29
jan

Kronenberg, avec un K.


Festina Lente, Romain Kronenberg 2007.


ROMAIN KRONENBERG "Ad Astra"
Vendredi 30 janvier 2009, 20 heures

Cinéma 1, Centre Georges Pompidou
Place Georges Pompidou Paris 4ème
Plus d'informations


Jeune compositeur en électroacoustique formé à l'Ircam après des études de théologie et de musique à Genève, Romain Kronenberg (né en 1975) a réalisé des environnements sonores pour le théâtre et la danse avant de développer des collaborations avec des artistes contemporains comme Ange Leccia, Melik Ohanian ou Ugo Rondinone. À partir de ses créations musicales et de ses recherches interdisciplinaires, il poursuit un travail personnel vers le domaine visuel. En 2005, il présente sa première performance Drone Dawn à la Fondation Cartier, reprise l'année suivante au Palais de Tokyo, où, autour de la présence immobile d'une jeune comédienne, des variations musicales et lumineuses recréent d'une façon artificielle la transition de l'aube au crépuscule. Dans son installation vidéo Fernweh, 2007, des jeunes hommes statiques assis au sol sont immergés dans l'obscurité d'une salle éclairée uniquement par un écran plasma diffusant l'image d'un horizon. La musique électronique donne la mesure du temps qui défile. Cette mise en scène de «la nostalgie de l'ailleurs», définit l'approche plastique, visuelle et sonore des créations de cet artiste. Exemptes de tout pathos par la mesure, la rigueur et la distance qui les caractérisent, elles invitent à l'abandon ou au recueillement, à un temps d'attente ou d'oisiveté.

Le passage de l'automne à l'été, de la nuit au jour, la présence des quatre éléments vitaux – l'eau, l'air, la terre, le feu – ou les portraits en douceur d'une jeunesse anonyme, sont les éléments constitutifs de ses vidéos. La musique, sobre et tenue, évolue parfois de sonorités minimalistes d'un drone vers une musique plus riche, « post rock ».

Pour cette séance, l'artiste réalise un nouveau projet, Ad Astra, où il établit le dialogue avec ses vidéos en composant en live une partition sonore.

ROMAIN KRONENBERG : myspace | website


Romain KRONENBERG / MELIK OHANIAN
Exposition du 2 février au 15 mars 2009
Vernissage samedi 31 janvier 2009 de 17h à 21h en présence des artistes


Espace Blank
15, Passage Ste Anne Popincourt & 2, rue Nicolas Appert Paris 11ème
Plus d'informations

WHITE SPACE : Melik OHANIAN

 

Né en 1969 à Villeurbanne, Ohanian a été découvert à travers sa première exposition personnelle sur la scène parisienne en 2002 lors de l'ouverture du Palais de Tokyo, avec l'installation Island of an Island, histoire de la naissance d'un nouveau territoire. Ohanian utilise le film, la vidéo, l'installation, la photographie ou le texte pour explorer les notions de temps, de territoire, de communauté et d'identité. Si ses oeuvres prennent souvent comme point de départ le monde qui nous entoure, et ses problèmes sociopolitiques, elles entraînent toujours le spectateur vers une autre réalité, plus poétique, laissant une large part à l'imaginaire. Il expose aujourd'hui à l'international, notamment dans les biennales de Sydney, Berlin, São Paulo et Moscou. Deux expositions monographiques ont permis de voir l'oeuvre dans son ensemble, une rétrospective à Villeurbanne et une autre en 2008 à Paris et sa région dans une quinzaine de lieux (From the voice to the Hand). Mélik Ohanian est représenté à Paris par la galerie Chantal Crousel.

Pour blank, Mélik Ohanian expose un ensemble d'oeuvres constituant un commentaire de la pièce As an object, récemment exposée dans le cadre de From the voice to the Hand au Plateau à Paris.

La photographie ci-dessus représente un moment de la performance réalisée au Plateau, autour d'une Kalashnikov de type AK47 en verre, grandeur nature.

BLACK SPACE : Romain KRONENBERG

Romain KRONENBERG
Fernweh, 2007-08

L'artiste présente son oeuvre vidéo Let me in (boucle vidéo de 8', couleur, son et musique composée par Romain Kronenberg, 2009).

