23
jan

Voltairine de Cleyre, d’espoir et de raison - écrits d’une insoumise - extrait

DE L’ACTION DIRECTE

(Extrait)

"J’ai déjà dit que, parfois, l’action politique obtient quelques
résultats positifs – et pas toujours sous la pression des partis
ouvriers, d’ailleurs. Mais je suis absolument convaincue que les
résultats positifs obtenus occasionnellement sont annulés par
les résultats négatifs ; de même que je suis convaincue que, si
l’action directe a parfois des conséquences négatives, celles-ci sont
largement compensées par ses conséquences positives.

Presque toutes les lois originellement conçues pour le bénéfice
des ouvriers sont devenues une arme entre les mains de leurs ennemis,
ou bien sont restées lettre morte, sauf lorsque le prolétariat
et ces organisations ont imposé directement leur application. En
fin de compte, c’est toujours l’action directe qui a le rôle moteur.
Prenons par exemple la loi antitrust censée bénéficier au peuple
en général et à la classe ouvrière en particulier. Il y environ deux
semaines, 250 dirigeants syndicaux ont été cités en justice. La
compagnie de chemins de fer Illinois Central les accusait en effet
d’avoir formé un trust en déclenchant une grève !

VoltairinedeCleyre.jpgMais la foi aveugle en l’action indirecte, en l’action politique,
a des conséquences bien plus graves : elle détruit tout sens de
l’initiative, étouffe l’esprit de révolte individuelle, apprend aux
gens à se reposer sur quelqu’un d’autre afin qu’il fasse pour eux
ce qu’ils devraient faire eux-mêmes ; et enfin elle fait passer pour
naturelle une idée absurde : il faudrait encourager la passivité
des masses jusqu’au jour où le parti ouvrier gagnera les élections ;
alors, par la seule magie d’un vote majoritaire, cette passivité se
transformera tout à coup en énergie. En d’autres termes, on veut
nous faire croire que des gens qui ont perdu l’habitude de lutter
pour eux-mêmes en tant qu’individus, qui ont accepté toutes les
injustices en attendant que leur parti acquiert la majorité ; que
ces individus vont tout à coup se métamorphoser en véritables
« bombes humaines », rien qu’en entassant leurs bulletins dans les
urnes !"

Conférence prononcée à Chicago le 21 janvier 1912, soit quelques mois seulement avant la mort de Voltairine. Elle a ensuite été publiée sous la forme d’une brochure par la Mother Earth Publishing Association. Traduction d’Yves Coleman

11:59 23/01/2018 | Lien permanent | Tags : poly-tiques |  Facebook

Les commentaires sont fermés.