1
déc

A la poursuite du Maître du Calame noir

"Il est un artiste mystérieux et à l’identité discutée, probablement actif au XVe siècle dans le monde tartare, entre Turkestan, Chine, Russie et Afghanistan, du côté de Tabriz ou de Herat. Ce Maître du Calame noir, qui surprit l’Europe lors d’une exposition munichoise en 1910, peignait les pauvres gens, les ascètes, les errants. Cinq cents ans plus tard, un couple de photographes vagabonds, épris d’Asie centrale, Roland et Sabrina Michaud, a parcouru les steppes à la recherche des archétypes peints par le Maître. Le résultat est surprenant : mêmes physionomies, mêmes regards, mêmes attitudes, mêmes habits (bonnets d’astrakhan et), mêmes activités (dressage de chevaux, scènes de forge et de marché) Comme un jeu de miroirs entre photos d’aujourd’hui et peintures d’hier, rien ne semble avoir changé : à croire que la globalisation n’a jamais eu lieu… "
L’Asie des Tartares, Rencontre avec Siyah Qalem, Maître du Calame noir, photographies de Roland et Sabrina Michaud, Gallimard, 2011, 160 p., 39 €

11:14 01/12/2011 | Lien permanent | Tags : lis tes ratures |  Facebook

Les commentaires sont fermés.