19
fév

demain, enfin, ...

tokiTOKI de SANKAI JUKU & USHIO AMAGATSU ce vendredi 20 à Bruges:

réalisation, chorégraphie et design: Ushio Amagatsu - musique originale: Takashi Kako, Yas-Kas, Yoichiro Yoshikawa - danseurs: Ushio Amagatsu, Semimaru, Nobuyoshi Asa, Sho Takeuchi, Akihito Ichihara, Taiyo Tochiaki, Ichiro Hasegawa, Dai Matsuoka - stage manager: Kiyonaga Matsushita - costumes: Masayo Iizuka - coproduction du Théâtre de la Ville ( Paris), Kitakyushu Performing Arts Center (Fukuoka), Sankai Juku (Tokio) - Sankai Juku benefits of the support of Toyota and Shiseido

Parmi les développements les plus remarquables dans l’art de la danse au XXe siècle, il faut noter l’apparition du butô, une forme de danse japonaise très spécifique. Il s’agit d’un genre sombre et nihiliste, né du pessimisme des années 1960 à propos de l’épuisante défaite du Japon à l’issue de la Seconde Guerre mondiale et en réaction aux atrocités de l’après-Hiroshima. Cette forme de danse expressionniste se caractérise, entre autres, par les danseurs (à moitié) nus au crâne rasé et entièrement poudrés de blanc, ainsi que par la lenteur parfois crispée des mouvements.
La compagnie Sankai Juku a été créée en 1975 sous la direction du chorégraphe japonais Ushio Amagatsu. Considérés comme une deuxième génération de danseurs butô, ils ne voient pas seulement une technique ou un style académique dans ce genre d’expression, mais bien plutôt un dialogue méditatif entre le corps et l’omniprésente pesanteur.

12:55 19/02/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

Les commentaires sont fermés.