Né en 1975, Romain Kronenberg a débuté son travail en 2005, à travers une série de performances musicales, avec composition pour guitare conçue pour un coucher de soleil accompagnée d'une vidéo (Fondation Cartier et Palais de Tokyo). Son oeuvre s'articule désormais autour de la vidéo et du son, dans un style hypnotique et mélancolique. La musique qu'il compose occupe une place essentielle dans ses projections. L'artiste a en effet d'abord été compositeur en électroacoustique et a été formé à l'Ircam après des études de théologie et de musique à Genève. Il a également collaboré à des scénographies sonores pour de nombreux artistes comme Ugo Rondinone, Pierre Huyghe, Mélik Ohanian et Ange Leccia. Sa musique concourt à créer une atmosphère de méditation et d'introspection autour d'images qui évoquent justement état de solitude et tentatives de communication. Lauréat de la villa Kujoyama à Kyoto, Romain Kronenberg y séjournera en 2009. Il est représenté par la galerie Martine Aboucaya.

A blank il présente une nouvelle installation vidéo et sonore conçue pour l'occasion, Let me in, une boucle d'une journée, du matin à la nuit, et propose également une édition photographique produite par blank comme un écho à Let me in.

Parallèlement du 10 janvier au 28 février 2009, Romain Kronenberg expose également Meriken Park  à la Galerie de la Médiathèque de l'Espace Culturel de Beauvais (03 44 06 36 00).
 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


Blank, lieu prospectif de programmation contemporaine est une association à but non lucratif vouée à la diffusion d'œuvres d'artistes français et internationaux.
Le principe de chaque exposition, tous les mois et demi, est de présenter une œuvre d'un jeune artiste dans l'espace BLACK, ainsi qu'une œuvre d'un artiste plus reconnu venant d'une collection particulière dans l'espace WHITE. blank invite régulièrement des artistes et des collectionneurs privés à montrer ainsi leurs œuvres.
Pour devenir membre de l'association et pour tout renseignement, contacter blank par mail à contact@espaceblank.org

blank - 15, Passage Ste Anne Popincourt & 2, rue Nicolas Appert – 75011 - Paris – France
Ouvert sur rendez vous du mardi au vendredi de 14h à 19h.

Sur une proposition de Nicolas Girard, avec l'aimable participation de Christine Macel.
blank, Projet culturel associatif rendu possible grâce au soutien de AZIMUT INDUSTRIES S.A. www.azimut-industries.fr

[« ne dites pas c'est merveilleux, dites plutôt c'est nécessaire » | à moi]

Fugues.
myspace | lastfm | facebook | fuguesmusic@gmail.com

21:34 29/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : muse hic |  Facebook

Une Larme du Diable...

Si vous ne parvenez pas à lire correctement cette lettre, en cliquant ici vous l'ouvrirez comme une page web dans votre navigateur
 

Une larme du diable - un nouveau projet de Longueur d’ondes

Bonjour,

Par les temps qui courent, n’est-il pas vraiment insensé de se lancer dans une aventure éditoriale ? Assurément non... pour une bonne et de mauvaises raisons.
Les mauvaises raisons : une toute petite équipe qui n’est pas chevronnée, une conjoncture que l’on dit morose, des Cassandre qui n’encouragent pas vraiment ("une revue, une de plus, un public introuvable, un lectorat en berne"...)
Une bonne raison : un projet qui nous tient à cœur depuis si longtemps.
Cette fois, nous nous lançons. Une larme du diable, revue des mondes sonores et des univers radiophoniques, pourrait voir le jour en 2009. Présenté dans la pièce jointe, le projet éclora à condition qu’il trouve d’ores et déjà des soutiens qui parieront sur sa viabilité et donc, sur sa naissance. Merci d’y prêter attention et, par un signe (une souscription, tout simplement), de nous montrer que nous ne faisons pas forcément fausse route.

L’équipe de Longueur d’ondes / Une larme du diable

PS : Merci à celles et ceux qui, depuis le festival, ont déjà adhéré à ce projet.
Un deuxième courriel suivra dans une dizaine de jours. Il permettra de vous tenir au courant des premiers retours.


