17
fév

Résumé de la XXXème soirée filles avec un cerveau (chacune) chez MaD en février

Résumé de la XXXème soirée filles avec un cerveau (chacune) chez MaD en février, mois d’une ère de verseaux…

Nous étions nombreuses. Différentes. Attentives.

 Prochaine soirée filles, la 31ème – lieu à définir, date à convenir… 

fin mars, environ.

 Le résumé. C’est simple. 

Tout ce qui est signe est à lire. Tout ce qui est rouge est à cliquer.

  

Fidéline

OBJETs : Perles (noir, rouge) – Venise et quelques pas vers l’amour. Lecture à voie haute ou voix basse.

 

Nesrine (3’49’)

ORIGAMI : Petite histoire érotique à déplier, délirer. Hommage au rut et au point G protéiforme. (Il me reste un exemplaire en rabe*)

* exemplaire du dépliant érotique, pas du point G voyons !

 

Patricia  M.

CORPs : Ilka Schönbein accouche. Maternité virgule maturité virgule virtuosité virgule. Cygne noir et vilain petit canard. Corps des charniers. Enfant Golem (Gollum ?). Danseuse Klimtienne ou Schielienne. Oui et Non ont été les deux mamelles de la discussion.

 

Marianne O.

DS : appel à témoignes : Mais qui est donc cette Lilith dont personne ne parle ? Cette femme déc(h)ue dérivée du mal ou du jugé ? Déesse primordiale ou Pute des faubourgs ? Valeur primale ou sorcière à brûler… Entre les extrêmes, une femme amoureuse ?

 

Evelyne S.

TERREs : « Entre terre et moi ». Sculptures prégnantes, adoucissantes, immanquables, nobles. Un travail récent et une pulsion primordiale. Invitation à la forme.

 

Marion  C.

LEGENDE : Un livre de travail, La légende de Marion et Nicolas Camoisson. Autour des récupérateurs de pneus d'Alep, en Syrie, des ouvrages nécessaires, des nécessités d’ailleurs, de la beauté du geste.

 

Delphine S.

TRANSE : Von Magnet et les indélicatesses érotiques de la musique électroflamenco de ce duo magistral et chaotique.

 

 Sandrine Elea E.

FEUILLES VOLANTES : hasard, nos culs ! Questions/réponses/mains tendues/dialogue…existentialités ténues.

 

Anne D.

RUPTURE de TRAIN : Evocation de cette seconde, petite et grandiloquente qui fait basculer la vie. Le train, symbole mobile des voyages au bout de sa vie. Et des sans-papiers qui inspirent cent papiers.

 

Octavie P.

PROSTIP… : Une bande de Nagra sans Nagra autour d’un témoignage d’une pute, une maîtresse, une femme (par désordre d’apparition). Questions autour de l’abus de pouvoirS, de vases commu-niquants, des codes de la déroute, des violences, des acceptations et des statuts… LARGE programme. Référence faite au travail de Grisélidis  Réal et Frédéric Pauwels.

 

Marie-Andrée D.

VOIX : acryliques de Fabienne. EmBouchures. Cris. Eaux fortes… et un chat et un vélo en bois. Partage autour de ce qui ne se dit pas qu’avec les mots.

 

Annie D.

UPPER WARE: Soft love. Quelques objets crus pour quand c’est plus du tout cuit. Et Annie, elle a dit de regarder ça alors on y va !

 

Isabelle

POUPEES : Matriochkas ou les étapes de la vie d’une femme. De paysanne à Diane, une vision évolutive et ancestrale de la fécondité, de la féminité et ses surprises.

 

Anna F.

TAROTs: les arcanes, Marseille, les invitations, les unicités. Et des réponses jaillissant du mot. De la clé. Pour chacune et toutes.

 

Shiva K.

ANIMAL TRISTE à mourir : The book of bunny suicides (lapins chagrins ?) – attention livre pas lourd et drôle, pour de la vraie.

 

Ria C.

LETTRE : Homme mage d’un Andy Rooney (CBS) aux femmes de plus de 40 ans. Et à celles qui le seront, un soir.

(+ tarte aux carottes gingembre**)

 

Jacqueline M.

FORCE : Ferré et la mémoire et la mer. L’incandescence et la virtuosité acharnée de l’homme sans esclave, ni maître. Une forme de chien errant, beau, beau.

 

 Lara E.

NEZ : Clown ‘triste’. La tragédie du Wipee. Costume de cène. Petit Dorian tout adulant. Invitation au petit monde d’un grand élan. Un interlude aux chaussures trouées, comme dans ces fêlés qui laissent mieux passer la Lumière*.

 

* Audiard : « Bienheureux les fêlés, car ils laisseront passer la lumière »

  

Valérie L.

SENT-BON : Lush for lust. Lust for life.

DIALOGUE : de sourds ? Autour du one Woman Show « que du bonheur ! » de Elise Vandergoten. What about les violences faites aux hommes ? Quand le schisme et la radicalité ne font qu’amplifier les murs. Où allons-Vous ?

 

Milady R.

 

ESSAIs : échantillons subjectifs de ma bibliothèque sexuelle. Qui suis-je à travers mes choix de littératureS ?

