20
mai

Classisme déclassé par Edouard Louis

13:10 20/05/2018 | Lien permanent | Tags : poly-tiques |  Facebook

Archipels #2 - revue de Culture & Démocratie - émission LANGUES ET HOSPITALITÉ @ la Balsamine

 

Émission de radio en public organisée par Culture & Démocratie, le Théâtre de La Balsamine et Le bruit et la fureur ASBL, conçue et animée par Caroline Berliner.

En octobre 2017, paraissait Langues d’exil, le deuxième numéro de la revue Archipels. Cette publication, éditée par Culture & Démocratie et L’Insatiable, proposait un travail de repérage et de mise en valeur de diverses pratiques d’artistes, de compagnies, d’associations qui s’emparent de la question migratoire.
La pensée d’Édouard Glissant, fil rouge de ce numéro, affirme un possible où « des différences s’ajoutent sans se détruire, et des identités varient en ne dépérissant pas ».
L'émission que nous vous proposons aujourd'hui «LANGUES ET HOSPITALITÉ» aura comme ligne directrice  cette notion de « créolisation » où s'exprimeront des voix qui font l'expérience de l'hétérogénéité et de l'altérité.
Artistes, juristes, philosophes, enseignantes, personnes concernées, membres d'association interrogeront leurs pratiques et ce que recouvre aujourd’hui la notion d’Hospitalité.
Comment celle-ci nous engage politiquement,  philosophiquement ? Comment la rencontre de l'Autre, de l'étrange, de l'Inconnu nous expose à la surprise, à l'imprévisibilité, à la remise en question de nos acquis et de nos certitudes plutôt qu'au repli, à la crainte, au retour sur soi? Et comment, dans ces brèches, naissent de possibles écritures du monde de demain ?

Avec
Hélène Hiessler – membre de l'équipe permanente de Culture et Démocratie
Jeddou Abdel Wahab – membre du Nimis Group, militant des droits de l'Homme,
Rabia Benkh  – membre  de la Coordination des Sans Papiers
Matthieu Lys – avocat notamment spécialisé en droits des étrangers et droits de l’Homme ,
Camille Louis – philosophe et dramaturge,
Marie Poncin – enseignante DASPA (Dispositif d’accueil des élèves primo-arrivants) au Campus Saint Jean,
Juliette Pirlet – fondatrice de La Petite École,
Patrick Monjoie – conseiller communal à Ittre et directeur du CRIBW,

Conclusion poétique par Milady Renoir, autrice, performeuse, animatrice d'ateliers d'écriture.

Musique Live interprétée par Juliette Lacroix (Violoncelle) et Mustapha Taleb (Kamânché) pour l'ensemble Eclats
Lecture : extraits de textes écrits lors de différents ateliers d'écriture mené par le Musée Ephémère de l'Exil lus par Rebecca, Abdul et Daniele

Aux manettes du Studio Volant : Lena, Patrice et Susie
Régie Son : Brice Agnès
Direction technique : Jef Philips

Emission enregistrée en public au foyer du Théâtre de La Balsamine le 21 avril 2018.
Culture et Démocratie et le Théâtre de la Balsamine sont associés au Label United Stages.

(Cliquer ici pour écouter le podcast)

Capture d’écran 2018-05-20 à 12.55.49.png

12:59 20/05/2018 | Lien permanent | Tags : arts, textes, poly-tiques |  Facebook

14
mai

origines (fiction et "vérité) - biopicture

J'ai toujours menti

par masque
par protection
par essence de la fiction
par lâcheté
par jeu
par provocation
par besoin de reconnaissance
par peur de ne pas savoir
par carapace
par nécessité d'ailleurs
 
j'ai toujours beaucoup menti
jusqu'à heurter de plein fois la mythomanie
et la pyromanie du souvenir
 
un bon mensonge est celui qui va loin en soi et en dehors de soi 
en même temps
une construction parallèle à la vérité mais qui joue des mêmes codes
 
j'ai rarement considéré le mensonge comme immoral ou amoral... mais plutôt comme un mécanisme plus complexe qu'un syndrome manichéen
 
J'ai des traits mongoloïdes ou Eurasiens comme on dit plus poétiquement
Vu qu'on soupçonnait chez moi une maladie génétique, auto-immune ou héréditaire (moult maladies dont des auto-immunes) dans ma famille, une fois enceinte (c'était trop tard mais) je suis allée voir une généticienne
 
quand je suis entrée dans son bureau
- vous êtes d'origine asiatique?
- non, pas à ma connaissance
- alors vous êtes trisomique
 
j'ai pas tout de suite ri ou souri
j'ai même un peu pris mal cette "accroche" peu diplomatique
mais bon
on a quand même fait un bilan génétique
 
j'ai appris qu'une partie de ma physionomie, physiologie est liée à une ascendance, une hérédité eurasienne, à savoir en somme, une propriété commune à de nombreuses familles qui ont subi ancestralement les viols des invasions de Gengis Khan et confrères
le mélange génétique de peuplades de Mongolie (d'où le mot Mongol-ien.ne) et de Caucase ont créé des identités "atypiques".
 
