19
fév

HumOeurs

Emmet Gowin rennie booher, 1972

"C'est ainsi que je pénétrai dans la grotte du secret langage ; et ayant été saisi par la pierre et aspiré par le métal, je dus refaire les mille chemins de la captivité à la délivrance.
Et me trouvant aux confins de la lumière, debout sur toutes les îles de la nuit, je répétais de naufrage en naufrage ce mot, le plus terrible de tous : ici."

Psaume de la maturation - Oscar Vladislas de Lubicz Milos

20:50 19/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : humoeurs |  Facebook

18
fév

tonite, tonite... rappel

final small

14:17 18/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, lis tes ratures, ego trip-e |  Facebook

hier soir, the XX

http://www.abconcerts.be/fr/concerts/p/detail/the-xx-17-02-2010

En effet, la grande salle était la (trop) grande salle et le son des XX qui veut de l'intime et de l'indicible n'a pas trouvé ses marques dans une salle grande comme un autre monde. Donc, la prochaine fois, je veux les XX dans ma chambre, sans les gens qui causent de leur repas d'avant ou d'après autour de mon corps qui voulait mover.

XX

pour hier soir
et
pour ce qui me meut.

11:46 18/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, muse hic |  Facebook

Prix Médiatine

Barbara Geraci et moi avons un "vieux" projet d'atelier d'écriture et arts plastiques, il aura lieu en 2010, on se le dit.

Barbara est lauréate du prix Médiatine, l'expo a lieu en ce moment jusqu'au 7 mars, j'y vais bientôt, devancez-moi.

Invitation au vernissage: ici
 
 
Jean-Daniel Bourgeois, Atrophy 
 
Primés 
Jean-Daniel BOURGEOIS, Prix Médiatine
Hamza HALLOUBI, Prix de la Communauté française
Sarah VAN MARCKE, Prix de la Cocof
 
Mentions
Barbara GERACI
Sandrine MORGANTE
 
Sélectionnés
Joffroy AMARAL
Ahouavi Hélène AMOUZOU
Evelyne DE BEHR
Sarah DE VOS
Mathieu DELVILLE
Silio DURT
PICA PICA
Mikes POPPE
Lien SERGEANT
Karen VERMEREN
 
Le vernissage et la remise des prix auront lieu le 10 février dès 18h30 à La Médiatine. Expositon du 11 février au 7 mars, du jeudi au dimanche, de 14 à 18h.
 
Dans le cadre du prix Médiatine, une visite enfants/ parents admis aura lieu le dimanche 14 février à 15h00. Cette visite invite de manière ludique petits et grands à s'interroger sur ce qu'est l'art contemporain. 
Pour plus d'informations, cliquez ici
 
Ce dimanche 14 février à 16h00 auront lieu les performances (in)corporer qui allient arts plastiques et mouvement.
Pour plus d'informations, cliquez ici
 
Wolu-Culture
Av. Paul Hymans, 251 – 1200 BXL
02 761 60 29/15

11:23 18/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

15
fév

when I was a young girl

When I was a young girl I used to see pleasure
When I was a young girl I used to drink ale
Right out of the ale house and into the jail house
Right out of the bar room and down to my grave

Come mama come papa sit you beside me
Come mama come papa and pity my case
My poor heart is aching my heart it is breaking
My body salve-aided and I'm bound to die

Go send for the preacher to come and pray for me
Go send for the doctor to heal up my wounds
My poor heart is aching my heart it is breaking
My body salve-aided and hell is my home

I want three young ladies to bear up my coffin
I want three young ladies to take me along
I want them to carry a bunch of wild roses
To put on my body as I pass along

One morning one morning in May
One morning one morning in May
I spy this young lady all clad in white linnen
All clad in white linnen cold as a clay

When I was a young girl I used to see pleasure
When I was a young girl I used to drink ale
Right out of the bar room
Right out of the ale house and into the jail house
Right out of the bar room down to my grave

14:52 15/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : ego trip-e |  Facebook

11
fév

Troupe Poétique Nomade - Milady lira lira

final small


Mon prochain bookleg "la musique adoucit les morts" sort vers le printemps...

vous voulez un échantillon?

venez écouter ça et les autres à la Gougoutte à Ixelles... 

