25
mai

performance "séduction, répulsion, peaux de cochons" à Bordeaux ce 28 mai...

perf bordal.jpg

Deux mails sont envoyés ce soir. Dirigés vers DJ Vengeance à qui je devais depuis plus d'un mois "une explication" quant à ce que j'aimerais faire et l'autre à Alexandre Gamberra, l'organisateur-hôte-ami qui m'invite à Bordal ce week-end.

Des extraits?

dans mon dispositif... qqch qui va de la nature au surnaturel? 

qqch qui va du silence à l'expulsion?
qqch qui va du début à la fin?

destruction du nid & expulsion des peaux, des cheveux, des graisses avec acquis de la féminité

Peut-être un urschrei ou deux mais rien de ce genre ne se prévoit évidemment

l'enjeu du lien, de la rencontre, de la provocation, de la séduction, de la curiosité (malsaine ou mal lavée)

(Marina Abramovic, Gaspard Noé...), Singapore Sling, et 2, 3 trucs...

des (...) de gens cassés (classiques radios) suspendues au plafond

... écouté ce que tu fais et cela est enjoyable.

20:47 25/05/2011 | Lien permanent |  Facebook

des aventures de Johan Legraie en Angola

Johan filme, photographie, voit et partage...
"Quelques mots et quelques images de ce double tournage en Angola. Le Death Metal angolais (LM docu) et la reconstruction de l'ancienne mythique voie de chemin de fer par les chinois (trailer). En un mois... Intense, éprouvant, compliqué, surprenant et jouissif.

des pouces lever à chaque bonjour, comme un optimisme de résistant
des "fantômes" silencieux et des ombres criantes 
des restes des 27 ans de guerre civile, des bâtiments criblés
un désir d'expression très fort de la part des angolais 
des écarts économiques criants
des moustiques qui disent bonjour de leur petite trompe malarianne
des visages ne se ressemblent pas, mixité déroutante
des institutions zélées au désordre et à la hiérarchie nous poussant à l'improvisation et l'adaptation quotidiennes
des conditions roots mais joyeusement hippies aussi
la langue portugaise qui me séduit dans la rue et dans les voix rauques des rockeurs que nous rencontrons
mes yeux et mes sens surchargés 
des ciels pour se noyer 
...

ci joint, qq captures d'ecran aléatoires du tournage et qq photos (si peu de temps pour capter tt ce qui im pressione)

https://picasaweb.google.com/cabula6/EARLYSCREENSHOTSANGO..._________________________

Johan Legraie"

20:16 25/05/2011 | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

Francis Alÿs (merci nico)

Méconnu en Belgique et pourtant reconnu mondialement, Francis Alÿs, tout à la fois peintre, sculpteur, vidéaste et interventionniste, capte les détails inattendus et insolites de la ville qu'il habite depuis 15 ans : Mexico.Francis Alÿs dialogue avec Mexico et collabore avec ses habitants qu'ils soient artisans ou écrivains. Par ses performances, il met en valeur les histoire intimes du quotidien. Il a poussé un cube de glace jusqu'à ce qu'il fonde et n'en reste rien ; a tiré derrière lui un chien aimanté dont le corps s'est couvert des résidus métalliques de la rue ; a laissé couler derrière lui de la peinture jaune, de façon à retrouver son chemin. Il retrouve ainsi du sens dans l'anodin. Il fera l'objet à la rentrée d'une importante exposition en Belgique.

 

http://www.rtbf.be/video/v_de-larges-details?id=1005703&a...

19:26 25/05/2011 | Lien permanent |  Facebook

Marchandisation des corps : Ouvrons le débat ! (si je pouvais, j'y serais!)

Quoi ? – Colloque

Thème ? - Marchandisation des corps : Ouvrons le débat !