Alors ce mensonge, Milady? ça vient?
oui oui j'arrive
 
Du coup, j'ai compris pour ma corpulence (dense et forte), ma densité osseuse qui ne me permettra jamais d'être mince ou légère, ma résistance physique (comme nombre de trisomiques), le rapprochement de mes yeux, la forme "amande" et mon épicanthus des paupières qui m'empêchent de mettre du fard à paupière, mon visage plat et rond, ... nombre de caractéristiques...
 
Je me suis replongée, suite à ce bilan, dans un souvenir prégnant de mon enfance
 
on m'appelait la chinoise à l'école maternelle et primaire
même que c'était une insulte qui se donnait à moi parfois plus qu'aux "véritables" personnes asiatiques
des adultes aussi pensaient malin de m'appeler ainsi ou de me faire un "compliment" "on dirait une petite asiatique"
et j'avais toujours un complexe qui naissait et je ne savais que rarement si c'était positif ou négatif
de plus, dans ma famille plutôt de type bourguignon, trapu et très franchouillard, cette inclinaison à l'ailleurs m'apportait souvent un décalage, un "je ne suis pas comme eux"
j'ai fini par préférer ne pas leur ressembler (mentalement et physiquement)
et vu que je ressemblais plus à mon père qui a été constamment diabolisé par ma mère (divorce douloureux à mes 3 ans) et éloigné du clan dans lequel je tentais de grandir, ce petit "jenesaisquoi" d'ailleurs, portait préjudice mais aussi validait la séparation que j'allais choisir plusieurs fois par la suite (fugues, rebellions fortes et violentes, rejet...)
 
et donc
(le mensonge le mensonge!)
je me suis inventée vers l'âge de 7 ans (je crois) une généalogie 
j'ai adopté une arrière arrière grand-mère Mandchoue fictive
j'avais vu le film "le dernier empereur" de Bertolucci et adoré le petit Pu Yi et avais été choquée par l'invasion du Japon en Mandchourie...
 
J'ai fini par développer un attachement fort à la Mandchourie et parler d'une aïeule Douairière (évidemment, j'allais pas prendre une gueuse (en tout cas à cette époque de ma vie, j'avais envie de "noblesse"), douairière déchue mais digne qui avait fui l'invasion japonaise...
 
ça donnait un caractère victimaire assumé
et un rapport historique qui en jetait un max
de sorte qu'on me foutait la paix avec le côté "asiatique" que ça transformait un rejet (conscient ou pas) des autres en une curiosité ébahie, voire admirative (alors que je n'aurais été que l'arrière arrière petite fille de l'héroïne)
 
ce mensonge a perduré longtemps, jusqu'à la fin de l'adolescence (bon et après aussi) où cet argument me servait aussi d'outil de séduction
parce que dire qu'on est trisomique est forcément moins bandant que descendante d'une princesse "exotique", aussi porteur d'appropriation culturelle que cela puisse t-il être
 
après, ce qui fait tissage entre le lien "vérité" et fiction est qu'au début de l'ère chrétienne, des nomades d'origine turco-mongole s'établissent en Mandchourie et se sédentarisent.
La boucle est bouclée
j'avais finalement comme "entendu" mon appartenance génétique et en ai fabriqué inconsciemment une construction identitaire floue mais vérifiée 25 ans plus tard.

13:00 14/05/2018 | Lien permanent | Tags : textes, ego-tripes |  Facebook

13
mai

Pourquoi la fête des mères me parait obsolète?

Que ce soit de mon histoire personnelle où les "mères" naturelles sont des vipères au poing matricielles dont la toxicité se transmet de génération en génération, bordant ainsi les rituels de soin dit "maternel" d'un venin contaminant encore les contours de ma sanité...

Que ce soit dans l'aspect patriarcal des origines de la "fête" où la mortalité infantile (aussi par manque de vision politique pour les femmes) baignait dans le sang de l'étendard "faites des enfants pour la nation, pour "nos" guerres, demandant aux matrices de reproduire des chairs à canon et des sujets à l'économie...

Que ce soit par regret que les visions d'Epinal hétéronormatives et autrement bourgeoises soient encore un modèle réduit mais intégré aux considérations familiales "productives" et "protectrices"...

Que ce soit par rejet immense de l'imagerie domestique que la fonction de mère revêt en ces temps (déjà trop longs) de consumérisme utilitaire...

Que ce soit par manque total d'imagination des partages des "tâches" maternelles/parentales, entre parents, entre femmes, au sein de communautés élargies afin que les liens bilatéraux enfant-parent ne deviennent pas tant des gouffres à malaises, mal-êtres et déterminismes...

Que ce soit par haine viscérale mais assumée des colliers de pâtes et autres gravures sur aluminium...

cette journée me fait cependant penser aux mères-sorors que j'ai choisies durant ma vie, aux femmes "modèles" qui m'ont ouvert des espaces sur la sexualité, la sensualité, la puissance, l'amour et le partage (oh tous les jolis gros mots), aux mères sacrifiées (pas d'autres termes, désolée) sur le calvaire des rôles, des dominations et des viols conjugaux, des postures sociales obligatoires....

