23
jan

Niemänd is Illegaal - Zinneke Parade - Ateliers pour la Zinnode momentanément nommée "Arts & Illégalités"

zinneke parade logo.jpgLa Zinneke Parade existe depuis 18 ans. Zinneke est un projet qui crée des espaces ouverts de rencontres, de collaborations, de coopération et de création, qui met en place une dynamique artistique et sociale entre habitant.e.s, associations, écoles et artistes issu.e.s des différents quartiers de Bruxelles et d’ailleurs. Une multitude de projets artistiques (des Zinnodes**) sont élaborés à partir des idées, des propositions et de l’imaginaire des participant.e.s en ateliers.

La parade "Illégal" aura lieu le 12 mai 2018 dans le centre ville de Bruxelles.

Zinneke Parade? Vidéo. Photos. Historique & valeurs & dates des fiestas.

Capture d’écran 2018-01-23 à 14.28.05.pngLa Zinnode "Arts & Illégalités" / "Illegal & arts" est née de l'élan de François et Marie Vaïana, artistes de la musique et du théâtre respectivement. La question de l'illégalité subie, vécue, préférée, choisie, entendue par des personnes de "milieux" différents sera abordée dans cette zinnode, avec les aspects politiques, ludiques, artistiques, sociaux en fond et forme.

A discuter ensemble, à contester ou revendiquer ensemble. Au sein d'ateliers de création, animés par des artistes professionnel.le.s.

Des participant.e.s ont déjà dit oui! Des personnes "sans papiers", hommes et femmes ayant vécu ou vivant encore "illégalement", des artistes agissant dans l'ombre, des gens pratiquant des petits arrangements avec les lois, entre les droits, et des personnes enthousiastes à l'idée de suivre des ateliers de toute pratique et de rencontrer des personnes de Bruxelles et d'ailleurs.

Vous pouvez encore join the fun !

participez.jpgSi vous désirez participer à cette zinnode, suivre des ateliers gratuits (Trois ateliers différents : mouvement et écriture, voix et musique, scénographie et costumes (chaque groupe vivra les 3 ateliers, entre janvier et mai) les vendredis de 18h30 à 20h30 .

Vous n'avez pas à savoir écrire, danser, chanter pour nous rejoindre. Nous partirons des savoirs existants et chercherons à aller un peu plus loin selon les désirs et les besoins.

N'hésitez pas à rejoindre notre Zinnode "arts et illégalités" qui ouverte à tout le monde, enfants dès 9 ans jusqu'à 96 ans!

Calendrier :

- Les vendredis de 18h30 à 20h30 à partir du 26 janvier (sauf congés scolaires)- il est recommandé de s'engager pour le plus d’ateliers voire tous les ateliers. (dates exactes dans l'image à ouvrir ci-après)
- Première rencontre avec tout le monde: 21 janvier @ De Markten
- Parade : 12 mai 2018

agendada,atelier,poly-tiquesLieu:

- Ateliers: Centre ville - lieux à définir (dont probablement l'occupation de la Voix des Sans Papiers Bruxelles, ...)
Avec le soutien de la Coordination des Sans Papiers, le Comité des Femmes Sans Papiers, la Rainbow House, ...

Participation:

- Ouvert à tou.te.s à partir de 9 ans
- Gratuit !
- Inscription : celine@zinneke.org + francois.vaiana@gmail.com

Je co-animerai l'atelier "écriture et mouvement", avec Tierama Lévy Koama, danseur.

Relayer cette appel à participation est bon pour le teint ET le karma. Merci.

♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠

"Flirter en illégalités...

Je suis née en France en 1975, l'année de la loi Veil légalisant l'interruption volontaire de grossesse. Dans le monde, 60% des femmes qui avortent le font de manière illégale au risque de problèmes de santé grave, de mort ou des peines de prison.

J'ai grandi en banlieue parisienne, à 22 kilomètres de Paris, auprès d’ami.e.s issues d’immigrations européennes, asiatiques, maghrébines, subsahariennes. Une banlieue dans laquelle la liberté de réunion ou droit de réunion - qui est une liberté publique et politique généralement considérée comme fondamentale - en vertu de laquelle un groupe de personnes a la possibilité de se réunir temporairement en un même lieu, de façon pacifique et sans armes - liberté mentionnée dans l'article 20 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme - ce droit de réunion a été interdit dans les cages d'escalier au pied des immeubles de banlieue sous prétexte de de trouble de l'ordre public, surtout appliquée aux jeunes racisé.e.s. Des contrôles d'identité pour délits de faciès étaient le quotidien de mes pot.in.es.

J'ai appris à lire grâce aux Comics américains. Les super héros et les super héroïnes y sont des hors-la-loi. Souvent, la police et les politiciens font de grosses conneries, il faut des hors la loi pour sauver l'humanité, laquelle agit régulièrement contre elle-même, contre sa loi « naturelle » de survie.

J'ai fumé des cigarettes dès l'âge de 11 ans soit 5 ans avant l'âge légal en France (mais ai arrêté à 18 ans !). Je fumais devant mon collège pour frimer. Au Turkménistan, il est interdit de fumer partout, dans tout le pays.

J'ai bu de l'alcool dans des soirées sans autorisation parentale bien avant mes 18 ans. Si j'habitais en Iran, ça me serait encore interdit, j'aurais néanmoins pu boire dès l'âge de 7 ans en Arménie.

J'ai eu accès à la scolarité et ai suivi un parcours scolaire jusqu'à mon baccalauréat. J'ai eu cette chance tandis que plus de 150 millions de filles dans le monde n'ont pas accès à l'école parce que les lois sont aussi celles imposées par la société et par l'économie mondiale.

J'ai habité à Londres pendant 5 ans. J’y ai été une squatteuse d'appartements vides pendant près d'un an, sans aucune autorisation des communes ou des propriétaires.

J'ai aussi dormi quelques nuits d’hiver dehors dans des parcs, entre autres lieux. Dormir dehors est interdit dans de nombreux pays, européens ou autres. Dormir dehors en tant que femme ajoute un peu de « piment » à l’affaire. La Cité et la Nuit n’appartiennent pas aux femmes, c’est une loi indicible mais si prégnante.

J'ai couché avec des personnes de genres différents après l'âge de la majorité sexuelle fixée à 15 ans en France. Mes aventures avec des femmes seraient réprimées dans environ 39 états dans le monde et passibles de peine de mort dans 13 états.

J'ai participé à des actions directes pour soutenir les personnes dites sans papiers, dites réfugiées, dites "illégales" pour m'opposer individuellement et collectivement aux lois mises en place par un gouvernement aujourd’hui illégal et sans éthique.

Personne n'est illégal."

(c) Milady Renoir

14:29 23/01/2018 | Lien permanent | Tags : agendada, atelier, poly-tiques |  Facebook

Les commentaires sont fermés.