 19h à la librairie TULITU, rue de Flandre 55, 1000 Bruxelles.
Lancement du hors série du mensuel féministe Axelle Magazine. 


Avec des déclamations de textes de Milady Renoir, Joëlle Sambi, Zaïneb Hamdi et Gioia Frolli.

Axelle est un magazine féministe mensuel, édité depuis 1998 par l’asbl Vie Féminine et réalisé par une équipe de journalistes indépendant·es.

Ce numéro hors-série d’Axelle est consacré au racisme et aux solidarités de femmes. Deux situations politiques concrètes, deux visages de notre société. D’un côté, l’exclusion, la discrimination, le rejet ; de l’autre, des femmes qui s’entraident et qui fabriquent, entre elles et avec d’autres, de la solidarité tournée vers l’action, vers la transformation. Vers un monde plus juste. N’est-ce pas ce à quoi nous aspirons toutes et tous ? Mais cet idéal ne se réalisera pas si les femmes sont divisées, en particulier dans un contexte socio-économique qui tente de nous dresser les un·es contre les autres.

Comment nous unir ? Comment mettre en commun nos forces, nos ressources, nos aspirations ? Un premier pas serait, nous dit la féministe afro-américaine Bell Hooks, de nous confronter à la réalité du racisme. Car le racisme divise les femmes entre elles, de la même façon qu’il hiérarchise l’humanité. Et il n’épargne pas la société belge. Ce numéro est donc une proposition pour dépasser les frontières qui nous séparent.

08:38 23/01/2018 | Lien permanent | Tags : agendada, girlz |  Facebook

11
déc

Les Quenouilles - VOL-Age - Panik

quenouilles schéma.jpgDepuis quelques éditions-émissions, je suis honorée d'être une des Quenouilles, l'émission sur Radio Panik 105.4FM.

La dernière portait le doux nom de VOL-AGE. La rediffusion a lieu ce samedi 16 à 11h puis le podcast sera disponible for ever and ever.

Nous avons invité Sonia Verstappen, cofondatrice d'UTSOPI, entre autres. Vol - Volage - Age étaient nos lieux d'échange.

Nous avions aussi demandé à des autrices d'engager un peu de leur temps et langue sur le mot volage. Je les publie ici, certains ont été lus à l'antenne, d'autres pas.

Hymne à Vénus

Immortelle Vénus, fille de Jupiter, toi qui sièges sur un trône brillant et qui sais habilement disposer les ruses de l'amour, je t'en conjure, n'accable point mon âme sous le poids des chagrins et de la douleur.
Mais plutôt viens à ma prière comme tu vins autrefois, quittant le palais de ton père et descendant sur ton char doré. Tes charmants passereaux t'amenaient de l'Olympe à travers les airs qu'ils agitaient de leurs ailes rapides.
Dès qu'ils furent arrivés, ô déesse ! tu me souris de ta bouche divine ; tu me demandas pourquoi je t'appelais ; quels tourments ressentait mon cœur, en quels nouveaux désirs il s'égarait ; qui je voulais enchaîner dans les liens d'un nouvel amour : "Qui oserait te faire injure, ô Sappho ! S'il te fuit aujourd'hui, bientôt il te recherchera ; s'il refuse aujourd'hui tes dons, bientôt il t'en offrira lui-même s'il ne t'aime pas aujourd'hui, il t'aimera bientôt lors même que tu ne le voudrais plus."

O viens, viens donc aujourd'hui, déesse, me délivrer de mes cruels tourments ! Rends-toi aux désirs de mon cœur ! Ne me refuse pas ton secours tout-puissant !

Sappho

labile, changeant, un oiseau sur la branche
là où va le regard, suivra l'esprit
là où va l'esprit, le coeur suivra
et peut-être les lèvres
et l'action qui transformera le regard
alors, fermer les yeux, un moment
pour demander quelle action désire mon regard

Veronika Mabardi
abraham-walkowitz-isadora-duncan-pen-black-ink-and-watercolor.jpg

je vole en permanence vers un autre âge,
non, je ne suis pas instable,
je suis mouvement vers un nouvel équilibre,
mes oscillations sont vives
je suis en vie

Fabienne Bloc

 

Il y a tant à faire et tant à écrire et je suis tentée de ne ni faire ni écrire. Tentée par la peau, la chair, l’air, oui l’air, sur mes joues, la pluie glacée, le tronc de l’arbre, les vagues de vent, les roulis de pluie. Nez en l’air, au sol, pieds gelés, doigts glacés, et rire, parce que je sais que tu penses à moi, nez en l’air, je te regarde entre les nuages. C’est bien. C’est tout.

