29
nov

Vernissage de l'exposition de Marta Mo Gomila « 4mm. Une recherche sur le Désir »

GENDER%2BBENDER%Flyer MartaMOMarta MO participe au festival AuBordElle ce samedi 1er décembre, et/mais dès ce soir, elle vernit son exposition au resto-galerie, le fou du roi, rue Lesbroussart 47 à Ixelles (Flagey).

Son message/invitation:

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous invite le 29 novembre à partir de 18h au vernissage de l'expo
« 4mm. Une recherche sur le Désir »
Le rendez-vous est au restaurant
« Fou du Roi » et à l'Épicerie Audio Visuelle
« Quarantaine » 47 rue Lesbroussart, 1050 BXL

Ce sera pour moi un grand plaisir de partager avec vous
les photos, sculptures et installations qui ont été créés dans cette recherche autour du Désir. Nous aurons aussi le plaisir d'écouter le petit concert de chansons « La peau douce » de Gaelle 2 Bruxelles.

Au plaisir de vous revoir,
--
Marta Mo Gomila
GSM 0479 306 108
4mm.martamo@gmail.com
www.myspace.com/mar_tamo

10:47 29/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

21
nov

festival Au Bord D'Elle - 23/11 - 8/12 - soirée littéraire le 1er décembre à Liège

FlyerA6_recto_aubordelle07Au Bord d'Elle, Un festival annuel pluridisciplinaire qui tente d’aborder dans sa complexité le thème de l’Erotisme du point de vue de sa célébration.
Présenté du vendredi 23 novembre au samedi 8 décembre 07 à l'An Vert, ateliers d'art et d'essai - 4, rue Mathieu Polain à 4020 Liège
www.lanvert.be 

ProgrammeFlyerA6_verso_aubordelle07, intentions & liste des artistes sur http://aubordelle.icilaterre.be/ 

  



Programme de la soirée littéraire et interventionniste du samedi 1er décembre orchestrée par Milady Renoir

L'après-midi, les interludes de la soirée seront ponctués d'écoutes électroniques des Minutes célibataires de l'auteur Valérie Nimal

16h30-18h30 : Atelier d’écriture créative et ludique sur le thème de «l'exposition de soi» dans la littérature contemporaine, soit des contraintes d’écriture autour d’univers introspectifs d’auteurs (Anaïs Nin, Virginia Woolf, Hervé Guibert…).
Animé par Milady Renoir, animatrice d'atelier d'écriture. PAF : 5€

19h30-19h45 : Intervention mi-femme, mi-animal(e) de Pascale Barret.
Machin : animale sensuelle se confrontant au regard, une enveloppe corporelle, réelle ou virtuelle, une nudité masquée se déformant jusqu'à devenir un autre corps ? Homme? Chrysalide ? Bestial ? Pour finalement disparaître…

20h00-20h05 : Projection d'un film de Boris Lehman sur le thème de l'exposition de soi.

20h10-21h20 : «Et moi, Emoi ou l’exposition de soi à travers l'érotisme»
Rencontre et discussion entre auteur, photographe, artistes emmêlés dans l'autoreprésentation dans ses excès, ses réserves et ses attentats dans la littérature, les arts, la société. Rencontre animée par Carla Ferro.
Invités :
Boris Lehman, Etienne Ethaire, Pierre Radisic, Marta Mo Gomila

21h30-21h45 : « Dans la peau de … »
Performance multidisciplinaire criante, éclatante par Absinthe, artiste baleine à la bouche pleine, jamais rose, jamais close.


PAF : 5 € / 3 € (étudiants, chômeurs, seniors, juniors) - Gratuit si participant à l'atelier d'écriture de Milady Renoir
Contact : +32(0)494/58 13 04 -
Email

13:39 21/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : atelier, arts |  Facebook

16
nov

parler d'une B.I.T.C.H peut en caser une autre

croque la pomme(clique au centre du fruit dé-fendu)

14:39 16/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

12
nov

XXIème édition de la Famous Soirée Filles avec un Cerveau (Chacune) du vendredi 9 novembre

dana rise 2002_never_periodMerci aux filles dotées d'un cerveau (chacune) aussi fort que le cœur.Attention, je me souviendrai de vous.Merci, à bientôt, tutti quanti.(ad libitum/andante/fortissimo)Voici donc le résumé non exhaustif des choses dont nous parlâmes ce vendredi soir 9 novembre (XXIème édition), chaque titre/nom/mot souligné de rouge est "clickable"
donc baladez-vous sur la petite toile!
 
