20
jan

la mort commence à bien faire!!!

Détails, infos, tenants & aboutissants : http://www.manifestement.be/2009/index.htm.
Comment participer?la mort commence à bien faire

  • en s’engageant solennellement à ne pas décéder le 25 janvier entre 14h30 et 16h30 : http://www.manifestement.be/2009/NeMourezPas.htm;
  • en s’amusant à transférer ce mail à ses contacts préalablement triés sur le volet grand ouvert de la vie vraiment vivante : pas question de communiquer à ceux qui, sous prétexte qu’il faut bien théoriquement accepter la mort, en viennent à la respecter, meilleur moyen pour finir pratiquement par la vénérer, pire : par la désirer inconsciemment !
  • en prenant le temps d’écrire ou représenter son coup de gueule contre la mort et de l’envoyer à contact@manifestement.be, de sorte qu’il figure sur le site du Collectif MANIFESTEMENT : http://www.manifestement.be/2009/NouvellesContributions.htm;
  • en venant participer à la réunion préparatoire “foire aux idées” le samedi 17 janvier à 15h (44 rue Coenraets, 1060 Bruxelles) : la mort a besoin de toutes les bonnes volontés d’en finir avec elle !
  • en venant participer à l’atelier “banderoles et panneaux” le samedi 24 janvier entre 10h et 18h (73 B rue Dethy, 1060 Bruxelles) : apporter un maximum de vieux draps, cartons rigides, manches à balai, etc.
  • en venant manifester le dimanche 25 janvier à 14h30 de la place Emile Bockstael au parvis Notre-Dame de Laeken... les mains vides... avec un maximum d’os pour la plateforme de Rascar Capac... avec quelque instrument bruyant ou musical... et / ou avec un panneau ou une banderole signifiant à la mort ses quatre vérités. Tenue noire (même les sous-vêtements) interdite.

    Une belle occasion de sortir bonne-maman de l’hospice!

    Avant le départ de la manifestation à 14h30, la place Emile Bockstael sera le théâtre de la sortie aux éditions Maelström de L’art après l’art après Auschwitz, un pamphlet vivifiant (http://www.manifestement.be/2009/lowenthal.htm) écrit par Xavier Löwenthal dans le sillage de la manifestation.  

    Pendant la manifestation, la momie Rascar Capac (cfr Les sept boules de cristal) en 3D et grandeur nature (http://tintin3d.over-blog.com) trônera dans sa vitrine sur une remorque recouverte d’un tapis d’os apportés en nombre par les manifestants : l’occasion de recycler vos vieux os (de poulet, porc, mouton, boeuf...) !

    Après la dislocation de la manifestation sur le parvis Notre-Dame de Laeken, on procédera cérémonieusement à l’enterrement de la Mort dans le cimetière de Laeken (http://www.manifestement.be/images/2009/projetTombeFinal.jpg). La soprano Hamida Tachfine chantera a cappella “If God is for us”, un aria du Messie de G. Fr. Haendel. 
          
    Depuis sa fondation en 2005,
    le Collectif MANIFESTEMENT squatte la Lœuvrette Factory :
    44 rue Coenraets - 1060 Bruxelles
    contact@manifestement.be
    http://www.manifestement.be

Orgasme a d’abord signifié un vif accès de colère.
Or la « petite mort » désigne l’orgasme.
Donc fulminer contre la mort est jouissif.
(sophisme syllogistique de circonstance n°1)


Ce n'est pas le tabac qui tue :
c'est la putain de mort !

Un peu de classe, que diable !
La mort n'est que pour les médiocres.
(Alfred Jarry)

La mort arrive toujours à ses fins
parce qu'on n'a jamais osé...
lui faire perdre tous ses moyens.

La mort prend la majuscule quand elle est personnifiée ?
La mort se fait minuscule quand elle prend la porte !


La mort de la mort
est l’ultime hoquet
de la mort de Dieu.

Nier l’évidence de la mort,
c’est faire danser le vide qu’elle fomente !

«Si au moins, Madame la Mort, il vous était passé par la tête
de regretter, nous expliquer, vous excuser,
on eût pu, éventuellement, négocier, temporiser, pactiser.
 Mais rien. Pas un mot. Pas un geste.
Juste cet infâme sourire qui tend les lèvres.»


Bien sûr qu’on va crâner !
 
Le squelette est,
à l’intérieur de chaque manifestant,
son allié le plus intéressé
.


La mort
n’est pas un événement de la vie. [Ludwig Wittgenstein]
Or si la mort était un bien, les dieux ne seraient pas immortels. [Sappho]
Donc il faut choisir, mourir ou mentir. [Louis-Ferdinand Céline].
(sophisme syllogistique de circonstance n°6)

Au moins, la vie sera un peu moins tabou.

On ne va rien décréter
le 25 janvier 2009 :
on va
témoigner !

13:51 20/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, place net, act-u |  Facebook

Les commentaires sont fermés.