Aujourd'hui, être nullipare ou être une "BONNE mère GENTILLE lissée" reste d'un binarisme que je cherche à évaluer, que je tente de ne pas subir dans la relation à celui que je nomme mon fils et qui me nomme mère.

Nous avons eu, il y a deux mois, entre femmes logeant à la Petite Zad de la Borie (Cévennes), une conversation qui cherchait en nous, avec nos véhicules identitaires et nos désirs d'ailleurs, nos injonctions paradoxales.

Des mots nous sont venus pour créditer la relation mère-enfant:

Complices.

Allié.e.s.

Equipe

Compagnie vertueuse

Alors, oui, nous étions entre femmes artistes - de classe moyenne - blanches - quarantenaires... et tout autant, nous avons envisagé ces mots comme pistes.he Unseen, 2015 (detail)  © Tereza Zelenkova .jpg

12:39 13/05/2018 | Lien permanent | Tags : textes, poly-tiques |  Facebook

11
mai

ILLEGAL-OSONS à la Zinneke Parade - 11 & 12 mai 2018 - Bruxelles

Dès ce soir, avec la joyeuse entrée
Dès demain, avec la parade
Le mot ILLEGAL sera encore décortiqué, apprivoisé, concernant, consternant, contestatoire, dérisoire.

ILLEGALOSONS!
ILLEGAL OSONS.

Avec des militant.e.s de LA VOIX DES SANS PAPIERS DE SAINT-JOSSE, de La Voix Des Sans Papiers Bruxelles, de la Rainbowhouse, et de causes et de luttes "diverses", avec Cassius et Gibril en Mr Loyal et Mr Loïal, la Zinnode Alalimite défilera dans le centre ville de Bruxelles avec une vingtaine d'autres zinnodes de la Zinneke Parade.
Venez nous entendre oser, nous voir danser, nous soutenir chanter, nous attendrir marcher, nous convaincre continuer de 15h à 17h.
Le processus d'ateliers, de contributions, de trajectoires, de vies emmêlées pour tester ensemble la question des frontières, des limites, des lois, des injustices et des voix, et des désirs de notre monde à construire.

venez, y aura du monde pour tout le monde!

 j'ai osé WTC.jpg

 

 

 

 

 

 

 

خارج

هائج

جسارة

أتحاد

أحتواء

نغل

الى الحد 

 

غير شرعي

شرعي

مساو

 

Buiten

Bruisend

Durf

Vechten(d)

Wonen

A la limite

Een bastaard

 

Onwettig

Gewettigd

Gelijk

 

Afuera

Efervescente

Atreverse

La mezcla

Habitar      

Bastardos

En el límite

 

Ilegal

Legal

Igual

 

Raus

Brodelnd

Traut euch 

Das Getümmel 

Wohnt 

Bastarde 

Grenzwertig 

 

Illegal 

Legal 

Egal

  

Dehors

Effervescent

Oser

La mêlée

Habiter            

Bâtards

A la limite

 

Illégal

Légal

Egal

 

Outside

Agitated

Dare

Free-for-all

Occupy

Bastards

To the limit

 

Illegal

Legal

Equal

 

Muhigame

Bihinda

Muhangare

Inkundura

Gutura

Ruvumwa

Kuri rutangira

 

Kinyuranye n'amategeko

Cyemewe n'amategeko

Mahwi

 

venku 

bouřlivý

odvážit se

bitka

bydlet           

míšenec

na hranici

 

nelegální

legální

rovný

 

vonku

búrlivý

odvážiť sa

bitka

bývať      

miešanec

na hranici

 

nelegálný

legálný

rovný

 

biti

mounguici biti

ndiakhlafe

sagne

diakhassé

deuk 

dome bou haram

Lou meunteu niakeu 

 

louniou nangouwoul

louniou nangou

 

Yiinga

Wingamin

n'saké

ya zaama

n'ziindi

tampiiri

togda 

 

sin pa sakdé

sinsakdé

zemsataaba

 

fuori

effervescente

osare

la mischia

abitare

bastardi

allimite

 

Illegale

Legale

Uguale

 

في الخارج (fi lkharij)

فوار (fawwar)

تجرأ  (tajarraa)

المعترك (almotarak)

سكن (sakana)

لقطاء  (Loqataa)

على الحد (ala alhad)

 

غير قانوني (ghayr qanouni)

قانوني (qanouni)

مساو (mousawin)

 

Dışarı

Heyecanlı

Cesaret etmek

Dalaşma 

yaşamak

Melez

Haddini aşmak

 

Yasa dışı

Yasal

Eşit

 

Наружу

Шипучий

Осмеливаться

Схватка

Жить

Незаконнорожденный

На пределе

 

Нелегальный

Легальный

Равный

 

 

15:09 11/05/2018 | Lien permanent | Tags : act-u, agendada, poly-tiques |  Facebook