Quand ? – Jeudi 26 mai 2011 de 13h30 à 17h00

Où ? – Centre d'Action Laïque - Campus de la Plaine - ULB - Accès 2 , av A. Fraiteur, 1050 Bruxelles

Avec qui ? – Pascale Maquestiau, le Monde selon les Femmes, Pierrette Pape, Policy Officer au Lobby Européen des Femmes, Marie Vermeiren, réalisatrice du film "Pas à vendre"

PAF : 3 €
Réservation souhaitée : via notre site ou pasdeb@gmail.com

Le Librex et Le Monde selon Les Femmes vous invitent à venir réfléchir sur cette question sociétale importante qui nous concerne tous: la marchandisation des corps conduit à une exploitation quotidienne, croissante et généralisée de la personne humaine. Cette Marchandisation des corps bénéficie d'une toute puissante impunité, au nom de mythes et de stéréotypes qu'il nous appartient de casser.

Au cours du colloque qui se déroulera tout au long de l'après-midi, Pascale Maquestiau vous présentera une enquête sur l’hypersexualisation de la société. A partir d'un film réalisé par Marie Vermeiren, nous essaierons de comprendre le paysage de la prostitution en Belgique, avec Pascale Maquestiau, mais plus largement en Europe, avec Pierrette Pape. Enfin, nous analyserons les stratégies mises en oeuvre par des groupes de femmes contre le système prostitutionnel.

Magazines, radio, internet, télévision, les allusions au sexe sont partout dans notre société... La moindre publicité en utilise, tout du moins le corps féminin pour mettre le produit en avant. Les femmes sont les premières touchées par cette banalisation d’image de leur corps et de la sexualité.

Nous sommes dans une ère de provocation érotique, d’une sollicitation sexuelle permanente. L’époque n’est plus à la suggestion, mais plutôt à l’exhibition et à l’ordonnance de normes à suivre. Pour être bien dans sa peau, être in et échapper à la ringardise, il faut adopter de nouvelles pratiques sexuelles et consommer les produits de l’industrie du sexe : films, gadgets sexuels,  prostitution  etc. Il faut oser tout essayer...

Bien sûr, les jeunes n’échappent pas à ce phénomène. Au moment de leur vie où la construction identitaire est la plus forte, ils et elles sont entouré(e)s de messages à caractère sexuel et encouragé(e)s à la pratique. Tous ces éléments combinés amènent les jeunes à avoir une vision déformée de la sexualité ainsi qu’à adopter des comportements  qui ne correspondent pas à leur âge. Leurs idoles, Internet, la télévision leur proposent des modèles basés sur la sexualité qu’ils et elles peuvent aisément copier grâce aux produits qui leurs sont tout spécialement dédiés. Ces enfants érotisés, qui risquent de devenir des enfants consommables, des enfants marchandises sexuelles, sont également des consommateurs de pornographie, volontaires ou non.

Il existe une contradiction inquiétante dans notre société actuelle qui, d'un côté, prône les valeurs de liberté et de respect des droits humains, mais qui, d'un autre côté, transforme tout (y compris les êtres humains) en produit de consommation et place l'argent au coeur de tous les rapports socio-économiques. Ainsi, récupérée par l'économie de marché, la libération sexuelle des années 70 a en partie abouti à faire du sexe un objet consommable qui s’achète et se vend : l’hypersexualisation, la banalisation des comportements sexuels et la marchandisation du corps font partie de nos modes de fonctionnement actuels. A travers la notion de service sexuel, notre société accrédite de plus en plus l’idée que le sexe/marchandise est une donnée indiscutable de l’économie moderne. En banalisant la prostitution, elle fait des prostitué(e)s des produits de consommation, mais loin de s'arrêter là, elle entraîne femmes, enfants, jeunes gens dans le sillage de l’industrie mondialisée du sexe. Industrie où seul compte l’argent, le pouvoir et la possession, qui fait fi des violences, des souffrances des injustices dont sont victimes les personnes marchandisées. Quant aux « clients », rien ne les pousse à réfléchir à leur acte, dans la mesure où l’argent constitue un moyen de se dédouaner, d’acquérir un droit à l’irresponsabilité et à l’indifférence vis-à-vis d’autrui. "J’ai payé, j’ai tous les droits."

