28
déc

fin des temps - début des choses.

"Je n’irai jamais jusqu’au bout de moi,

N’irai jamais jusqu’au bout du monde,

Mais j’y vais !

...

Idiot, je suis mon propre inconnu,

Ma lucidité est la NUIT

Où j’habite, stupidement, son envers.

Je m’y terre, sans dire merci.

Mais j’erre et fais du bruit

Dans l’universelle cacophonie.

Personne n’existe ? Moi non plus !

J’écris parce que les mots se tuent.

Mais je parle dans ma mort

Comme la foudre dans les nuées.

Je sauve, vivant, le verbe voir.

Personne n’écoute ? Tant mieux !

Personne ne répond ? Mieux encore !

Je suis l’optimiste de la désespérance

Et me moque de tous les yeux !

Dieu ! — Tu le sais, mon vieux =

Le réel, qui te nie,

N’est pas délictueux, mais délicieux."

 

Alain Jouffroy

DSC01948.JPG 

(installation de Jan Fabre @ Verbeke Fondation - Photo de Son-Autre-Oeil)

12:14 28/12/2015 | Lien permanent | Tags : humoeurs, arts |  Facebook

Les commentaires sont fermés.