29
jan

Kronenberg, avec un K.


Festina Lente, Romain Kronenberg 2007.


ROMAIN KRONENBERG "Ad Astra"
Vendredi 30 janvier 2009, 20 heures

Cinéma 1, Centre Georges Pompidou
Place Georges Pompidou Paris 4ème
Plus d'informations


Jeune compositeur en électroacoustique formé à l'Ircam après des études de théologie et de musique à Genève, Romain Kronenberg (né en 1975) a réalisé des environnements sonores pour le théâtre et la danse avant de développer des collaborations avec des artistes contemporains comme Ange Leccia, Melik Ohanian ou Ugo Rondinone. À partir de ses créations musicales et de ses recherches interdisciplinaires, il poursuit un travail personnel vers le domaine visuel. En 2005, il présente sa première performance Drone Dawn à la Fondation Cartier, reprise l'année suivante au Palais de Tokyo, où, autour de la présence immobile d'une jeune comédienne, des variations musicales et lumineuses recréent d'une façon artificielle la transition de l'aube au crépuscule. Dans son installation vidéo Fernweh, 2007, des jeunes hommes statiques assis au sol sont immergés dans l'obscurité d'une salle éclairée uniquement par un écran plasma diffusant l'image d'un horizon. La musique électronique donne la mesure du temps qui défile. Cette mise en scène de «la nostalgie de l'ailleurs», définit l'approche plastique, visuelle et sonore des créations de cet artiste. Exemptes de tout pathos par la mesure, la rigueur et la distance qui les caractérisent, elles invitent à l'abandon ou au recueillement, à un temps d'attente ou d'oisiveté.

Le passage de l'automne à l'été, de la nuit au jour, la présence des quatre éléments vitaux – l'eau, l'air, la terre, le feu – ou les portraits en douceur d'une jeunesse anonyme, sont les éléments constitutifs de ses vidéos. La musique, sobre et tenue, évolue parfois de sonorités minimalistes d'un drone vers une musique plus riche, « post rock ».

Pour cette séance, l'artiste réalise un nouveau projet, Ad Astra, où il établit le dialogue avec ses vidéos en composant en live une partition sonore.

ROMAIN KRONENBERG : myspace | website


Romain KRONENBERG / MELIK OHANIAN
Exposition du 2 février au 15 mars 2009
Vernissage samedi 31 janvier 2009 de 17h à 21h en présence des artistes


Espace Blank
15, Passage Ste Anne Popincourt & 2, rue Nicolas Appert Paris 11ème
Plus d'informations

WHITE SPACE : Melik OHANIAN

 

Né en 1969 à Villeurbanne, Ohanian a été découvert à travers sa première exposition personnelle sur la scène parisienne en 2002 lors de l'ouverture du Palais de Tokyo, avec l'installation Island of an Island, histoire de la naissance d'un nouveau territoire. Ohanian utilise le film, la vidéo, l'installation, la photographie ou le texte pour explorer les notions de temps, de territoire, de communauté et d'identité. Si ses oeuvres prennent souvent comme point de départ le monde qui nous entoure, et ses problèmes sociopolitiques, elles entraînent toujours le spectateur vers une autre réalité, plus poétique, laissant une large part à l'imaginaire. Il expose aujourd'hui à l'international, notamment dans les biennales de Sydney, Berlin, São Paulo et Moscou. Deux expositions monographiques ont permis de voir l'oeuvre dans son ensemble, une rétrospective à Villeurbanne et une autre en 2008 à Paris et sa région dans une quinzaine de lieux (From the voice to the Hand). Mélik Ohanian est représenté à Paris par la galerie Chantal Crousel.

Pour blank, Mélik Ohanian expose un ensemble d'oeuvres constituant un commentaire de la pièce As an object, récemment exposée dans le cadre de From the voice to the Hand au Plateau à Paris.

La photographie ci-dessus représente un moment de la performance réalisée au Plateau, autour d'une Kalashnikov de type AK47 en verre, grandeur nature.

BLACK SPACE : Romain KRONENBERG

Romain KRONENBERG
Fernweh, 2007-08

L'artiste présente son oeuvre vidéo Let me in (boucle vidéo de 8', couleur, son et musique composée par Romain Kronenberg, 2009).

Né en 1975, Romain Kronenberg a débuté son travail en 2005, à travers une série de performances musicales, avec composition pour guitare conçue pour un coucher de soleil accompagnée d'une vidéo (Fondation Cartier et Palais de Tokyo). Son oeuvre s'articule désormais autour de la vidéo et du son, dans un style hypnotique et mélancolique. La musique qu'il compose occupe une place essentielle dans ses projections. L'artiste a en effet d'abord été compositeur en électroacoustique et a été formé à l'Ircam après des études de théologie et de musique à Genève. Il a également collaboré à des scénographies sonores pour de nombreux artistes comme Ugo Rondinone, Pierre Huyghe, Mélik Ohanian et Ange Leccia. Sa musique concourt à créer une atmosphère de méditation et d'introspection autour d'images qui évoquent justement état de solitude et tentatives de communication. Lauréat de la villa Kujoyama à Kyoto, Romain Kronenberg y séjournera en 2009. Il est représenté par la galerie Martine Aboucaya.

A blank il présente une nouvelle installation vidéo et sonore conçue pour l'occasion, Let me in, une boucle d'une journée, du matin à la nuit, et propose également une édition photographique produite par blank comme un écho à Let me in.

Parallèlement du 10 janvier au 28 février 2009, Romain Kronenberg expose également Meriken Park  à la Galerie de la Médiathèque de l'Espace Culturel de Beauvais (03 44 06 36 00).
 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


Blank, lieu prospectif de programmation contemporaine est une association à but non lucratif vouée à la diffusion d'œuvres d'artistes français et internationaux.
Le principe de chaque exposition, tous les mois et demi, est de présenter une œuvre d'un jeune artiste dans l'espace BLACK, ainsi qu'une œuvre d'un artiste plus reconnu venant d'une collection particulière dans l'espace WHITE. blank invite régulièrement des artistes et des collectionneurs privés à montrer ainsi leurs œuvres.
Pour devenir membre de l'association et pour tout renseignement, contacter blank par mail à contact@espaceblank.org

blank - 15, Passage Ste Anne Popincourt & 2, rue Nicolas Appert – 75011 - Paris – France
Ouvert sur rendez vous du mardi au vendredi de 14h à 19h.

Sur une proposition de Nicolas Girard, avec l'aimable participation de Christine Macel.
blank, Projet culturel associatif rendu possible grâce au soutien de AZIMUT INDUSTRIES S.A. www.azimut-industries.fr

[« ne dites pas c'est merveilleux, dites plutôt c'est nécessaire » | à moi]

Fugues.
myspace | lastfm | facebook | fuguesmusic@gmail.com

21:34 29/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : muse hic |  Facebook

Les commentaires sont fermés.