14
nov

Chaise

 

Igor Pozner.jpgcette chaise au milieu de ma pièce
cette chaise
au creux de l’espace, au centre du blanc
cette chaise, là
une chaise implacablement chaise, encore, enfin, toujours, chaise
chaque personne qui entre, sort, tourne autour, passe devant, entre à nouveau, ressort, virevolte, dodeline, paraphrase devant, chaise toujours
cette chaise
chaque fois qu’elle est chaise, tout le monde la sait chaise
la chaise, celle-là
cette chaise,
là pour moi, pour chacun, pour tous,
cette chaise,
chaque matin, chaque déjeuner, chaque sommeil, chaque faim
là, chaise,
encore hier, je ne pensais plus vraiment à elle, chaise pour elle, seule, sans moi
puis, je l’ai vue, évidemment, vraiment là qu’elle était, là encore, chaise pour elle et puis chaise pour moi,
cette chaise
vraisemblablement chaise de tout point de vue, sous tous les rapports
et chaise
chaise comme d’autres chaises comme moi d’autres personnes mais
chaise
chez moi, chaise hic et nunc
chaise unique, indivisible
chaise unique puisqu’à moi, puisque chez moi,
chaise salie ici, rien que par et pour moi, ici
chaise assise ici,
chaise entièrement à ma portée, à ma docilité, à ma volonté,
chaise vivant sous mon toit, chaise parfois sous moi et moi vivant autour de cette
chaise
ma chaise ?
cette chaise
cette chaise à cette chaise
mes pieds parfois entremêlés de ses pieds, mon cul écrasant le cul de cette chaise, celle-là, celle-ci de chaise, pas une autre, mon dos contre son dos, pas n’importe quelle chaise, pas comme d’autres pourtant aussi ici, pas loin de
cette chaise
cette chaise plutôt
cette chaise plus que
cette chaise comme moi au milieu de la pièce, de l’espace, de mon monde,
cette chaise,
chaise ici à chaque respiration, chaque moment où je suis et vis ici
cette chaise
du centre, la limite, le contour, le cercle,
cette chaise comme objet comme sujet, sujet chaise et chaise objet,
chaise sans autre point d’ancrage qu’elle
cette chaise et encore
cette chaise
et encore là, 
cette chaise
et moi, derrière
cette chaise
à me croire comme une chaise
à finir par me sentir
cette chaise
à me faire violence de ne pas être moins que
cette chaise
cette chaise
comme rien pourtant
comme tout surtout
chaise.

 

 

 

© Milady Renoir – Novembre 2013

(art by Igor Pozner)

 

22:03 14/11/2013 | Lien permanent | Tags : textes |  Facebook

Les commentaires sont fermés.