Fidéline Dujeu

 

Que fais-tu derrière mon dos?

Tu traînes? Tu putes? Tu salopes?

Et si tu ne l'as pas fait tu l'as pensé et si tu ne l'as pas pensé moi je l'ai pensé pour toi.

Perrine Le Querrec

andrew-fairclough-02.jpg

Plus une écume dans le ciel. La brume de la veille a mit les voiles. Bleu orgasmique, c’est la couleur du jour. Il occupe le présent de tous, lui le désirer. Son absence les a rendu fou. Graziella a revêtu ses ongles de cassis. Elle se balade dans la maison, ses mains battent l’air. Le vernis sèche. Ses doigts de pieds, tendus pour ne pas effleurer la moquette, murmurent des syllabes brûlantes. Le feutre de son corps galope sur le tapis. Elle s’allonge Le long et tout contre la baie vitrée.
Ciel ciel ciel
Graziella connaît toute la gamme des soupirs. Parfois elle en cache dans les boites de spaghettis, contre les rayures dorées du sofa. Solstice d’été
Ciel ciel ciel.
Des rires bouler rouler sur la moquette. Petite robe peau moite glace à la pistache. Ce soir son professeur d’anglais viendra. C’est un ami de Graziella. Ses voisins utilisent des mots opaques : amant e s.
Graziella entre ouvert la baie vitrée, l’air est si gentil.

 

Frédérique Dolphijn

 

Bruits d’avion
D’ambulance
De frigo
D’horloge

Il ne serait pas question de morale
Il ne serait pas question de genre
Il ne serait pas question de limites ou de liberté
Il ne serait pas question de ce que l’on a nommé « moi » et de ce que l’on a nommé « toi» les rendant ainsi séparés
Il ne serait pas question de nos pommes, en fait
Il ne serait pas question de possession, d’appartenance ou de consommation
Il ne serait pas question de conte quelle qu’en soit l’orthographe
Il serait question
Dans chaque mouvement, il serait question
D’une tension
D’une émotion
D’instants inscrits dans d’autres instants
De gens dans d'autres gens
D’une tension entre ce que l’on a nommé « réel » et ce que l’on a nommé « imaginaire »
Entre la maison et le jardin
Il serait question
Elle serait question
Elle a dit : « Danser nous relie au cosmos »
Bruits d’avion
D’ambulance
De frigo
Le ventre s’agite
Les vent dehors résonne avec le souffle dedans

Léïla Duquaine

DSC07670.JPG

Les passantes

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connait à peine

Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais
A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui
A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main
A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulu rester inconnue
Et qui n'est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal
A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin
Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus
Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir

Paroles: Antoine Pol
Musique: Georges Charles Brassens

proposé par Manu Deloeul

 

Celles qui caressent longuement
Celles qui enveloppent chaudement
Celles qui ne s’attardent pas
Celles qui y reviennent
Celles qui tâtonnent
Les mains de C.
Les mains de K.
Les mains de R.
Les mains de T.

Celles du menuisier
Celles du musicien
Celles de l’informaticien
Celles du poète
Celles du cuisinier
Celles du jardinier
Les carrées
Les fines
Les tordues
Les abîmées
Les sensibles
Les douces
Les rugueuses
Je les ai toutes essayées
De l’une à l’autre
De l’autre à l’une
Tu me frisson
Je te catapulte
Tu me souvenir
Je te ciel
Et ensemble nous retrouvons cet instant suspension du temps.

