1
déc

P.eau.ésie - Un poème lisible sous l’eau a été écrit à l’Office des étrangers en soutien aux migrants

Dans le cadre du projet Bruxelles en p.EAU.ésie qui vise à réintroduire la poésie dans le quotidien des Bruxellois, un premier poème qui se révèle sous l’eau a été inscrit mercredi à 17h30 sur un trottoir à proximité de l’Office des étrangers, en solidarité avec les migrants.

Une trentaine de sans-papiers et de citoyens solidaires ont formé une chaîne humaine près de l’Office des étrangers pour se passer de l’eau et ainsi remplir des récipients. Les participants ont ensuite versé ensemble de l’eau sur le poème pour le révéler.

= - = - = - = - = - = - = - = - = - = - =
بحذر  شديد، تحت الماء تم فحص صندوق اسود 
اجساد غير شرعية 
 
Bi-Hathar Shadeed 
Taht Al-Ma’a, Sandoq Aswad tam fahsoh 
Ajssaad Ghair Sharra’aya

Il s’agit d’un haïku (forme poétique courte d’origine japonaise) écrit par la poétesse Milady Renoir. Le texte est le suivant :

« En prudence sous l’eau / une case noire se coche / le corps d’ « illégaux » ». Ces mots ont été lus en français, en anglais, en arabe, en wolof et en néerlandais.
« Ce premier poème, qui dénonce la situation des réfugiés, est clairement engagé, mais d’autres sensibilisent plus simplement au rôle de la poésie dans la vie », explique Mélanie Godin, fondatrice de L’ASBL L’Arbre de Diane. « L’idée est de créer des averses de poèmes sous la pluie ».

25 poèmes

Au total, 25 poèmes éphémères révélables à l’eau seront inscrits sur le territoire de la Ville de Bruxelles avec son accord. Le quartier des Marolles sera particulièrement ciblé. Le prochain poème sera révélé la semaine prochaine dans la rue Haute. Une exposition reviendra sur l’ensemble des textes le 7 décembre au Recycl’Art.

En mai 2018, une nouvelle série de poèmes prendra place dans l’espace public de la commune de Watermael-Boitsfort. Il est question de terminer par la commune de Molenbeek-Saint-Jean en septembre.

Auteurs et amateurs

Tous les poèmes sont éphémères. Certains ont été écrits par des auteurs et d’autres par des amateurs dans le cadre d’ateliers d’écriture à dimension sociale. Le projet « p.EAU.ésie » est porté par l’ASBL L’Arbre de Diane. Il a remporté le prix Bruocsella by Prométhéa 2017. Il est notamment organisé avec des étudiants de l’IHECS et de l’ERG (École de recherche graphique), avec le soutien du label United Stages.

poly-tiques, act-u, textespoly-tiques, act-u, textespoly-tiques, act-u, textespoly-tiques, act-u, textespoly-tiques, act-u, textespoly-tiques, act-u, textes(Merci à Rose-May, Thierno, Modou, Mohamad, Aliette Griz, Ali Talib, Laura, Pauline, Mélanie, Léïla, Claude, Laurie, ... )

08:57 01/12/2017 Publié dans Actualité | Lien permanent | Tags : poly-tiques, act-u, textes |  Facebook

Les commentaires sont fermés.