Extrait de la présentation de la pièce jointe :

"Une larme du diable bénéficie d’une envie, d’un allant et, surtout, de ce quelque chose qui procède d’un « dessein » commun autour d’un projet qui, par des mots et des images, serait à même de dessiner – à la manière des pointillistes – l’esprit de la radio et l’esthétique du sonore. Une larme du diable sera une revue annuelle (sortie du premier numéro : premier semestre 2009) dont le fond entend épouser la forme (et vice versa) et dont la forme s’assigne de suggérer au lecteur les régimes de l’écoute et du bon entendement. Une larme du diable n’a d’autre fin que de brocanter les sons et les sonorités en enjambant les disciplines, d’hybrider les registres en tablant sur la curiosité, de générer du fantasque et du fictionnel, du document – une quête ethnographique – et du documenté. Une larme du diable fait d’abord et avant tout le pari de la collaboration. L’appel est donc lancé."


À télécharger en PDF :

21:29 29/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

Troupe Poétique Nomade lit le 5 février à la Goutte

TPN

15:16 29/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures |  Facebook

le temps des minutes célibataires (comme un instantané polaroid)

minutes célibataires
Des célibataires sans minuterie:
http://www.youtube.com/watch?v=e1GNXVc94v0

Bande annonce du livre de Valérie Nimal "Les minutes célibataires" publié chez Luce Wilquin http://bit.ly/fCiG
En libraire le 16 février 2009
Sur le making of de la bande-annonce
http://minutescelibataires.skynetblogs.be/
Le site de l'auteure :
http://www.valerienimal.com/

15:07 29/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures, arts |  Facebook

26
jan

il le dit bien (mais je l'ai copié collé hein, je ne lis pas les grands noms)

Barbara Krüger you are yourself (cheated)Nietzsche [03] Notre identité de sujet : une illusion d’origine grammaticale.

  « Si l’on parle de la superstition des logiciens, je ne me lasserai jamais de souligner un petit fait très bref que les gens atteints de cette superstition n’aiment guère avouer; c’est à savoir qu’une pensée vient quand « elle » veut et non quand « je » veux, en telle sorte que c’est falsifier les faits que de dire que le sujet « je » est la détermination du verbe « pense ». Quelque chose pense, mais que ce soi justement ce vieil et illustre « je », ce n’est là pour le dire en termes modérés qu’une hypothèse, une allégation; surtout ce n’est pas une « certitude immédiate ». Enfin c’est déjà trop dire que d’affirmer que quelque chose pense, ce « quelque chose » contient déjà une interprétation du processus lui-même. On raisonne selon la routine grammaticale : « penser est une action, toute action suppose un sujet actif, donc... » C’est par un raisonnement analogue que l’atomisme ancien plaçait à l’origine de la « force agissante » la parcelle de matière ou réside cette force et à partir de laquelle elle agit, l’atome; des esprits plus rigoureux ont fini par apprendre à se passer de ce dernier « résidu terrestre », et peut-être arrivera-t-on un jour, même chez les logiciens, à se passer de ce petit « quelque chose », résidu qu’a laissé en s’évaporant le brave vieux « moi ». »

 

13:33 26/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : ego trip-e |  Facebook

23
jan

le merle et le fennec

revenge is sweetLe Petit Jean-Luc De Meyer oulipote fièrement, son bookleg "tous contraints" (#37, à côté de mon "Intérieur Cuir" #38 chez Maelström) est une ode à la contrainte d'écriture... voici une de ses compositions, une fable revisitée, lue hautement chez Julos Beaucarne (du haut des pagodes à Tourine-la-Grosse), en bonne compagnie, celle de Jean-Pierre Verheggen, mon hérault:

http://www.youtube.com/watch?v=XhoFCQupl2Q

Nous avons souvent réglé nos contes en direct, voici que j'affiche le Sieur pendant le Méga Atelier Kalame auquel nous avons tous deux participé, atelier dédié aux OuLiPiens en octobre dernier où le lectomaton avait élu domicile :

http://www.dailymotion.com/video/x7fs2e_lectomaton-tous-contraints-jeanluc

la balle est dans ton Caen, joli coeur!