Anne Guinot aka Madame Haïkaï

plume laurie.jpg

16:38 11/12/2017 | Lien permanent | Tags : textes, lis tes ratures, act-u, agendada |  Facebook

9
déc

Septennat poétique + Sortie Bookleg CUMAAIT #69

La Boutique MaelstrÖm célèbre ses 7 ans ce week-end.
J'en serai, en compagnie du BOOKLEG co-écrit par quelques autrices
dont moi et quelques unes de ces autrices justement.
Nous ferons état des textes et créerons un espace d'écriture collective
pendant une demie heure à environ 20h03
samedi 9 décembre
dans le piétonnier pas loin de la Friterie Jourdan.
C'est un livre fondé sur une mission du C.U.M.A.A.I.T. 
(Collectif Utopique Militant d'Autrices et d'Auteurs Interplanétaire et Transgénérationnel).
 
En 1935, Maxime Gorki lance un appel à tous les écrivains : il leur propose de décrire un jour dans le monde.
Quand le journal Izvestia relance l’initiative en 1960, Christa Wolf répond à l’appel et continue, jusqu’à sa mort, à décrire chaque 27 septembre. 


Nous avons rebondi sur cette idée et 6 autrices
(Céline Delbecq, Natacha de Pontcharra, Veronika Mabardi, Layla Nabulsi, Milady Renoir, Virginie Thirion),
une photographe (Alice Piemme) et une créatrice sonore (Carine Demange) ont tenté de décrire leur journée
du 18 mars dans un texte de 6 minutes, une série de capsules sonores, une série de photographies.
Cette matière a fait l’objet d’une lecture performée accompagnée d’images et de sons,
le 1er juin 2016 sur la scène du Cocq’Arts Festival.
A l’issue de la soirée, suggestion fut faite de laisser une trace de ce 2 juin. Le bookleg est né.

 
La suite du programme du weekend:

7 ans de la boutique maelstrÖm ! 

Venez fêter avec nous le 7e anniversaire de la boutique maelstrÖm 4 1 4 ! 
Sortie de livres, exposition, performances, lectures, musique, rencontres, verre de l’amitié… N’oubliez pas cette année d’amener un petit quelque chose à manger à partager avec nous (auberge espagnole)

 

Programme du week-end : 

SAMEDI 9 DECEMBRE

*15h présentation des éditions maelstrÖm à l'AEB (Association des Écrivains Belges) 

À la boutique:

*18h33 apéro et auberge espagnole
impros musicales par DJ Zai Macro

*19h37 happening poétique et vernissage de l’expo Dans les yeux du vivant de l’artiste BIA
Et des bijoux réalisés avec du matériel de récup'. 

Présentation et lectures :
*Bookleg 18 mars par le Collectif CUMAAIT (Layla Nabulsi, Céline Delbecq, Veronika Mabardi, Virginie Thirion, Natacha de Pontcharra, Milady Renoir, Carine Demange, Alice Piemme)
*Foufleg par le collectif Fast Fouf Nation...

*Première annonce du programme du fiEstival *12 (du 10 au 13 mai 2018)
DIMANCHE 10 DECEMBRE

*16h04 thé des écrivains : présentation de plusieurs booklegs Bruxelles se conte :

Rumeurs intraterrestres de Philippe Baudot
BRZL 21.17 de Christo Datso
Bocal Paradis de Claude Donnay
Il était une fois ma ville de Laurent Berger
Le citadin de Odilon-Jean Périer
L’oreille arrachée de Florent Toniello
Les égarés de Edith Soonckindt
 
plus d'infos sur Facebook

17:32 09/12/2017 | Lien permanent | Tags : act-u, agendada |  Facebook

28
nov

Niemänd is Illegaal - chaîne humaine et cours d'eau - mercredi 29 novembre 2017

golup-dessin-par Mohamed - la chapelle en lutte atelier.jpgDessin de Mohamed (ici.)
 
= - = - = - = - = - = - = - = - = - = - =
Un poème au bord de l'office des étrangers
Un poème pour, à notre tour, noyer cette administration
Un poème écrit sur le trottoir, pas loin des files des demandeur.se.s d'asile.
 
Demain, mercredi, entre 17h30 et ..., une chaîne humaine coulera de l'eau (apportez récipients, louche, pour récolter et verser de l'eau) sur ce haïku inscrit au sol dans une peinture spéciale qui se révèle sous l'eau.
 
