28
mai

Bruxelles-Midi. @ Editions ADEN

eden



présentent

Bruxelles-Midi.
L'urbanisme du sacrifice
et des bouts de ficelle

de Gwenaël Breës

EN LIBRAIRIES LE 28 MAI 2009

Publié aux éditions Aden | 384 pages (dont 65 de documents et illustrations) | Prix de vente: 18 euros | ISBN: 9782805900037 | Diffusion et distribution: SDL Caravelle (Belgique et Luxembourg), Les belles lettres (France) | Achat en ligne: www.rezolibre.com
bxl midi livre

L’histoire de Bruxelles est jalonnée de grands projets immobiliers qui, cycliquement, ont dévasté le tissu urbain et se sont terminés par un «Plus jamais ça !» L’avènement de la Région de Bruxelles-Capitale, en 1989, portait l’espoir que soit mis fin à cet urbanisme imposé d’en haut et que la ville ne subisse plus de saccages comme celui du quartier Nord. Avec l’annonce de l’arrivée du Train à grande vitesse (TGV) en gare du Midi, il a vite fallu déchanter. Une nouvelle fois, le «progrès» et le «développement international» ont suscité les convoitises immobilières et déclenché le «nettoyage social» d’un quartier populaire…

Tout juste 20 ans plus tard, un livre revient sur cette saga politico-financière toujours inachevée et qui a mené à la démolition du quartier Midi. A travers une investigation fouillée et documentée, cet ouvrage révèle les dessous de l'un des plus grands fiascos urbanistiques de ces deux dernières décennies en Belgique.

Sur fond de crise du logement et de surproduction de bureaux, il dévoile comment le sort du quartier Midi s’est joué telle une partie de Monopoly, dans un combat opposant des investisseurs privés, une société ferroviaire métamorphosée en promoteur immobilier et des autorités publiques avides de recettes fiscales… Comment la Commune de Saint-Gilles et la Région bruxelloise, toutes deux menées par le socialiste Charles Picqué, ont transformé ce champ de bataille en véritable guerre d’usure… contre les habitants. Ceux-ci ont payé le prix fort d'une politique basée sur la lenteur, la temporisation et l'utilisation paradoxale d'une menace d'expropriation «en extrême urgence».

Une lecture édifiante qui tombe à point nommé, au moment où les stratèges de cette opération de «revitalisation» évitent tout bilan de leur action et s'apprêtent à rempiler pour une législature dédiée au «développement international» de Bruxelles, en désignant une dizaine de nouvelles «zones prioritaires».

Un document indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de Bruxelles, à l'urbanisme, l'architecture, la planification, la politique, la privatisation des services publics, le droit urbain, la sociologie, l'histoire des luttes urbaines…

Présentation, extraits et infos sur : www.quartier-midi.be


oh ben

A l’occasion de la sortie du livre
Bruxelles-Midi, l’urbanisme du sacrifice et des bouts de ficelle,
les
éditions Aden, le Comité du quartier Midi et La Belladone
organisent une rencontre précédée de la projection du film
de Gwenaël Breës (PTTL & VOX, 2008, 89 minutes)

Dans 10 jours ou dans 10 ans…

Jeudi 4 juin 2009 à 20h00
à La Belladone | Rue Moris 17a, 1060 Bruxelles | Entrée gratuite

Avec distribution gratuite d'affiches du Comité du quartier Midi.

Mélangeant interviews d’habitants, de responsables politiques et d’architectes à de nombreuses archives et visites guidées dans les rues du bas de Saint-Gilles, ce film retrace un feuilleton politico-urbanistique toujours pas achevé 20 ans après son lancement: la saga de la “revitalisation” du quartier Midi, menée vaille que vaille par les pouvoirs publics régionaux et communaux depuis 1989, et qui s’est transformée en véritable cauchemar pour les habitants.


Un film généreux, souvent drôle, toujours captivant.

– Jean Flinker, ATTAC, avril 2008

Qui répertorie savoureusement les aberrations kafkaïennes
de la pseudo régénération par les pouvoirs publics du quartier Midi.

– Noël Godin, “Le journal du mardi”, août 2008

Un exemple revitalisant de la pertinence du journalisme militant comme support,
accessible à tous, d’informations, de témoignages et de mémoire.

– David Morelli, “La chronique de la Ligue des droits de l’Homme”, mars 2009

Une série de situations cocasses d’anthologie... Cela fait rire et pleurer.
Sauf qu’ici, il ne s’agit pas d’une fiction.

– François Robert, “Le Soir”, 9 mai 2008

Un témoignage d’un temps que l’on voudrait révolu.
– Guy Bernard, “La Dernière Heure”, 14 mars 2008


Plus d’infos: http://film.quartier-midi.be

20:36 28/05/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures, poly-tiques |  Facebook

Les commentaires sont fermés.