10
mar

Le monde de Luce et ses extases

mar2013 019.JPG
Vs.

mar2013 021.JPG

" Sainte, putain ou juste simple d’esprit ? Voici le récit vivant d’une femme joyeuse et délicieusement ingénue. Luce a ceci de singulier qu'elle ne distingue pas le «bien» du «mal». En 4 tableaux épiques, elle passera d’une enfance sauvage à l’austérité du carmel pour glisser dans la débauche d’un bordel... avec le même enchantement ! Murmures, accordéon, danse, chant, frémissements et malice accompagneront Luce et le spectateur vers l'Extase... Cette fable chaleureuse est avant tout une ode à la sensualité, au plaisir et au ludique. Elle interroge l'austérité sensorielle que notre mode de vie et la morale nous imposent. S'y réconcilient - un instant suspendu - l'âme, la chair et le jeu."

Pièce en 4 actes. 4 tableaux pour 4 âges d'une femme d'un autre âge, d'une autre époque et pourtant porteuse de symboliques encore si vivaces, malheureusement si vives quand elles sont subies, violentes, radicales. Mais Luce passe à travers... à travers ou en travers?

Geneviève Voisin et ses collaboratrices (danseuses, comédiennes, chiennes, égéries, tigresses, religieuses, clowns, teaseuses, ...) apportent des mots et des gestes sur leurs corps en émotions.
Le mouvement de celles qui osent se répercute de scène en scène. Gourmandise, Foi, Luxure, Vieillesse... des vices peu cachés.
Quelque chose de simple traverse ce spectacle, les évidences d'une femme que le monde ne permet pas d'être ce qu'elle est, juste ça. Luce serait donc une joyeuse naïve qui traverse sa vie avec les yeux en l'air, les yeux vers les ciels, qu'ils soient 7ème ou tempétueux.
Une découverte du texte, aussi, l'écriture de Geneviève Voisin (Cie Ah Mon Amour), douce amère, libre et si peu vaine, si peu vaine.

Je suis heureuse d'avoir été voir ça cet après-midi, même si mes voisins avaient le bagoût bien trop terre à terre et le goût bien trop serré dans le cul.

D'autres dates ailleurs, suivez le site. Recommandation.

18:41 10/03/2013 | Lien permanent | Tags : arts, girlz |  Facebook

Les commentaires sont fermés.