Programme

I / Introduction

  • Présentation d’une enquête sur l’hypersexualisation de la société , par Pascale Maquestiau, Chargée de missions au Monde selon Les Femmes
  • Demander au public de remplir le formulaire d’enquête
  • Ouvrir le débat à propos de l’enquête  & expliquer les raisons qui l’ont motivée
  • Restitution des enjeux de l’hypersexualisation de la société , par Pascale Maquestiau, Chargée de missions au Monde selon Les Femmes

Pause café

II /  Paysage de la prostitution  :  Quels constats , quels outils ?

  • Débat avec la réalisatrice Marie Vermeiren
  • Projection du clip « Stop à la prostitution » réalisé par des jeunes hommes (Expérience  en Belgique & en  Argentine)
  • Prostitution en Belgique : Quels constats ? , par Pascale Maquestiau, Chargée de missions au Monde   selon Les Femmes
  • Etat de lieu en Europe et mobilisation contre le système prostitutionnel : par Pierrette Pape, Policy Officer au Lobby Européen des Femmes
  • Irlande, Islande, France, Suède, Pays-Bas

Débat

III / Stratégies des groupes de femmes contre le système prostitutionnel

  • Situation en Belgique francophone, par Pascale Maquestiau, Chargée de missions au Monde  selon Les Femmes
  • Situation en Europe, par Pierrette Pape, Policy Officer au Lobby Européen des Femmes

 

Organisation : Pascale De Boeck et Pascale Maquestiau

www.centre-librex.be

16:24 25/05/2011 | Lien permanent | Tags : poly-tiques |  Facebook

Sébastien Rien | ANIMALS

animals-seb-rien.jpg

Sébastien Rien |ANIMALS
27.05.11 – 25.06.11

Bourse COCOF MAAC 2010

vernissage
jeudi / donderdag 26.05.2011 | 18 - 21 H / U

exposition / tentoonstelling

jeudi > samedi / donderdag > zaterdag | 14 - 18 H / U
en présence de l'artiste les samedis

Maison d'Art Actuel des Chartreux
rue des Chartreux 26-28 1000 Bruxelles

info
003225131469
maac@brucity.be
www.maac.be


--

14:51 25/05/2011 | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

11
mai

Dissonances - Milady la Renoir l'a illustrée, la revue Dissonances, dites donc...

 

dissonances.jpg
Ce numéro a été mis en images par Milady RENOIR

EDITO

Cartographie de(s) maman(s) 

          

Chez le psychanalyste, elles ont tous les torts : surprotection, étouffement, castration symbolique, inceste latent… la liste est longue. Quinze auteurs ont été retenus pour donner à entendre l’écho de leur cri primal et la photographe Milady Renoir nous offre quelques-unes de ses  visions.

 

TA MAMAN VA ADORER

 

(stratégie marketing : parution pour la Fête des Mères)

 

Méfiez-vous tout de même : la mienne (ma maman) déteste Dissonances (« Ceux qui lisent ça sont des pervers »). Peu de sexe ici mais beaucoup trop pour ma maman. Je parle trop de ma maman. Je ne veux pas vous saouler plus longtemps : place aux polytraumatisés, aux rescapés, à la marmaille, aux angles d’attaque surprenants et subtils.

 

Message personnel : Maman, rien pour toi n’est plus excitant que la page décès de Ouest France (et le bulletin paroissial) mais Papa lit Dissonances en cachette à quatre heures du matin (il sait que si tu le surprends dans sa lecture, tu vas lui faire un sketch : « Ta mère va encore m’agonir »).

