4
oct

Edith Ô Edith... une Pierre à mon édifice

"Es-tu le doux cantique de l'amour

et du respect sacré qui retentit sans fin

autour du trône de la Trinité sainte,

symphonie où résonne

la note pure donnée par chaque créature?

le son harmonieux

l'accord unanime des membres et de la Tête,

dans lequel chacun au comble de la joie

découvre le sens mystérieux de son être

et le laisse jaillir en cri de jubilation,

rendu libre

en participant à ton propre jaillissement:

Saint-Esprit, jubilation éternelle" (Cf Malgré la nuit)

 

Edith Stein

Ferdinand Springer, Ecorché I, 1939-1940.jpg

22:53 04/10/2010 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.