30
mar

no Easter this year, sorry!

No Easter this year

15:27 30/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : i m with stupid |  Facebook

a night with Bert...

Bert and SandipConcerts with Bert Cornelis (sitar), Sandip Mishra (sarangi) and Partha Sarathi Mukherjee (tabla)

Friday the 30th of March 8pm: Salle Molière, Muziekpublique Brussels

Sunday the 1st of April 4pm: De Centrale, Gent

13:15 30/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent |  Facebook

27
mar

Interviou avec Dorothy Shoes sur Eclipshead

Rainy_Day_by_DorOthY_ShoEsComment ça, vous ne l'aviez pas lue? ah oui, un TEASER, ça vous ferait sortir la salive de la bouche, hein?

pas de souci, Milady à vot' sévice!

 

Xtrait:

 

1- question mère: quand tu prends une photo dans ta main, quel est ton premier soin?

Je ne suis pas assez soigneuse. Je devrais. J’abîme sans le vouloir. Parce que je suis maladroite surtout. Mais pour l’image, mon soin premier est la patience, le « sans compter », jamais.

2- question gouffre: qu'y a t'il de plus profond dans ton oeil? le regard? l'âme? l'objectif? autre chose?

Tu as bien fait de mettre œil au singulier. Je ne vois que du droit. L’autre est si trouble, que je ne l’utilise pas. Mais ce que je vais chercher au fond du puits, c’est l’humanité toujours, et l’imaginaire que l’on laisse trop souvent croupir dans les eaux stagnantes.

3- question indiscrète: les choses que tu créées portent-elles des noms?

Oui bien sûr. Chaque photo est nommée. Parfois le titre guide vers un sens possible d’interprétation et d’autres fois, anodin, descriptif à peine. Il est même arrivé que le titre naisse avant l’image, créée ensuite alors à son service.

 

la suite?

sur Eclipshead, bien SUR! Eglantine Dorothy Shoes by FREDg(sans ^)

10:55 27/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, place net |  Facebook

23
mar

l'E-Motion du jour

bal perdu découfflé (click on playing lady)

11:33 23/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, muse hic, love |  Facebook

21
mar

Festival PassaPorta - on se rapproche...

Festival Passa Porta - Littérature à Bruxelles

Festival Passa Porta

Le Festival Passa Porta vous invite à passer de l’autre côté en compagnie de nombreux écrivains d’ici et d’ailleurs. Trois jours de rencontres, de réflexion et de fête, pour parcourir le monde tel que nous le révèle la littérature.

manneke

19/04 – 20:00 – Passa Porta – Gratuit Ouverture

Ce qui distingue et ce qui relie les hommes, selon Antonio Muñoz Molina l’un des plus grands auteurs espagnols.

Rue Antoine Dansaert 46, 1000 Bruxelles
Tickets: 02 226 04 54 –
www.passaporta.be

Organisation : Passa Porta, Instituto Cervantes

20/04 – 20:30 – Kaaitheater – €12,5/10 (réduction)< Writing Billie

Romance d’un soir avec la légendaire Billie Holiday: une scène, six auteurs, trois langues, et les notes du Brussels Jazz Orchestra avec la chanteuse Sud-Africaine Tutu Puoane.

Square Sainctelette 20, 1000 Bruxelles
Tickets: 02 201 59 59 –
www.kaaitheater.be

Organisation: Passa Porta, Kaaitheater, Brussels Jazz Orchestra

21/04 – 20:00 – Bozar – €10/7 (réduction) Cinema Racista

Racisme, clichés et préjugés au cinéma : des écrivains réagissent en direct à une sélection de films.

Rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles
Tickets: 02 507 82 00 –
www.bozar.be

Organisation : Passa Porta, Bozar Literature, Cinémathèque Royale, Service de Culture Cinématographique

22/04 – 10:00 → 20:00 – €7/5 (réduction) – Prévente €6/5 Courez Lire Sous les pavés du coeur de Bruxelles, les mots...

Un des moments forts du Festival, le dimanche, Courez lire vous emmène à l’hôtel, au musée, au café, en bibliothèque, au théâtre... Un parcours littéraire jalloné d’une centaine d’activités où les mots se tracent et s’exposent, se murmurent et s’inventent, se parent de musique et d’images.