 

  Christophe ESNAULT

 

 

SOMMAIRE : 

Dossier : « maman »

Mammifère (Alban LECUYER)

Je veux (Guillaume DECOURT)

Billets doux (Dominique PASCAUD)

Les mères invisibles (sabine HUYNH

Toi (Gisèle PREVOTEAU)

Mamanville (Derek MUNN)

Echo(-graphie) (Catherine YSMAL

Mon cul c'est de la porcelaine (Lionel FONDEVILLE

Dolentem cum filio (Lionel-Edouard MARTIN

La malangue (Yannick TORLINI)

Victor Newman (Dorothée JUMEAU)

Depuis des générations (Les AMANTS GLUANTS

Aurore (Marc BONETTO

La naissance (Philippe DI MARIA)

Débordement (Ed ANON)

Troisième visite (Sophie ADRIANSEN)

L'accord (Eric PESSAN)

Blâme funèbre de la mère (Philippe BLONDEAU)

 

Rubriques :

Questions à : Mathieu RIBOULET

Regards croisés sur : « Madman Bovary » (CLARO)

A suivre : six oeuvres lues et approuvées

 

Où trouver Dissonances?

14:59 11/05/2011 | Lien permanent |  Facebook

L'oeil Sourd

Un message de Flavie.. ma copine Flavie, savez?

non?

ben, elle est dans un oeil sourd et la musique de cet oeil s'écoute en ligne... avec des choses barco-sublimes-éclectriques...

allez, cliquez et entendez l'oeil sourd...

 

(son message ci-dessous qui dit qui est Flavie, ou un peu)

Cher amis, famille, collègues, connaissances, anonymes,

J'ai le plaisir de vous annoncer que le site de l'Œil Sourd a enfin rejoint l'Internet!
L'Œil Sourd est un collectif d'artistes musiciens, L'Œil Sourd peut être un micro-label si vous choisissez de l'appeler ainsi.
Nous y avons mis tout notre amour, et vous le livrons aujourd'hui.
Notre cœur sur un plateau, en somme.
Il est gonflé de musique, d'images, de vidéos!

Cliquez sur le lien magique!

Mon cœur à moi serait gonflé de joie si vous preniez quelques minutes pour parcourir ces pages.
Tous les albums sont en téléchargement gratuits.

Bien à vous,

Flavie



--

Flavie David

L'Oeil Sourd
21 rue Liancourt
75014 Paris
+336 12 62 86 92
www.loeilsourd.com

14:55 11/05/2011 | Lien permanent | Tags : muse-hic |  Facebook

2
mai

vernissage de l'expo "imaginer le temps comme un point" ce 2 mai (séance jusqu'au 25 juin)

flyerpoint.jpg

Imaginer le temps comme un point…[1]

Une exposition collective autour de six poings de vue du temps en tant qu’infini, finitude, immensité, ignominie, accalmie et détail du monde. De l’animation en tant que mouvement, presque perpétuel, au tissu comme trace de la création et de l’entremêlement des motifs, aux dessins sur planches du quotidien comme mélange de l’icône et du profane, aux objets détournés comme preuves de notre passage obsolète ici-bas, en passant par la boîte à images décelant intimité voilée et secrets mal gardés, jusqu’aux bocaux de conservation pour lutter contre la décomposition de l’âme et des espèces vives, tous alliés par une danseuse en grâce pour accompagner le fil du temps qui va de vous à nous, de toi à moi, d’eux aux autres y compris quelques présences sonores électriques pour nous rappeler à la vie (et son contraire). Fils à couper le leurre à découper selon les pointillés.  Nous sommes déjà vivants ? Encore morts ? Déjà ailleurs ? Souvent autres ? Les arts plastiques comme une mémoire tendue ? Comme une rencontre avec notre histoire ? Un défi contre l’oubli.
L’oubli… Le temps ne se gênera pas de nous y fourrer, lui.

 

Mais qui sont ces gens ?

 

Premier étage / bar

 

Ø      "Tout tout le temps" - Dessin au stylo noir sur carte postale, encadré pour commode.
Jonny Haway est un dessinateur minimaliste qui vient de publier un livre intitulé
"Bon voyage, bon courage" aux éditions Ripopée. Frère siamois de Jonny Mar, musicien d’électronique lo-fi.
  Deux romantiques. 
Un site :
http://zonoff.net/ (et l’éditeur http://www.ripopee.net/)

 

Ø      "Poisson-Cheval" - Un animal hybride qui existerait si le temps était un point. 
Il est composé par des parties qui existeraient si le temps était un point.