****************
Marie
Musik: Caetano Veloso "Fina Estampa" (en écoute ici)

Book: Marguerite Yourcenar "Nouvelles orientales"

****************Romeo Castellucci  hey girl chrysalide 
Christina
ART: création personnelle "Soundscape", plage 3: CRAWLING MEMORIES (voix Nathalie Latham, texte Clark Coolidge & William Burroughs)

**************** 
Romeo Castellucci  hey girl GENESIPascale

ART (danse & art book): Romeo Castellucci "Hey Girl!" (Dossier de presse)


 **************** 
Ulla
MEMORY: Visage retrouvé, l'expérience d'une sensation décalée, d'un questionnement sur le genre et l'éternelle enfance.
**************** 
Sonia
Musik: Erik Satie "Gnosienne N°1" 
**************** 
Josiane
Book: "Lignes de faille" de Nancy HustonNancy Huston 
**************** 
Suzy
Book: "Parole de femme" de Annie Leclerc: (Extrait de l'accouchement) 
**************** 
Florence
BOOK: "Passions d'Annie Leclerq" de Nancy Huston 
****************
 
Nathanaëlle
SPIRIT: Une légende hindoue 
**************** 
Nathalie   Fougeras:
EXPERIMENTAL ART & SPIRIT: La déchirure du tissu vert (merci au chien vert) par les femmes qui racontent leur journée. Chaque pièce découpée de la peau de chagrin allouée à une des filles. Plus tard, dans une œuvre, Nathalie Fougeras alliera le morceau choisi à une voix et un état des lieux.  
****************
 
Milady (une B.I.T.C.H parmi d'autres)

Mother Teresa in a cinammon bun(ici Mère Teresa découverte dans une viennoiserie à la cannelle), issue du ) BOOK:
"Madonna of the toast" de Buzz Poole, le blog ici.
ART: "Metamorphosis" Collectif D'art Surréel obsessionnel compulsive automatique orchestré par Jon Beinart 
**************** 
Prochaine soirée filles avec un cerveau (chacune) en janvier 2008… Notez, venez, affirmez (vous)!Toute femme bienvenue, (mère et fille comprises)
toutes gonades mâles interdites sauf celles contenues dans le côté masculin assumé.

14:08 12/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

9
nov

OuLiPo (Méga Atelier Kalame du 21/10)


Alors évidemment, quand Môssieur DeMeyer JeanLucdemeyer @ MegaAtelierKalame21Oct07indique sur son étal électronique que je suis une vilaine fille, je saute sur ... l'occasion (pas lui) pour me permettre de laisser mon texte (vérifique ou non, nous n'en sommes plus à la vérité absolue depuis 55 générations dans ce monde) s'exprimer à ma place (moi, je n'aurais exprimé qu'une piètre réplique, un semblant de réponse dans un duel de mots, auquel Môssieur DeMeilleur me surpasse amplement).

attention, le texte indisposant ne peut choquer que les dames de bonne compagnie et les caniches royaux roses, sinon, ça n'est qu'une bonne tranche de rigolade... (c'est pas tous les jours que je peux sortir ici cette expression, reconnaissez). La seule personne à laquelle je présente ici mes plates excuses est la maman du dit deMeyer, tout en restant persuadé qu'elle ne pourra pas contredire chaque épine que je lance... (je précise pour la presse pipole et les curieux de mauvaise augure que la maman du chanteur charismatique n'est pas la dame à lunettes enfermée dehors qui ne sourit pas sur la photo!)

Contrainte du portrait fantasmagorique aux débuts de phrases imposés. 
UWI - Un Waltaire Imaginaire 

Je vois
l'allure ténébreuse, les cheveux et vêtements noirs, ses peaux laiteuses, ses grains de beauté mitigés, ces contrastes de primitifs flamands à l'égard de l'ombre du coin de l'œil.
Je sais que ses chaussures allient le confort à la jouvence, que la marque Caterpillar (chenille en anglais) est sciemment choisie, que ses chaussettes ne sont jamais de tennis mais assorties au slip.
Je note que les veines de ses mains sont des saphènes grandiloquentes, gorgées d'envie de saisir, prête à jaillir hors d'elles-mêmes.
Je remarque que, malgré son âge bien dissimulé derrière l'apparat du "vieux beau qui fait encore jeune", il arbore l'allure d'un athlète de l'après-guerre d'avant la télévision dans chaque foyer.
J'ignore s'il aime les nouilles au bœuf, le zen et le tai-chi mais il doit être du genre à détourner son avion de son survol de l'Asie tout entière par simple lubie ou échec de bandaison matinale.
J'apprécie qu'il n'écoute le requiem de Verdi uniquement s'il est traduit en Ourdou.
Je souligne qu'il rit la bouche fermée, au-delà de son handicap (ces névralgies cervico-brachiales, lesquelles déjà, l'empêchent d'embrasser avec la langue).
Je pense qu'il conduit une voiture digne des pionniers de la ruée vers l'or (option once de noyé - soit un suicidé en nage).
Je suis sûre qu'il se délecte en léchant des loukoums vissés au creux de nombrils de retraitées cacochymes.
Je me demande s'il crie son propre nom lorsqu'il jouit.
J'imagine qu'il réclame que sa compagne porte des strings rose saumon le premier jour des règles.
Je parie qu'il parie sur l'avenir avec des dés pipés. (Hommage à Dédé Pipé, le célèbre joueur de strip poker).
Je refuse de croire que cet homme soit tout à fait homme après minuit.
Je vois l'allure ténébreuse, puis juste derrière, toutes ses failles d'homme chinant la dernière Porte comme une clé à sa vie, ce que je vois est ce que je veux, tant mieux.  
Milady Renoir – Mega Atelier Kalame - OuLiPo - 21 Octobre 2007. 