08:08 23/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, lis tes ratures |  Facebook

20
jan

la mort commence à bien faire!!!

Détails, infos, tenants & aboutissants : http://www.manifestement.be/2009/index.htm.
Comment participer?la mort commence à bien faire

  • en s’engageant solennellement à ne pas décéder le 25 janvier entre 14h30 et 16h30 : http://www.manifestement.be/2009/NeMourezPas.htm;
  • en s’amusant à transférer ce mail à ses contacts préalablement triés sur le volet grand ouvert de la vie vraiment vivante : pas question de communiquer à ceux qui, sous prétexte qu’il faut bien théoriquement accepter la mort, en viennent à la respecter, meilleur moyen pour finir pratiquement par la vénérer, pire : par la désirer inconsciemment !
  • en prenant le temps d’écrire ou représenter son coup de gueule contre la mort et de l’envoyer à contact@manifestement.be, de sorte qu’il figure sur le site du Collectif MANIFESTEMENT : http://www.manifestement.be/2009/NouvellesContributions.htm;
  • en venant participer à la réunion préparatoire “foire aux idées” le samedi 17 janvier à 15h (44 rue Coenraets, 1060 Bruxelles) : la mort a besoin de toutes les bonnes volontés d’en finir avec elle !
  • en venant participer à l’atelier “banderoles et panneaux” le samedi 24 janvier entre 10h et 18h (73 B rue Dethy, 1060 Bruxelles) : apporter un maximum de vieux draps, cartons rigides, manches à balai, etc.
  • en venant manifester le dimanche 25 janvier à 14h30 de la place Emile Bockstael au parvis Notre-Dame de Laeken... les mains vides... avec un maximum d’os pour la plateforme de Rascar Capac... avec quelque instrument bruyant ou musical... et / ou avec un panneau ou une banderole signifiant à la mort ses quatre vérités. Tenue noire (même les sous-vêtements) interdite.

    Une belle occasion de sortir bonne-maman de l’hospice!

    Avant le départ de la manifestation à 14h30, la place Emile Bockstael sera le théâtre de la sortie aux éditions Maelström de L’art après l’art après Auschwitz, un pamphlet vivifiant (http://www.manifestement.be/2009/lowenthal.htm) écrit par Xavier Löwenthal dans le sillage de la manifestation.  

    Pendant la manifestation, la momie Rascar Capac (cfr Les sept boules de cristal) en 3D et grandeur nature (http://tintin3d.over-blog.com) trônera dans sa vitrine sur une remorque recouverte d’un tapis d’os apportés en nombre par les manifestants : l’occasion de recycler vos vieux os (de poulet, porc, mouton, boeuf...) !

    Après la dislocation de la manifestation sur le parvis Notre-Dame de Laeken, on procédera cérémonieusement à l’enterrement de la Mort dans le cimetière de Laeken (http://www.manifestement.be/images/2009/projetTombeFinal.jpg). La soprano Hamida Tachfine chantera a cappella “If God is for us”, un aria du Messie de G. Fr. Haendel. 
          
    Depuis sa fondation en 2005,
    le Collectif MANIFESTEMENT squatte la Lœuvrette Factory :
    44 rue Coenraets - 1060 Bruxelles
    contact@manifestement.be
    http://www.manifestement.be

Orgasme a d’abord signifié un vif accès de colère.
Or la « petite mort » désigne l’orgasme.
Donc fulminer contre la mort est jouissif.
(sophisme syllogistique de circonstance n°1)


Ce n'est pas le tabac qui tue :
c'est la putain de mort !

Un peu de classe, que diable !
La mort n'est que pour les médiocres.
(Alfred Jarry)

La mort arrive toujours à ses fins
parce qu'on n'a jamais osé...
lui faire perdre tous ses moyens.

La mort prend la majuscule quand elle est personnifiée ?
La mort se fait minuscule quand elle prend la porte !


La mort de la mort
est l’ultime hoquet
de la mort de Dieu.

Nier l’évidence de la mort,
c’est faire danser le vide qu’elle fomente !

«Si au moins, Madame la Mort, il vous était passé par la tête
de regretter, nous expliquer, vous excuser,
on eût pu, éventuellement, négocier, temporiser, pactiser.
 Mais rien. Pas un mot. Pas un geste.
Juste cet infâme sourire qui tend les lèvres.»


