7
jan

il était encore 22h22; il y a peu

JP WITKIN A Day in the Country, Poland
Extrait de
Les corbeaux de Maryline Desbiolles, une pièce, publiée par Fiction & Cie. Elle a été montée sur France Culture.

"Amer._ Je ne sais plus marcher, sur mes deux jambes, la tête relevée, le cou, les épaules déliées, la poitrine haute, je ne sais plus éprouver le bonheur de marcher, vite, les muscles répondant comme il faut, le corps tout entier engagé dans le galop, et cependant en retrait, les naseaux humant le vent, le corps disparaissant dans le mouvement qui le fait avancer, toute la machinerie du corps oubliée comme elle est tellement requise, tellement rassemblée, les pieds, les jambes, c'est entendu, le sexe, les fesses, la bouche, les yeux, et les cheveux, les cheveux pour donner du brio, la crinière au vent, je ne peux plus trotter comme un jeune cheval, excité, hennissant, la crinière et le souffle bruyant du cheval, cheval de course, course à pied, pied à terre, terre de feu, pas un centaure, un vrai cheval, la crinière, les cheveux mais aussi les poumons, le coeur, les intestins, parfaitement : les intestins, et l'estomac et tout ce que j'ignore derrière la peau, rien qui traîne, tout ça occupé à s'arracher, je ne sais plus éprouver le bonheur d'aller, ah le bonheur d'aller, être allant, avoir de l'allant, les tempes vibrantes, et le souffle devenu épais, quasi solide, plus du tout un zéphyr, la vapeur d'une usine, le bruit de la respiration qui remplit tout le paysage, le paysage emporté par le bruit de la respiration, le paysage entré dans le corps, le paysage tenant lieu de corps, bien huilé le corps, répondant au doigt et à l'oeil, et même le goût du sang dans la bouche qui me paraît si délectable à présent, pas le goût de la peur, pas le goût de la haine, le goût de son propre sang, le goût de sa ferveur battant à tout rompre dans ses veines. Je ne sais plus marcher."



(illustration by JP Witkin " a day in the country")

22:43 07/01/2009 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : ego trip-e |  Facebook

Les commentaires sont fermés.