Selene Mauvis, jeune créatrice au parcours transversal, elle a suivi des ateliers de mode et design autant que de vidéo et d'animation.
Elle travaille avec le textile en récupérant des vieux motifs pour en faire des nouveaux.  En collaboration avec la musicienne H., elle a réalisé différents clips vidéos en mettant en animation de découpes de tissu et papier.
Entre Genève et Berlin, elle vit, travaille et co-gère un espace expérimental d´exposition-création. Elle a été sélectionnée pour l'année 2011-2012 à la Konstfact de Stockholm.
Sur la toile :
http://www.youtube.com/user/selenemauvais & http://editionfantome.blogspot.com/

Ø      Peinture/animation/performance

Aline Frey : Artiste pluridisciplinaire multifonctionnelle

« Temps T, Hors T, Point T, Arrêt série de peinture, acrylique sur toile, en face de « Point de vue » et « Certes », acrylique sur toile.

« Apart-être » Performance: réalisation d'une série de peintures en live, par dessus une projection d'animation, au vernissage. Une apparition ponctuelle  une construction sur le vif, un instant, un infini, un présent éternel.  Tout se rassemble et se construit au moment même du commencement de cette exposition! Point à lAline!
Sa toile virtuelle : http://www.alaline.ch/

EntrePalier premier

 

Ø      Dessins planches couleurs

&

Ø      Constructions barococoques

Stefano Pecoraro, étudiant en Graphisme au 75 & Gaëlle de Guardia, étudiante en Illustration à l'ERG. Ils se rencontrent, font des lignes à quatre mains, ou à deux fois deux mains. Depuis un an, ils travaillent très souvent ensemble. Leurs compositions s’assemblent, et se ressemblent comme l’adage éternel… qui se ressemble, s’ensemble.

Leur(s) lien(s) : Gaëlle : http://psychopathie.canalblog.com/

 

EntrePalier second

 

Ø      Occurences

Nicolas Marchant est photographe/musicien/scénographe/danseur/dessinateur/(…).
Il propose une installation textes, photos, fils du temps, points de vues, pas de portes, fragments épars et peaux, moments perdus sur paravent dérivée du blog "un vrai semblant". Entrez, lisez, voyez et penchez-vous un instant.
Ses yeux sur
http://vraisemblant.blogspot.com (entre autres)

Second étage au piano

 

Ø      Alphomega

Milady Renoir est poétesse organique, ce qui veut tout et rien dire. Publiée aux Editions Maelström, perfor-meuse noircie, bloggeuse impénitente.  Elle propose un Cabinet des Curiosités, sorte de biotope glauque exposant une vanité sans encombre, cabinet duquel vous sortirez encore vivant… Va pour cette fois.
Ce n'est pas demain la veille qu'on pourra tirer un trait, aller de l'avant. Parce que l'eau a beau couler sous les ponts, perpétuellement, nous allons bon an mal an sans comprendre jamais, toujours, enfin ce que signifie être dans l'air du temps.
Un de ses trucs :
http://miladyrenoir.skynetblogs.be/
Son oeil oblique:
http://miladyrenoir-et-son-autre-oeil.skynetblogs.be/

 

 

Les satellites du 2 mai :


In & Out des occurences de Nicolas Marchant :
Céline Laloire invitera qui veut regarder à voir (ou vice-versa) - http://etatsdeslieux-celinelaloire.blogspot.com/2010/04/celine-laloire.html

 

20h: Concert T.I.N.A (there is no alternative) (CH)

Bluegrass / Industrielle / Chansons populaires mélodramatiques

 

21h: L'Oeillère (FR) – musique Électroacoustique / Expérimentale

www.myspace.com/memoiresdeloeil

 

13:54 02/05/2011 | Lien permanent |  Facebook