Organisation: Het beschrijf, Entrez Lire et plus de 50 partenaires.

Badges d’entrée en prévente 

  • Passa Porta Bookshop – Rue A. Dansaert 46 -1000 Bruxelles
    Tel : 02/502 94 60
  • Bozar - Rue Ravenstein 18 - 1000 Bruxelles
    Tel : 02/507 82 00
  • Kaaitheater - Square Sainctelette 20 - 1000 Bruxelles
    Tel : 02/201 59 59
  • Cook and Book – Avenue Paul Hymans 251 - 1200 Bruxelles
    Tel : 02/761 26 00
  • Agora – Agora 11, 1348 Louvain-La-Neuve
    Tel : 010/45 05 66
  • Point Virgule – Rue Lelièvre 1 - 5000 Namur
    Tel : 081/22 79 37
  • Calligrammes - Rue Charles Sambon 7 - 1300 Wavre
    Tel : 010/22 61 47
  • Boekhandel De Groene Waterman - Wolstraat 7 - 2000 Anvers
    Tel : 03/232 93 94
  • Boekhandel Walry - Zwijnaardsesteenweg 6 - 9000 Gand
    Tel : 09/222 91 67
  • Boekhandel Plato - Tiensestraat 126 - 3000 Louvain
    Tel : 016/23 03 45
  • Boekhandel Salvator - Befferstraat 5 - 2800 Malines
    Tel : 015/20 18 32

Tickets en vente le 22/04

  • Passa Porta Bookshop - Rue A.Dansaert 46 - 1000 Bruxelles
    Tel : 02/502 94 60 – 9h30-18h00
  • Gare centrale, point info – 9h30-18h00
  • Place de la Monnaie, point info – 9h30-18h00
  • Kaaitheater – 13h00-16h30

Les badges vendus en prévente ou le jour-même sont valable pour toutes les activités.

Réduction: Tarif réduit pour les personnes de moins de 26 ans, les plus de 65 ans, les demandeurs d’emploi, les donneurs de sang pour La Croix Rouge (avec justificatif). Entrée gratuite pour les moins de 12 ans

Programme complet

Le Soir/Livres du 13/04/07

Recevez notre newsletter

Info : 02 226 04 54 – info@passaporta.be communiqué de presse

13:09 21/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, lis tes ratures |  Facebook

15
mar

R.E.S.P.E.C.T (Lucie Aubrac, merci)

lucie aubrac

Lucie Aubrac, l'une des dernières grandes figures de la Résistance, est décédée mercredi soir à l'Hôpital suisse de Paris, à Issy-les-Moulineaux. Elle avait 94 ans. C'est l'une des dernières héroïnes de la Résistance qui s'en va. Lucie Aubrac est décédée mercredi soir à l'Hôpital suisse de Paris, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), à l'âge de 94 ans, a indiqué son mari, Raymond Aubrac.

Jusqu'à la fin,  Lucie Aubrac  était restée une militante inlassable de la mémoire de cette époque. Vivant à Paris avec son mari Raymond Aubrac, 92 ans, l'une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin, elle se rendait fréquemment jusqu'à ces dernières années dans les collèges et les lycées pour témoigner.

En décembre 2004, son nom avait été donné à un collège de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) pour «associer son nom à la liberté et à l'audace», deux qualités dont elle aura fait preuve toute sa vie.

   Née le 29 juin 1912, dans une famille de vignerons bourguignons, Lucie Bernard, agrégée d'histoire et militante aux Jeunesses communistes, est professeur à Strasbourg où elle rencontre Raymond Samuel - qui deviendra Raymond Aubrac dans la clandestinité - qu'elle épouse le 14 décembre 1939.LucieAubrac

    En août 1940, elle organise une première fois son évasion d'une prison de Sarrebourg (Moselle). A l'automne 1940 en zone libre, elle rencontre à Clermont-Ferrand, le journaliste Emmanuel d'Astier de la Vigerie qui organise un petit groupe clandestin «La dernière colonne» et fait paraître un journal clandestin Libération, noyau de Libération-sud, un des premiers mouvements de résistance.