13:33 09/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : humoeurs, atelier, texte, muse hic |  Facebook

7
nov

Tu ressembles à la mort

Alison Brady metamorphosis
tu ressembles à la mort, il m'avait hurlé ça derrière le grille pain, le toast sauté, le beurre étalé, j'avais pris son regard virulent dans les narines, déjà, mais ça n'avait pas suffit, tu ressembles à la mort. mes cheveux coupés, mon visage fardé, mes mains raides, mon tailleur chanelisé, rien de macabre à l'allure que j'avais choisie, tout se devait de l'habitude, du jour d'avant comme du prochain, le changement dans l'oeil de celui qui n'aime plus, peut-être. rien de méconnaissable pour qui pratique la fin des tunnels. tu ressembles à la mort, comme une austie lancée du haut de l'autel de l'insulte ultime, la vibration haineuse de l'intention du mal premier, une bite de satyre dans ma gorge blanche, tu ressembles à la mort, pire que 'barraque à pipes' ou 'fille de pute', ou dans le moins sexiste, tu pues la mort, ce qui aurait été comprehénsible, au réveil, mort citée mais pas comparée... Et ce lyrisme Romantique approuvé par sa langue vivace, lui, le vivant bien vivant m'accusant de faire fuir son sang rouge, de lui tourner le lait, d'avarier ses sucs.
tu ressembles à la mort, comme un couperet, une guillotine verbale sans annonce publicitaire pour avaler la salive. tu ressembles à la mort, sa vision fébrile d'un état chronique, il pensait dire plus ou a pensé moins qu'il n'a dit. bref. je n'ai pas bougé, comme un mime de la mort, justement. j'ai gardé les bras le long du corps, les jambes et les lèvres serrées comme un verrou, tu ressembles à la mort REPEAT en écho stéréo 3D, coincé dans le fond du nez, moutarde comprise. j'ai vomi dedans l'oesophage, étouffant dans la bile, virage interne des saphènes, tout s'est tordu en un coup de foudre brûlant. puis, j'ai giclé sur lui, tout un corps qui s'affale sur un autre, plaquage pompeux d'une vie avisant l'autre qu'elle ne mérite plus le podium, j'ai éclaté de haut en bas, de fond en large comme un zeppelin en feu, une lame de lave chaude, un flux de chaux... j'ai fondu sur lui, remplissant ses organes de manque à gagner. tout a disparu en dessous de moi, de ce qui restait de nous, je ne m'en souviens pas, je suis aujourd'hui au dessus de l'endroit, le lieu ne change pas, nous sommes dans le plancher, avachis comme un carton trempé, un tas d'herbe façon compost, un talus de poussières qui encombre la porte de la cuisine...
enfin, nous ressemblons à cette sorte de mort, la connue, la célèbre, celle que l'on perçoit dans les films, les champs et les rues. l'archétype, la vision moderne...
Nous ressemblons à la mort, lui et moi enfermés dans une entité vagabonde et unique, et personne ne remarque ce genre de mort, sauf ceux qui l'ont baisée jusqu'au trognon.

16:21 07/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : texte |  Facebook

5
nov

Ecouter le velours

Mardi 9 octobre, la Coopérative de Mai et 25 groupes de toute l'Auvergne ont réenregistré live le fameux premier album du Velvet Underground, quarante ans après sa parution, au cours d'une soirée placée sous la direction artistique de Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef des Inrockuptibles.


Mercredi 14 novembre à 19h, il nous annoncera les 11  groupes retenus (11 titres de l'album original).
Lundi 3 décembre, sortie de l'album uniquement en vinyl ! En vente chez Spliff Ministore.

En attendant, courez sur écouterlevelours pour découvrir toutes les versions reçues et aussi visionner les vidéos épisodes d'Alexis Magand, en coulisses de ce grand projet.

10:03 05/11/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : muse hic |  Facebook