26
déc

non mais allez/allô quoi!

EN RÉSIDENCE – Des écrivains pour repeupler Detroit

Dans un quartier abandonné de Detroit, le 19 juillet 2013. (REUTERS/ REBECCA COOK)

Dans un quartier abandonné de Detroit, le 19 juillet 2013. (REUTERS/ REBECCA COOK)

Offre maison remise à neuf dans une ville sinistrée contre travail d'écriture à domicile. Cette étonnante proposition émane de Write-A-House, une association littéraire fondée en 2012 par le romancier Toby Barlow à Detroit (Michigan). L'idée de la résidence d'artiste prend ici une  signification littérale : "C'est comme une résidence d'écrivain, sauf que les écrivains gardent la maison pour toujours", pour reprendre les mots de l'association.

L'idée est de redynamiser la communauté littéraire de la ville, officiellement en faillite depuis quelques semaines, rapporte le site Publishers Weekly. Le déclin économique de la ville qui fut le symbole de l'industrie automobile a entraîné la perte d'un quart de sa population entre 2000 et 2010. Ce programme est ouvert aux écrivains du monde entier qui accepteraient de s'installer à Detroit pour au moins deux ans. "N'importe quel écrivain recherchant une nouvelle maison et une nouvelle inspiration peut candidater", annonce l'association.

Write-A-House a lancé une campagne de levée de fonds sur Internet ces derniers jours afin de financer son projet. Il s'agit pour l'instant de rassembler l'argent nécessaire à la rénovation de la première des trois maisons déjà achetées par l'association (pour un total de 2 000 dollars), soit entre 50 000 et 60 000 dollars.

Les trois résidences sont situées dans des quartiers voisin, qualifiés de "patchwork de culture et de changement" par l'association. Write-A-House veut à l'avenir acquérir d'autres maisons . "Detroit ne manque pas de maisons abordables, explique Toby Barlow. Les écrivains peuvent profiter de toutes les histoires et des avantages de cette ville, mais aussi d'un mode de vie abordable. Vivre dans ces villes abandonnées est une très belle occasion."

Barlow, qui a vécu neuf ans à Brooklyn et neuf ans à San Francisco, est installé à Detroit depuis sept ans. "Avec Internet, vous pouvez rester en contact avec ce qui se passe à New York ou Los Angeles sans avoir à dépenser des sommes astronomiques pour vous loger. C'est difficile d'être écrivain aujourd'hui." Les candidatures seront ouvertes au printemps 2014.

21:52 26/12/2013 | Lien permanent | Tags : act-u |  Facebook

Les commentaires sont fermés.