22:53 11/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, lis tes ratures, ego trip-e |  Facebook

Je suis la CoUrBE du Cube - origines (;-)

garcin
CLIC ON PIC.
(illu halu de Gilbert Garcin)

09:16 11/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : ego trip-e |  Facebook

9
fév

Milady Renoir soutient Boris Lehman

Boris Lehman est à Paris ou à Amsterdam, là, mais bon, il vit à Bruxelles, non... à Ixelles ou pas puisqu'il est finalement un sans papier fixe, un sans docile fixe, un pelliculaire...
lehman friends

bon, j'suis fière-ravie, ma psyché joue dans son film "choses qui me rattachent aux êtres"
et "ça" se projette à Berlin... hein!




22:00 09/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

4
fév

Graine de Sable N°6 disponible

Un extrait du texte de la performance que j'ai faite dans l'atelier de Pascale Barret est publié dans Graine de Sable.
au commencement était le verbe - 22 nov 09
La vidéo de la performance sera un jour disponible.

http://caravanesproduction.com/dececotedumiroir/


texte entier:

(respiration)

au commencement était le verbe

et au commencement était le Verbe

et au commencement était le Verbe

et au commencement était le Verbe

et le Verbe

et le Verbe était tourné vers le verbe

et le Verbe était verbe

et il était au commencement tourné vers... (respiration)

et Tout fut par ...

(respiration)

et le verbe

et Tout fut par ...

(respiration)

et rien de ce qui fut ne fut sans verbe

et en le verbe était la vie,

et la vie était la lanterne des hommes,

et la lampe brille dans les ténèbres,

et les ténèbres ne l'ont pas comprise.

et le Verbe s'est fait chair

et le Verbe s'est fait chair

et le Verbe s'est fait chair

et il a planté sa tente en moi,

et j'ai vu sa ferveur, sa gloire

et le Verbe s'est fait chair

et le Verbe s’est

et

et au commencement était le glaive

et au commencement était le glaive

et le butin des violences court

et après quoi

et après

et les guerres font trame

et les voix disent chaos

et les cordes s'enroulent

et l'accalmie se fait la malle

et le verbe s'est fait cri

et le verbe s'est fait

et le verbe est fait

et le verbe fait

et

(respiration)

et au commencement était le corps

et au commencement était le corps

et le corps était tourné vers le corps

et le corps était verbe

et il était au commencement tourné vers le corps

et tout fut par le corps

et rien de ce qui fut ne fut sans le corps

(respiration)

et le verbe s'est fait chair

et il a planté sa pente en moi

et le verbe s'est fait double

et le corps fut défait sur un calque
et le corps fut défait, comme un souffle

et au commencement était le souffle

et au commencement était le souffle

et au commencement, ...

(respiration)

et le souffle divague,

et là, attends, es-tu vivant?

(respiration)

et au commencement était la peau

et au commencement étaient mes peaux

et les hommes dessinent sur les parois

et les femmes saignent en soi

et les corps sont déposés, désarmés

et les bouchers retournent leurs couteaux

et les lapins, leurs pyjamas,

et les crins font signe, signes

et les dermes vibrent, signes,

et le sang noir comme un avis d’expulsion

et derrière tout, tu l'as vue, l’encre ?

et derrière

et

(respiration)

et au commencement était l'ongle

et au commencement était l'ongle

et au bout de mes mains, des javelots

et l'ongle scarifiait le sol

et l'ongle scratchait les papiers,

et les papiers jouissaient,

et les papiers

et

(respiration)

et là, j'hésite

(respiration)

et là, j'hésite

(respiration)

et là,

et

(respiration)

et au commencement était le sol

et au commencement était le sol

et au début du sol, une encre

et l'encre était tournée vers la Terre

et l'eau prit peur, atterrée

et l'eau fendit la roche, à terre

et la boue germa

(respiration)

et cette glaise était le verbe

et la terre était tournée vers le verbe

et la terre était verbe

(respiration)

et elle était au commencement tournée vers ... (respiration)

