26
déc

Eveilleuse...

Champ libre (2/4) : « Michèle Reverbel, l’éveilleuse d’écriture » 3

24.09.2013 - 17:00 Ajouter à ma liste de lecture

Un documentaire d'Emily Vallat et Anna Szmuc

 

Quelques courriers reçus par Michèle Reverbel © Georges Tho

Pendant 35 ans, Michèle Reverbel, écrivain public n’a cessé d’agir contre l’exclusion, par l’écrit. Après s’être installée à Valence, comme écrivain public en 1978, elle décide de devenir « éveilleuse d’écriture », et part sillonner la France, à la rencontre de tous ceux qui n’écrivent pas ou plus : au bas des immeubles et sur les plages, dans les gares, les prisons, les hôpitaux psychiatriques, les maisons de retraite, les écoles ou les usines.

Des centaines de « présences d’écriture », lors desquelles Michèle Reverbel dresse son petit décor, excitant l’imagination ou la féérie - coffre, papiers et encres multicolores, plumes d’oies ou d’autruches – pour donner envie d’écrire, sans contraintes, ni corrections.

Pour cette militante, écrire est un acte physique, social et de création. Ecrire c’est s’inscrire, c’est exister, offrir son temps, sa trace, son identité. Envoyer une lettre à quelqu’un, c’est « le plus beau cadeau que l’on puisse faire ».

Michèle Reverbel vit aujourd’hui, à Uzès dans le Gard ; collectionneuse d’art postal et d’objets d’écriture, elle a aussi gardé toutes les traces anonymes recueillies lors de ses interventions ainsi que de belles et longues correspondances : les lettres de Clément Porre, jeune homme rencontré à l’hôpital psychiatrique Saint-Jean-de-Dieu à Lyon, milliers de lettres de Marguerite, institutrice à la retraite, ou encore courriers reçus depuis 25 ans de l’artiste et graveur Jean Kohen. Une collection unique, dont le Musée de la Poste a acquis une grande partie en 2012.

Alors que la lutte contre l’illettrisme a été déclarée « Grande cause nationale » cette année, retour sur la trajectoire hors du commun et la démarche novatrice de cette « éveilleuse d’écriture ».

 

 

Avec :

Michèle Reverbel, éveilleuse d’écriture

Mireille Vallat, ancienne bibliothécaire à Uzès

Jean Kohen, artiste graveur

Chantal Raynaud, chargée de conservation au Musée de la Poste.

Archive INA : Emission « Grand Angle » du 11 janvier 1997, Jean Lecourt, psychologue.


Production : Emily Vallat

Réalisation : Anna Szmuc

Prise de son : Georges Tho


Galerie : Michèle Reverbel, éveilleuse d'écriture

20 photos
 
 

22:47 26/12/2013 | Lien permanent | Tags : place net |  Facebook

Les commentaires sont fermés.