9
jui

conte antenne parabolique pour l'ami Médoune Ndiaye

désert.jpgun grand désert, il a marché des jours, des années. l'homme pense à ce grain de sable envolé dans sa paupière comme le milieu de sa vie. le chemin parcouru, les traces dans les dunes. le vent qui souffle les grains devant lui. il a amassé quelques pierres et roses sablées formées d'un peu d'eau, de sel d'une mer éloignée et de sable. il construit un cairn, garantissant la baraka des bornes du chemin à encore parcourir. chaque étape sera douleur, rire et pensée. en plantant son bâton de marcheur, il se blesse au pied. une douleur morsure lui crispe le visage, craquelle le masque de sa solitude. une tagat des jnoun locaux! il vacille un peu, voit devant lui l'ombre d'un arganier. pourtant, aucun arbre ne peut résister à l'horizon et son plomb solaire, au vent témoin du lointain. il se rend compte que son corps entier ne résiste plus au soleil qu'il a pourtant apprivoisé tout ce temps. il se rend compte que son coeur entier ne résiste plus à la solitude qu'il a pourtant apprivoisée tout ce temps. de nouveau, des ombres couvrent son oeil. qui le guette? qui l'attire dans l'obscurité? il doute, il craint, il virevolte mais ne sait plus avancer. sa tête ou son coeur ne tient plus? ce grain blessant sa cornée comme le sésame de son mausolée? cet homme est-il banni du reste des hommes? comment pourra t-il retrouver l'honnêteté de sa destinée s'il succombe au désespoir? il tente de se remémorer son origine. il ne voit que ce grain de sable frontière entre son savoir et le néant. aurait-il atteint le khalwa? il frotte l'oeil jusqu'à griffer l'intérieur de sa paupière, jusqu'à ne plus pouvoir ouvrir l'oeil. il reprend son bâton, le plante à nouveau vers l'après et marche les deux yeux fermés en attendant que les ombres, les griffes, la douleur puissent fondre dans une larme, dans un bras de mer. il le sait, c'est déjà arrivé, le désert sème le trouble mais le désert est toujours encerclé d'un océan.

15:17 09/06/2017 | Lien permanent | Tags : texte |  Facebook

Les commentaires sont fermés.