et Tout fut par ... (respiration),

et rien de ce qui fut ne fut sans boue

et en la boue était la vie,

et en la boue,

et la boue,

et

et au commencement était le noir,

et au commencement était mon noir,

et tout fut par le noir

et rien de ce qui fut ne fut sans le noir

(respiration)

et en le noir était la vie,

et le noir était l’éclairage des hommes,

et un rayon X brille dans mes ténèbres,

et mes ténèbres ne l'ont pas compris,

et au commencement était le noir,

et le noir,

et

(respiration)

et au commencement était le sang,

et au commencement était mon sang,

et dans mes veines, un liquide fuit

et dans mes cuisses, un flux fugue,

et dans l'antre, une implosion dévale,

et tout fut par le sang,

(respiration)

et en le sang était la vie,

et le sang était l'eau des berceaux,

et le sang vrille dans mon tronc,

et mes ténèbres ne l'ont pas compris,

et au commencement... (respiration)

le sang était tourné vers... (respiration)

et

(respiration)

et au commencement était la Langue

et au commencement était ma langue

et l'homo loquens tira sur tout

et la serpe s'abattit sur la langue

et mais, au fond, dans la gorge vide,

et si la langue s'ennuie,

et tout, échec et mat,

et la langue se découpe

et la langue coule sur des virages

hé ! ne mange pas ton nerf sciatique,

hé ! ne mange pas,

et gardes-en pour la faim,

et au commencement était ma langue,

et le mensonge est roi,

et

(respiration)

et au commencement était la langue

et je la tire,

et je la tire,

et

(respiration)

et je tire sur ma langue,

et je tire,

et ma langue

et ma langue s'étire

et

(respiration)

et au commencement était l’ombre,

et au commencement était une lumière

et là, j'hésite

et là, j'hésite

et là,

et

(respiration)

et là, je dis, attends

et là, on rallumerait les lumières

et au commencement serait le verbe,

et l'orobouros aurait son saoul,

et la photosynthèse n'y aurait rien fait,

et la limace de mer, L’Elysia chlorotica

est un animal qui s'autoproduit

et son algue, la Vaucheria litorea

séquestrée dans l'épithélium digestif de cette limace est sa seule nourriture

(respiration)

et tout se fait comme si rien n'était écrit

(respiration)

et tout se fait comme si rien n'était écrit

(respiration)

et tout se passe sans que ça s'explique,

et tout se passe sans que ça s'explique

(respiration)

et tout continue, tout continue, tout, perpétué,

(respiration)

et tout fait tout,

(respiration)

et au commencement était le plancton

et ce putain de plancton à la con

et là, ça fait très chute de chanson,

et à la con,

(respiration)

et…

et…

et…

(respiration)

et au commencement était le verbe

et au commencement était le silence

et au commencement était le verbe

et au commencement était le silence

et au commencement était le verbe

et au commencement était le silence

et au commencement était le verbe

et au commencement était le silence

et au commencement était le verbe

(respiration)

et au commencement était le silence

et au commencement était le verbe

et au commencement était le silence

(respiration)

et au commencement était le verbe

et au commencement était le silence.
(ad lib.)

© « Encre, Œuf, Texte » - texte & corps de Milady Renoir Musique/Jeu(x)/Lumière/Composition/Scène par Agoraphonic

18/11/2009 – No preview #1 (merci à Pascale Barret)

22:49 04/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures, ego trip-e, arts |  Facebook

d'où je parle

lapieuvre J'en suis aujourd'hui à me dire que je dois être ailleurs, dans les combles de l'écriture, dissimulée, en préparation, en chantier, en désinvolture, aussi. Du coup, ce blog est un monticule de ce que les autres sont/font/ont et tant mieux, un peu.

je dois être ailleurs, pieuvre amarrée à sa tête molle.

Mais ma psyché est dans un film de Boris Lehman (projeté au festival de Berlin le 15/02), mon coeur est dans les pierres des bergers, mon corps est en tentatives et le reste compte pour ceux qui savent.

continuons encore un peu, voulez-vous? (danser).

05:44 04/02/2010 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : ego trip-e |  Facebook