Bibliomancie accompagnant les petites questions à la con, en cercle. (ex. question « quel geste d’alliance dans un lit un matin ? » - réponse : « un coup de pied et du sommeil ! »).

 

Et Chantal, Luna, Marjorie, Emmanuelle (et une encore) étaient là, aussi dans un silence mais pas dans l’absence…
Y avait aussi du vin de vierge, une tarte aux carottes (recette ci-dessous), un carrot cake, des Grissini, de la Belle Sandrine, des pralines, un Câline, des pieds, des talons, des saisons au plafond et un peu de béton aimé et un garçon de moins de deux ans.
Fantas(ti)que !

 

 

Et puis?

 

  1. Mercredi 23 février à 18h30 - A l’occasion de la parution du livre 

« Les verrous inconscients de la fécondité » -

Rencontre à la librairie Chapitre XII avec l’auteur, Joëlle Desjardins-Simon  Avec la participation du Docteur Nicolas Florence, gynécologue

 On le sait, la science avance à grands pas. Plus vite en tout cas, que n’évolue l’âme humaine, souvent encombrée de freins inconscients. En ce qui concerne la fertilité, beaucoup pensent que désormais, l’éprouvette résoudra tous les problèmes. C’est ne pas tenir compte des verrous inconscients de la fécondité que la psychanalyste française, Joëlle Desjardins-Simon a traqués dans son livre. Elle le fait à travers de nombreuses histoires de couple dont elle éclaire la véritable nature de leur désir d’enfant. Nicolas Florence, gynécologue bien connu à Bruxelles et également écrivain sera présent pour donner son regard de praticien sur un sujet qui concerne beaucoup de monde à un titre ou à un autre.

 

Réservation souhaitée – tél 02 640 51 09 ou chapitre.douze@skynet.be  - P.A.F. 5 euros - Librairie Chapitre XII - 12 avenue des klauwaerts (Etangs d’Ixelles- Bus 71) - 1050 Bruxelles

 

  1. Exposition De femmes en femmes.

 

Regards sur l’histoire des femmes dans le Nord. Comtesse ou paysanne, sorcière ou chanoinesse, bourgeoise ou féministe, autant de visages de femmes que l’exposition « De femmes en femmes » vous invite à découvrir à travers documents d’archives, œuvres d’art ou objets. La marche des femmes vers plus d’égalité et de liberté est lente, ponctuée de coups d’arrêt voire même de régressions. Le Code napoléonien a institutionnalisé en droit l’infériorité de la femme. Depuis, les femmes sont devenues des citoyennes qui votent, sont éligibles, disposent librement de leur corps. Ont-elles trouvé pour autant une place à part entière dans la société ?

L’exposition proposée par les Archives départementales du Nord retrace le parcours de ces femmes et les nombreux rebondissements qui ont conduit à l’évolution de leur condition… : http://www.archivesdepartementales.cg59.fr/

 

  1. ** Recette de la quiche aux carottes « made » Ria :

-        Un paquet de pâte feuilletée

-        Quelques belles carottes

-        4/5 oignons selon la grosseur

-        Des tranches de gingembre mariné (celui pour les sushis)

-        De la crème fraîche

-        Du fromage râpé

-        4 œufs

-        Des épices selon votre goût (moi, j’y ai mis du sel, du poivre et du cumin en poudre)

 

1.       Vous déroulez la pâte dans le moule à tarte

2.       Vous tapissez le fond de fromage râpé (± 150 à 200gr)

3.       Faites revenir les oignons, préalablement coupés en rondelles (c’est bien dit, non ?), dans une poile avec un peu d’huile d’olive. Lorsqu’ils commencent à brunir, ajouter un peu de vin blanc pour déglacer. Tapisser les oignons sur le fromage.

4.       Sur la couche d’oignon, mettre une couche de gingembre mariné.

5.       Couper les carottes en rondelle et les faire blanchir. Les tapisser par-dessus le gingembre.

6.       Mélanger œufs, crème fraîche et épices et verser le tout dans le moule à tarte.

7.       Enfourner environs 45 min. Pour s’assurer de la cuisson, le truc du couteau qui ressort de la pâte tout propre est parfait.

 

  1. Ne jamais dire Fontaine, je ne boirai…

http://www.cinematek.be/?node=17&event_id=400185700

 

  1. SAMEDI 19 FEVRIER 2011 - Performances Paris - Centre Pompidou de Patricia & Marie-France Martin avec Hugues Warin

  2. Ce documentaire de 25 minutes présente la façon dont la femme est présentée dans la télévision italienne. Vu d'ici ça semble exagéré, pourtant c'est une affligeante situation bien réelle. Au-delà du cas italien, c'est une réflexion sur l'image de la femme en général qui est proposé.

 

Pour les restes, z’aviez qu’à en être.

23:06 17/02/2011 | Lien permanent |  Facebook

Commentaires

Milady, tu es une vraie "fédératrice" et tu es merveilleuse dans ce rôle là aussi!

Écrit par : brigitte | 18/02/2011

Les commentaires sont fermés.