Un acte performatif, solidaire et revendicateur, gratuit et engageant.
= - = - = - = - = - = - = - = - = - = - =
 
Demain, mercredi, à 17h30, devant l'office des étrangers, Ali Talib, réfugié irakien lira en arabe, Aliette Griz, soutien des réfugié.e.s et sans papiers, co-écrivaine du récit d'Ali, Mom, I'm a refugee, lira en anglais, et Milady Renoir, poétesse solidaire, lira en français tandis qu'on fera apparaître ce poème, encore et encore, sous l'eau.
 
= - = - = - = - = - = - = - = - = - = - =
بحذر  شديد، تحت الماء تم فحص صندوق اسود 
اجساد غير شرعية 
 
Bi-Hathar Shadeed 
Taht Al-Ma’a, Sandoq Aswad tam fahsoh 
Ajssaad Ghair Sharra’aya 
 
+
 
En prudence sous l'eau
une case noire se coche
le corps d' "illégaux"

 
+
 
As precaution underwater
a black box is checked
illegal bodies
Kmii_logo_en.jpg
...
 
La plateforme citoyenne d'aide aux réfugié.e.s, le C.N.C.D, d'autres lieux de soutien et de sensibilisation sont allié.e.s de cette action.
Un évènement FaceBook (voir photos) peut-être relayé sur vos pages.
p.eau.sie event I.jpg
p.eau.sie event II.jpg
 
 
 
 
 
 
P.eau.ésie, projet proposé par Mélanie Godin, Les Midis de la Poésie, et organisé avec l'IHECS, l'ERG, avec le soutien du label United Stages.
D'autres poèmes apparaitront dans la ville, dans d'autres lieux, toujours sur le thème de l'eau. 
Ce projet a reçu le soutien du Prix Bruocsella 2017.
 
Votre présence, votre soutien, votre relais via les réseaux sont ici déjà remerciés.
 
 
°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'°'

08:47 28/11/2017 | Lien permanent | Tags : poly-tiques, agendada, act-u |  Facebook

21
nov

Chaîne Humaine Trempée - Poésie Vs. Office des Etrangers - 29/11/2017 - 17h30

Cher.e.s
 
de la poésie, p.EAU.sie dans la cité, cours d'eau pour fluidifier les rages?
Poésie: résistance sur les murs, entre les égouts, les rigoles, les fuites, les trottoirs, entre les corps composés d'environ 60% d'eau, corps qui déambulent, qui oublient, qui tracent leur route quand d'autres sont arrêtés nets... souvent à l'office des étranger.E.s.
 
Un petit haïku est peint à l'aide d'une peinture spéciale devant l'entrée de l'office des étranger.e.s depuis quelques jours. Il pleut donc il est déjà visible.
Afin de le rendre encore plus visible et de dénoncer, encore une fois - jamais assez, la politique virulente produit par l'état belge en questions migratoires, plusieurs associations et lieux d'éducation et de culture vous convient à une chaîne humaine le mercredi 29 novembre à 17h30, entre le Parc Maximilien et l'Office.
Je joins qqs "infos" sur l'office des étrangers afin de poser qqs pré-requis sur ce lieu pré-dominant dans la vie de milliers de gens.
 
Les bénévoles des collectifs engagés dans l'aide et le soutien aux migrant.e.s sont impliquées, aussi. Et une version en arabe et en anglais sera lue pour que les personnes concernées ne soient pas "trop" exclues.
 
 
C'est un acte performatif, solidaire et revendicateur, gratuit et engageant.
Venez avec un ustensile qui récolte, contient, verse de l'eau.
L'Agence d'Interim de Nettoyage du Racisme d'Etat sera du moment.
 
Pour celleux qui sont sur facebook, un évènement est lancé (voir photos) - le relais peut se faire de là également.
 
D'autres poèmes s'afficheront dans Bruxelles, aussi.
 
Merci de relayer l'info, si possible.
 
Cordialement, 
 
Milady
 
 

L'Office?
 
Qqs lieux observatoires pour suivre les "conséquences" de la politique belge + agir, considérer, dénoncer: 

16:18 21/11/2017 | Lien permanent | Tags : poly-tiques, agendada |  Facebook