22
déc

je n'ai pas reçu de tes nouvelles...

li wei ice hole 
je n'ai pas de nouvelles de toi. j'aime mon prénom. j'ai été première de classe. tu n'engages pas d'hostilités. les chiens pissent sur les trottoirs le soir. les chats gris, tous ceux là. je coupe les coeurs des tomates, je les jette facilement. you're a scumbag. tu n'as pas vu mes seins nus cette année. j'ai eu un orgasme vers 8h56 ce matin, sans récidive. le ciel a des airs de pute. la soupe déborde, remballe ton couvercle. j'ai des amygdales dans la poubelle. je te préférais macho. I'll never go to New-York with you. j'ai les boules. les ongles poussent comme ... aucune comparaison. mon nez coule, je suce le flux. j'ai un oeil fermé quand je jouis. une femme libre, tu y crois? j'ai décoloré ma moustache vers 9h02. attends, il n'y a rien dans le frigo, enfin si, six oeufs. je n'ai pas de fringues bleues. je me souviens du petit resto indien à Tottenham Court Road. tu sors tes poubelles? ton sexe froid? j'ai un entretien de serveuse dans un resto mort. Noël ne servira à rien cette année. tea for two. Ich bin müde. grosse conne. j'ai maté un soap vers 9h05, personne n'est mort. j'ai un bouton sur la fesse droite. j'ai écris poubelle quatre fois, corrigé deux fois. j'ai photographié mon ventre et deux fissures dans le mur. c'est pour moi? j'ai jamais été folle de joie. tu me fais penser à mon... les étagères croulent, la poussière coule. j'ai déjà dit coule. j'ai pas envie de toi. fuck u. I love NYC. le collier bleu a explosé. la chasse d'eau fuit, nous aussi. la neige n'existe pas. je glisse sur le lino, les fesses avec. Sid Vicious, non pas trop. Johnny Rotten,  à mort. tu crois qu'ils savaient ce qu'ils disaient. j'aimerais traverser une baie vitrée, recoller mes morceaux. je porte des lunettes le dimanche. tu n'as rien de bien à proposer. arrose mes plantes, mes chats, mes murs. je ne donne mes clés quà dieu. j'ai le quotidien qui me démange. tu as vu le dernier Allen? tu m'as vue quand t'as bu? l'infirmière est vaginale. tu penses que je devrais... y a pas de Kévin à Bruxelles. les femmes de pouvoir me débectent. je suis instinctive après 18h. je tape comme un flic. j'embrasse pas les langues. je parle mal le français. tu n'as jamais senti bon. cruel world. le mot gabardine ne doit pas disparaître. les cartons montent jusqu'au plafond. on m'a déjà appelée bidoche. l'Italie, un pays qu'il faudrait que nous... je n'ai pas vécu seule depuis... le répondeur m'a sifflée. Harlem désire. tu as de la compote dans le cerveau. j'en ai dans la culotte, aux pommes. let's fake. j'ai déjà dit que ça irait mieux. hermétique et passable. les yeux bleus sont récessifs. branche ta lampe, sors, regarde la lumière d'en bas. coupe moi la parole. cut the crap. mind the gap. flap flap, les corneilles veillent, le toît fond. donne ta langue aux chattes. crois moi, je n'en sais rien. roustes. la luisarde m'appelle, je dors, tu sors. tu es déjà dehors. viens, on ne s'aime plus.

(Illustration by Li Wei)

21:45 22/12/2008 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : texte |  Facebook

Les commentaires sont fermés.