22
sep

Midi... on dirait pas le Sud!

La spéculation continue de souffler sur le quartier Midi

Comité du quartier Midi, 17 septembre 2011


Le projet appelé « Victor » porté par le groupe Atenor et consistant à construire 3 tours de bureaux et une petite tour de logement sur l’îlot dit « Lombard » (rue Blerot, à côté de la Tour du Midi) fait l’objet d’une demande de permis d’urbanisme auprès des communes d’Anderlecht et de Saint-Gilles. Le dossier déposé par le promoteur est téléchargeable ici. Nous y reviendrons sur le site du quartier Midi dans les prochains jours.

Rappelons déjà que ce projet s’inscrit dans un contexte de crise du logement, alors que Bruxelles compte déjà au bas mot 1,6 millions de mètres carrés de bureaux inoccupés, que près de 300.000 m2 de bureaux ont déjà été construits dans le quartier Midi au prix de la démolition de nombreux logements et de l’expropriation de leurs habitants, et alors que la SNCB caresse le doux rêve d’ériger encore 250.000 m2 de bureaux neufs sur le site de la gare du Midi.

Pourtant, les pouvoirs communaux d'Anderlecht et de Saint-Gilles ont récemment abrogé sur mesure les deux PPAS en vigueur sur cette zone et qui auraient empêché un projet d'une telle ampleur de se réaliser. Il ne fait donc pas de doute qu'ils seront peu regardants sur les surfaces destinées au bureau (100.000 m2, contre 6.000 m2 seulement de logement) et sur le caractère spéculatif de ce projet (il n'y a pas de demande pour occuper ces bureaux, qui seront plus que probablement loués ou achetés par des sociétés déjà installées à Bruxelles)... Anderlecht et Saint-Gilles seront d'autant moins regardantes qu'elles ont négocié avec le promoteur l'emplacement des futurs bureaux : le site étant traversé par la frontière communale, il fallait que chacune d'entre elle ait sa part du gâteau et puisse goûter aux joies des taxes sur les bureaux.

« Victor » est à l’enquête publique jusqu’au 22 septembre. La commission de concertation se réunit à Anderlecht le 29 septembre (heure à confirmer).

Faisons-y entendre une autre voix : il faut arrêter la construction de nouveaux bureaux à Bruxelles, stopper les investissements spéculatifs, construire en masse du logement public et du logement social, mettre fin à cet urbanisme des petits arrangements secrets passés entre promoteurs et élus et où les procédures de "concertation" ne servent qu'à donner un semblant de légitimité démocratique !


A lire sur le même sujet :
Saint-Gilles et Anderlecht jouent des tours au logement
Les communes et Atenor font place nette pour accueillir un projet de tours de bureaux au Quartier Midi


15:40 22/09/2011 | Lien permanent | Tags : poly-tiques |  Facebook

Les commentaires sont fermés.