26
nov

Colloque sur L'insecte à Bordeaux

affichecolloque2%20(600px)Venez écouter CHRISTINE ANGOT et les autres intervenants du Colloque "AUTOUR DE L'INCESTE". Ce sera vendredi 5 et samedi 6 décembre. Le vendredi à partir de 15H00. Angot prendra la parole à 18H00. Sur le campus, à l'université de BORDEAUX 3. Amphi de La Maison des Etudiants.  

(NOUS Y SERONS, Lui* et moi!!)

"Notre colloque international « Autour de l’inceste » a pour ambition de réunir des cliniciens, des universitaires et des écrivains pour débattre et discuter de ce phénomène social et de la transgression qu’il suppose, soit en se basant sur l’examen de cas, soit en étudiant des œuvres littéraires ou artistiques.

Force est de constater que, comme l’an dernier, lorsqu’il s’est agi d’examiner la question du viol, nous nous heurtons ici et là à des résistances. Nous ne les déplorerons pas, bien au contraire, car elles témoignent a contrario de l’utilité de nos interventions. La gêne et l’embarras dont on nous fait part participent en effet d’une attitude générale de dénégation visant à enfouir sous des tombereaux d’oubli et de silence la question de l’inceste. Et ce, probablement parce qu’elle trame, tisse et structure l’essentiel de nos rapports sociaux.

N’est-il pas en effet assez piquant que l’on s’offusque de la possibilité de traiter pareille thématique dans un cadre universitaire, c’est-à-dire là même où la cooptation, déguisée sous les apparences de l’élection et du mérite, est si constante dans la gestion des itinéraires professionnels qu’elle s’apparente à une endogamie et une consanguinité sociales ? Les Héritiers de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron avait montré, comment opérait la reproduction, en se fondant sur la discrimination et la sélection sociales, et en confortant des lignées alliant la détention du pouvoir économique, politique et symbolique à la transmission du savoir et à l’accès à la culture légitime. Ces tendances dégagées et repérées dès 1964, l’évolution de la société les a renforcées au point que les héritiers d’aujourd’hui  n’appartiennent pas seulement au sérail, ils sont quasiment exclusivement nos fils et nos parents, fort peu étant originaires des quartiers et des cités comparable au XVIIIe arrondissement de Paris qui a vu grandir Bruno, le protagoniste du livre de Christine Angot, Le Marché des amants…

Cette remarque ne vaut malheureusement pas pour la seule université. « L’esprit de famille » semble consubstantiel au « milieu » artistique, littéraire et culturel. La narratrice du Marché des amants n’est pas la dernière à le déplorer.     

Et d’ailleurs n’est-ce pas la société occidentale dans son ensemble, et pas seulement tel ou tel de ses secteurs, qui est gangrenée par l’extension de ces rapports de népotisme à toutes les sphères d’activités ? Il serait bien hasardeux d’imputer ce type de questionnement à la seule paranoïa."

 

Plus d'infos sur l'organisateur: http://jmdevesa.over-blog.com/
Plus d'infos sur le programme du colloque: http://stigma.site.free.fr/

Christian Guillemet, aka Mozhorus Tau solarass, (Evêque du Diocèse de Bruxelles de l’Eglise Gnostique Chaote), « Symbolisme de l’inceste et ésotérisme : Exégèse chaote de l’inceste ».

11:54 26/11/2008 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : place net, arts |  Facebook

Les commentaires sont fermés.