31
déc

c'est toi ou c'est moi qui suis loin... (Dixit Nicolas Bouvier)

voici, voilà...

c'est ici pour le bon cliché. venez, oyez...

Du café fort de marc bu (pas en entier) sur la rive asiatique du Bosphore accompagné d'un couple de baklavas coulantes aux sacs de mûres blanches jonchés sous les guirlandes d'aubergines séchées...

De l'appel des Muezzin du haut des haut-hurleurs qui laboure le ciel entre les minarets par dizaines (et quelques croix, et quelques étoiles six branches) aux klaxons qui tapissent les rues bondées d'insectes jaunes et gris s'entrelaçant autour des bras vaillants des vendeurs ambulants de simits dorés ou des jupes chatoyantes des vendeuses Roms de roses rigides.

 Photos Istanbul Dec 2010 Emmy ıstanbul modern.JPG

Des lignes des cannes à pêche tirant du fleuve avant la porte de la Marmara mille sardines et vingt exocets aux méandres des rues alliant les maisons de bois qui ont trop dit oui aux braises d'un Râ bien levant aux immeubles creusés par l'abandon comme autant de rappels d'un Orient parfois sacrifié.

 


Photos Istanbul Dec 2010 Emmy fıshmongers.JPG

 

ici, tout est grand, en mouvement. La charge des civilisations transpire.


 

 

 

Dans les ruelles, les chats sont les rois. Nourris de blé, de pain et de lait dans des jattes de terre géantes, ils feulent et hurlent et jouent et courent entre les trottoirs défoncés.
Dans les rues, les métis font loi. Des visages qu'on placerait sur le Planisphère de la Sibérie à Malte.

 

Dans dix minutes, ici, ce sera déjà minuit. Les sirènes du Port d Alexandrie sonnent tout leur souffle sur le Bosphorus qui n'est qu'à 347 mètres de l'appartement quı me sert ce soir d'écrin, d'écran. Les voisins au dessus chantent faux sur le Best-Of d'ABBA. C'est la fête ici, exactement ici.

Je suis bien, je vais compter avec vous un compte à rebours entre l'Europe et l'Asie. Vous savez bien que j'ai le gout pour la dramaturgie...

10...9...8...7...6... bonne fin damnée....5....4...3...2...1... Bon début d'âne né sous le signe d'Atta Türk, de ABBA et de Bacchus...

 

 

Photos Istanbul Dec 2010 Emmy taksım.JPG
Mes voeux comme des noeuds à délier pour les prochains millions de minutes.

je vais éteindre les lumieres et écouter le monde s'écouler,,, doucement.

M-ı

(écrit à 23h47 heure locale - envoyé aux Bons à 23h58 heure focale - avec un clavier ottoman et un estomac gavé de haloumi et de simit)

23:27 31/12/2010 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.