Bien sûr qu’on va crâner !
 
Le squelette est,
à l’intérieur de chaque manifestant,
son allié le plus intéressé
.


La mort
n’est pas un événement de la vie. [Ludwig Wittgenstein]
Or si la mort était un bien, les dieux ne seraient pas immortels. [Sappho]
Donc il faut choisir, mourir ou mentir. [Louis-Ferdinand Céline].
(sophisme syllogistique de circonstance n°6)

Au moins, la vie sera un peu moins tabou.

On ne va rien décréter
le 25 janvier 2009 :
on va
témoigner !

13:51 20/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, place net, act-u |  Facebook

de Middlesbrough à Gateshead... exposition volante (fierté)Hello friends,

learning to love u more
Mon OHM et moi avons exposé au Royaume Uni dans le cadre d'un appel à projets expliqué
:

et voici que la responsable de l'exposition annonce que tout se déplace... en English dans le texte:

I just wanted to let you all know that selected works from Learning To Love You More Middlesbrough are being exhibited at
Baltic Centre for Contemporary Art in Gateshead from this Friday - 16th January until March. This show will co-incide with an excellent Fluxus show and also the Yoko Ono exhibition, so that's pretty exciting.

Also - The Telegraph interviewed me for a piece about LTLYM Middlesbrough and it will be published this Saturday.
(...)

Thank you again for all yr help, hard work and co-operation in making LTLYM Middlesbrough so successful that Baltic wanted to pinch it!
haha.

I wish you all a very happy new year!

Kisses,
Nicky P"

Moi, je dis YEAH! Donc si vous visitez Gateshead (près de Newcastle, dans le nord du Royaume-Uni, à la limite de l'Ecosse), ben, allez-y donc!

So Good, So good, I feel...

01:23 20/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

Visite chez Les Grands Lunaires de ce côté du miroir...

logo_2"Chers amis,
 
Voici le site d'une nouvelle revue dont les trois numéros sont sur le site :  http://www.dececotedumiroir.be
Nous cherchons pour les prochains numéros des dessins, des photos, des textes, des gravures,...
Les textes ne doivent pas dépasser plus d'une page A4 et la priorité est donnée aux textes poétiques.
La revue ne veut pas être exclusivement littéraire. Aussi des essais relatifs aux oeuvres dans le demaine de l'art visuel sont les bienvenus.
La revue est gratuite, le tirage limité et la diffusion se fait de la main à la main, ainsi que sur le site internet. Elle est destinée à mettre en réseau les artistes d'horizons différents.
Les textes peuvent être envoyés à mon adresse mail, les illustrations à Siegfried Van Malderen <svanmalderen@skynet.be>
A vous de jouer !
 
 
Christine Van Acker
13 rue des Isles
6821 lacuisine
Belgique
0032 / 61 513 564
www.lesgrandslunaires.org"

&

Appel à témoignages:
Nous attendons des témoignages à propos des souvenirs de pensionnats. Qu'ils soient ceux d'anciens pensionnaires ou ceux des parents, des frères et soeurs, des surveillants, des enseignants, des médecins, des directeurs,...
Nous attendons aussi des documents (copies!!!) tels que photos, courriers, chansons, règlements intérieurs,... Les témoignages et les documents seront sélectionnés en vue d'une publication sur le thème des pensionnats. Les personnes concernées seront bien évidemment contactées auparavant.

Contactez-nous... 

01:11 20/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, lis tes ratures |  Facebook

stage de butô - rêve en accomplissement

Je vous ai beaucoup parlé de Carlotta Ikeda et d'autres figures du butô, là, en mai, un stage proposé par la ligne de désir (Richard Cayre) se déplace et vient à Bruxelles.

Je suis inscrite.
Je suis impatiente.
Je suis en préparation.
J'attends.
Je veux.
J'y suis.

web 2009

Si, mai c'est demain, non?

















La Ligne de Désir
Tél : 06.77.12.64.55
Mail : contact@lalignededesir.net
Site : www.lalignededesir.net

01:07 20/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : place net, act-u, arts |  Facebook