15
jui

Compte-rendu 56ème soirée filles avec un cerveau (chacune) 23/06/17 + invitation à la 57ème

diable-jeune-fille-Victor-Orel.jpgCompte-rendu de la 56ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du 23 Juin 2017 @ Pascale’s (Molenbeek)
& Invitation à la 57ème le 11 août chez Christine (Lambermont, Gaume)

Amélie : Tarot de Lucie Charcosset + Susie Orbach ‘Fat is a feminist issue’ (traduit en 2017) – contre la grossophobie

Milady : Festival queer féministe « Les Salopes Pirates » (Metz) + Femmes Ancestrarbres de Sarah Fisthole, revue collective féministe ‘Hors-Je(u)’ et cartes postales achetées au Sterput – E2

Karine : Pilar et Simon, carnets de prison… sous période franquiste… archives personnelles, de la ‘petite’ histoire à l’Histoire.

Hülya : deuil-s. arbre généalogique. Nomadisme. D’où venir, où aller… sarah lucas II.jpg

Marie : ‘Ceci est mon sang’ d’Elise Thiébaut + Jack Parker ‘le grand mystère des règles ‘ + MUM : Museum of Menstruation + flux instinctif + vers la coupe menstruelle + cellules souches et sang menstruel… menstrues tous azimuts.

Elsa (autrices) : ‘Who owns the black pain ?’ de Zadie Smith (Article in Bazar) + ‘Open Casket’ de Dana Schutz + Patrick Jean et le pro-féminisme, Get out film d’horreur avec le racisme comme terreau + black lives matter + Emett Till

Sylvie : ‘les demeurées’ de Jeanne Benameur + le savoir rend il heureux, plus tolérant ? oppose-t-il le dire et l’action ? + carte de l’ermite du tarot

chantal ackerman je, tu, il, elle 1974.jpgSéverine : ‘mère-s démone-s’ / mères vampires, Folcoche,…

Pascale : ’365 Athens’ – Bruxelles-Athènes © Death Valley + Tarot 'The wild unknown’ de Kim Krans

Références tous azimuts :

à propos des mères :
Maya Angelou ‘I heard a bird sing’ + ‘lettres à ma fille’
Calamity Jane ‘lettres à ma fille »
Mazarine Pingeot « cimetière des poupées »
Recueil de récits psy des liens entre mères et filles
Alice Walker ‘all about our mothers’
Louise de Vilmorin
Colette ou le monstre maternel
Jacqueline Harpman
...

A propos des corps gros:
Push' de Sapphire

à propos du deuil :
Au bonheur des morts’ de Vinciane Depret

à propos de l’éloignement, de l’isolement…
life doesn’t frighten me at all’ with JM Basquiat + Ici de Christine Van Acker + Le retour à la terre de Manu Larcenet


Prochaine Soirée Filles (57ème)
avec un cerveau (chacune)
le vendredi 11 août chez Christine Van Acker
Lambermont, Gaume
dès 19h03.
(possibilité de soirée + nuit sur place)
pour une fois, confirmez votre venue afin qu’on organise
le couchage / camping / co-voiturage / collectage à la gare la plus proche.

Mais encore et toujours,

  • apportez gentes et nourritures terrestres
  • une chose, un truc à partager de toute forme, sorte, teinte
  • faites des amours et/ou des guerres

rappel du concept iciana mendieta stache.jpg

16:15 15/07/2017 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

13
jui

SMDOP #5 - Festival des Salopes Pirates (Metz) - Love was in the air...

DSC08626.JPGDSC08627.JPGDSC08628.JPGDSC08629.JPGDSC08630.JPGDSC08631.JPGDSC08632.JPGDSC08634.JPGDSC08635.JPGDSC08636.JPGDSC08637.JPG(extraits du mur d'or)

Slow Motion with a Disposable Organic Poetess est une installation jouant sur un intime artificiel et présentiel alliant un corps donnant espace et temps lent et donnant et engageant et intim(id)ant et décontenançant et dansant à un corps inconnu mis à nu (symboliquement) prêt qui entre et qui sort de l'espace fabriqué hors de l'espace temps du dehors comme il.elle veut, peut. Alors, on danse, on s'enlace, on cherche le micro mouvement, le sol, le ciel, le souvenir, la chanson ringarde, le déclic du râteau ancien, du baiser qui aurait dû avoir lieu, de celui qui a finalement eu lieu, de l'adolescence, de l'espace érotique qui ne dit pas son nom, de l'indice de la pression artérielle, de la gêne aussi, du corps sans caresse qui dit oui ou non, et de l'intention d'être avec, par et pour à ce moment précis, précieux.

Merci à NB pour le soutien à distance, à NM pour la mise en plages, à Snoeg, Violaine et le collectif du festival des Salopes Pirates (Metz Reprezent) et à Cynthia pour la zone franche à l'entrée de la cahute et à Théa et le SP pour la construction de la petite maison dans la prairie sous le pont au bord de la Moselle, entre lierres et liseron et ronces et amour... et à Richard Cocciante et à Nirvana, come as you are, all ways.

08:40 13/07/2017 Publié dans Amour, Loisirs, Musique | Lien permanent | Tags : agendada, luv |  Facebook