8
fév

Résumé de la 47ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du 30 janvier chez Aliette

C'était le 30 janvier 2015... au Shabby Chic Palace.

Nathalie F. : Semences, graines de rêves… trouvées chez un ébéniste coiffeur (http://www.touchezdubois.be/?)

Nathalie C. : Catégories, Cases, Pré-conceptions… (Cf. Docu sur famille Empain / RATP / GPA / …)

Amélie  : Bees Coop, supermarché coopératif participatif… à Schaerbeek, d’abord et déjà.

 

girlz

Kate : Collectifs d’écrits, le collectif de la Ligne 10 autour d’Exil de soi, « Même pas peur» (et non pas même pas peur) + CONTRE le format d’un ou des projet-s de « participation citoyenne » de Bruxelles (hypocrisie / malhonnêteté intellectuelle et procédure)

Béatrice: Jeu de plateau « DIXIT » pour métaphores, hallucinations et jeux de penser.

Evelyne : Sur BXFM 104.3, découverte d’auteur-es belges - Un mardi sur deux à 12.30, Evelyne rencontre un écrivain belge autour de son dernier livre. + Recommandations d’ouvrages : Corinne Hoex ‘Décollation’, Véronique Bergen ‘Marilyn’, Caroline de Mulder ‘Bye Bye Elvis’ La déesse et le pingouin’ de Florence Richter

Virginie : Un carnet vide à remplir… - ‘Un été sans les hommes’ de Siri Hudsvedt – Une plume, une vraie, légèreté d’être et d’agir.

Alice : « la manucure de Palolem… » - conditions de femmes, histoires de vies, contrastes et décalages… (+ SweatShop, l’émission qui envoie 3 blogueurs MODE scandinaves dans une usine textile au Cambodge)

Perrine : SAUT comme re-bond de vie

saut nijinski.png

– Danser / écrire. Jean Manzon photographie Nijinski lors de sa rencontre avec Serge Lifar 


NIJINSKI LAST BOND.jpg


« Je lisais Dostoïevski. Dostoïevski me réussissait mieux, c'est pourquoi je le dévorais. Ce dévorement était immense, car en lisant L'Idiot, je sentais que l'Idiot n'était pas un "idiot", mais un homme bien. Je ne pouvais pas comprendre L'Idiot, car j'étais encore jeune. Je ne connaissais pas la vie. C'est maintenant que je comprends L'Idiot de Dostoïevski, car on me prend pour un idiot. J'aime que tout le monde pense que je suis un idiot. J'aime le sentiment, c'est pourquoi j'ai fait semblant d'être idiot. Je n'étais pas idiot, car je n'étais pas nerveux. Je sais que les gens nerveux sont sujets à la folie, c'est pourquoi j'avais peur de la folie. Je ne suis pas fou, et l'Idiot de Dostoïevski n'est pas idiot."

Vaslav Nijinski, Cahiers, (1919), Actes Sud, 1999, p. 161

Lifar rencontre Nijinsky.jpg

Aliette : Texte d’arrivée au Shabby Chic Palace, maison qui nous accueille ce soir là…

Aline : Aventures animales marines (Extrait de ‘le Grand Rêve Flibustier’de Daniel Defoe), obsessions poulpiennes (+ Octopus Garden et Oktapodi)

Joëlle : Exposition (à Paris) pas mièvre, pas « juste NANAS » de Niki de Saint-Phalle, performances, chocs, activisme, tirs, pensée-s de femme-s.

Novella : Mini dialogues « amoureux » en temps de « crise ». Tendances, modes, concepts, couples, trios, poly-amour, méta-distance, fondamentaux, acceptation d’un soi, d’autres, de choix. + Les Fesses de la Crémière

Pascale : L’amouramoureuseamoureux.

Vanessa : Ani Di Franco – 32 flavours.

Frédérique : Peigne à myrtilles comme symbole d’une efficacité agricole intrusive et irrespectueuse + lecture d’un texte court, dense… Cavalcade désenragée.

Antigone : à suivre…

Milady : BD Femme Floue de Dumontheuil et le flou comme valeur sûre, d’existence aux mondes, de traversées des chemins, comme principe et comme perception. Décocher les cases, identités plurielles et indéfinies, brouiller les pistes. + photo cadeau.

girlz



Prochaine, 48ème, le vendredi 20 mars dès 19h07 à Molenbeek (adresse par contact privé).
Toute fille/femme/mère/truc féminin bienvenue.

Google nous rend un bel hommage avec la recherche "soirée filles" en images... Oh oui, vraiment, le rose nous va si bien.

 

girlz

 

17:12 08/02/2015 | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

Les commentaires sont fermés.