26
jui

"Virage en ligne droite"

Tomoo Gokita — 03Pour illustrer la verticalité surdimensionnée de l'Homme et le danger de l'horizon tout tracé, prenez un exemple bien connu de tous: la visite charnelle.
Pour parfaire l'expérience, choisissez une veine que vous appréciez particulièrement, ici la veine grande saphène, dotée d'une admirable allure rectiligne, sera notre sélection. Longez son abscisse en tenant vos mains du haut parallèles à vos pieds du bas.
On préférera, chez les individus mâles, un sexe tendu sans ostentation horizontale vers des points cardinaux autres que le nord ou le sud pour ne point subir une quelconque guerre froide; la veine testiculaire, préférée à la veine dorsale profonde du pénis, restera donc l'indice de calcul pour le trajet.
Quant aux individus femelles, les lèvres externes doivent être absolument statufiées, figées, elles perpétueront ainsi la loi d'accélération et la stabilité asymptotique durant leur voie longitudinale tout en maintenant une micro stimulation des veines ovariques.
Le chemin est parsemé d'embûches, de pelages drus et de déviances séminales (odorantes ou imprégnées) mais le but se doit de persister, la cible unique, de subsister: la pénétration s'accomplira dans sa franchise la plus rigide, la plus directe.
Les humeurs buccales (appelées communément les "jérémiades enchantées") ainsi que la fomentation des veines scrotales postérieures pourront alimenter la recherche de l'allégresse. Les premières tentatives peuvent paraître frustes. Les expériences en huis clos ont été plus satisfaisantes que celles livrées dans des amphithéâtres d'étude ou des lieux socioculturels où le débit de boissons est autorisé.
On notera cependant quelques conséquences dommageables - pourtant terriblement utiles à la perpétuation de notre espèce – lesquelles ont trouvé refuge dans ces pratiques effroyablement incommodantes, soient des saignements, lesquels sont souvent causés par la trop grande fraîcheur des individus de type femelle. Nos spécialistes des activités cérébrales et religieuses ont rapidement décelé que la relation entre le saignement et la mort pouvait être mise en évidence dans la symbolique des corps, et, à fortiori, pouvait déranger les tenants spirituels et les aboutissants organiques de la pratique s--uelle mais l'ingénuité des sujets ainsi que leur aspiration à assimiler leur lot ont permis de perpétuer nos démonstrations sans trop d'encombres. Tout au long de la locomotion de la sève conductrice, de la moelle originelle, il est donc préférable que les veines et autres tuyauteries n'adoptent aucune tension curviligne. La jouissance sans entrave, sans virage, sans cordon, sans nœud et autres dérives malhonnêtes d'organes dits sacrés, est sans aucun doute la plus puissante et la plus réparatrice suivant les traumatismes émotionnels que peuvent occasionner ces pratiques. On favorisera donc une certaine rapidité d'action (de la part de tous les membres), une spontanéité sans prologues affectifs et une technique irréprochable aux yeux de nos maîtres à bander, les techniciens de surface corporelle.

(hommage à Sko, spécialiste du toucher cérébral (les extensions de l'expression avec des rimes douteuses ne sont pas les bienvenues)

(illustration by Tomoo Gokita)

11:41 26/07/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : texte, arts |  Facebook

Commentaires

Forum Bonsoir,

Un nouveau forum à propos des skynetblogs.
Aide et support, mais aussi connaissances des autres SkynetBloggeurs !

Écrit par : Forum | 27/07/2007

y a pas, ça inspire

Écrit par : N | 28/07/2007

1 fôte "ateliers en tous genres"...

Dis Bella, tu m'as écrit un mail où tu proposais "on y va" avec un lien vers le blog de JM Devesa. Mais j'ai pas compris où tu proposes d'aller.
Ma guibolette est courageuse : je fais vaillamment plus que le exercices demandés. On verra si mon coté "force de la nature (et de la culture)" fera le reste.
Danielle vient à la soirée "filles". Moi aussi.

Bisou bisou

Écrit par : patricia | 29/07/2007

Les commentaires sont fermés.