2
jan

voilà, ça c'est fait

un manque cruel de poésie
un manque cruel de fluidité
un manque cruel d'espace de lien
un manque cruel de modestie
un manque cruel d'engagement
un manque cruel de persistance
un manque cruel d'appréciation et d'altérité
un manque cruel de liberté
un manque cruel de précision heureuse
un manque cruel de considération pour la traversée
un manque cruel d'écriture du soin
un manque cruel de dénouement heureux
vivement un remake de ce jour de l'an, de l'année juste décomposée
ou un trou dont naitrait autre chose que du néant.

heureusement il y a ce bien heureux amour qui s'est fait prendre l'arrière et le devant, mais qui résiste comme un labyrinthe qui assume sa finitude.

 

Doré_-_Styx.jpg

 

 

 

 

 

(G. Doré et un passage du Styx)

20:30 02/01/2016 | Lien permanent | Tags : act-u, humoeurs |  Facebook

Les commentaires sont fermés.