    Lucie Aubrac enseigne au lycée de jeunes filles Edgard-Quinet de Lyon jusqu'en novembre 1943, date de sa révocation pour ses convictions gaullistes. A partir de novembre 1942, elle dirige dans la région lyonnaise un corps franc qui organise des évasions. Par un judicieux stratagème, elle parvient en mai 1943, à faire libérer son mari, emprisonné depuis mars.

    Le 21 juin 1943, Raymond Aubrac est arrêté par Klaus Barbie avec Jean Moulin, chef du Conseil national de la Résistance (CNR) et une dizaine de résistants à Caluire, près de de Lyon. Quatre mois plus tard, les armes à la main, Lucie Aubrac réussit à libérer son mari et treize autres résistants lors d'un audacieux coup de main durant leur transfert.

Recherchée par la Gestapo, elle gagne Londres le 8 février 1944, avec son petit garçon Jean-Pierre, et accouche quatre jours plus tard d'une fille Catherine.

    A la Libération, Lucie Aubrac rejoint son mari, nommé commissaire de la République (préfet) à Marseille, puis représente le Mouvement de libération nationale à l'Assemblée consultative à Paris. Celle qu'Emmanuel d'Astier de la Vigerie avait surnommée "Madame conscience" est également membre du jury de la Haute Cour de justice du procès Pétain.

    Elle poursuit son engagement militant, pour Amnesty international, puis dans les rangs du Réseau Femmes pour la parité et s'était récemment mobilisée pour les sans-papiers. En 1997, le réalisateur Claude Berri lui avait rendu hommage avec son film "Lucie Aubrac", dans lequel elle était incarnée par Carole Bouquet.

    En avril 1998, les époux Aubrac obtiennent que l'historien Gérard Chauvy et son éditeur Albin Michel soient condamnés pour «diffamation publique» à propos du livre "Aubrac, Lyon 1943" qui mettait en doute leur rôle dans la Résistance. En mars 2004, avec plusieurs figures de la Résistance, comme l'ancien dirigeant communiste Maurice Kriegel-Valrimont ou l'ethnologue Germaine Tillion, elle avait signé un appel aux jeunes générations à réagir devant la remise en cause du «socle des conquêtes sociales de la Libération».

    Grand officier de la Légion d'honneur, elle était l'auteur de «Ils partiront dans l'ivresse» (1984), et de «Cette exigeante liberté» (1997).

   

 LIBERATION.FR : jeudi 15 mars 2007

10:49 15/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : poly-tiques, act-u, girlz |  Facebook

14
mar

Autoportrait à la brume

miladydoll

 

pour ceux qui diraient que je suis trop dark... (vraiment, les naïfs!)

10:35 14/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent |  Facebook

13
mar

FiEstival Maelström ce samedi!! http://users.skynet.be/maelstromfiestival1/home.htm

 

logoMaelström FiEstival #1 le 17 mars à Bruxelles à partir de 15h30 à l'Espace Senghor
Ce FiEstival est d'abord un Rêve: des années que nous tentions de le réaliser. Il s'agit d'une Fête puis d'un Festival. La contraction des 2 termes nous a donc amenés à le baptiser ainsi: FiEstival !
avec JODOROWSKY, M. BAKERO (Chili), A. BERTOLI (Italie), S. BUYSE (Belgique)
E. BARAN (Iran-Belgique), O. DOMBRET (Belgique), D. GIANNONI (Norvège)
K. GÖRGÜN (Turquie-Belgique), P. GUÉRY (France-Marseille), M. JANTAR (Belgique)
M. PARENTE (Italie), D. SPLEETERS (Belgique), G. STUBBE (France-Belgique)
V. THOLOMÉ (Belgique), L. VIELLE (Belgique), T. ZERBINATI (Italie)

à 16h15 SORTIE Officielle de AUTOPSY
de Sophie Buyse                                       

à partir de 18h01 SORTIE Officielle de
SOLO DE AMOR de Alejandro Jodorowsky & Territoires du COEUR de Antonio Bertoli

entretiens croisés avec l'auteur et: Evrahim BARAN, Olivier DOMBRET & Damien SPLEETERS                                                       lectures performances avec également
M. BAKERO, P. GUÉRY, M. JANTAR, D. SPLEETERS, G. STUBBE, V. THOLOMÉ, L. VIELLE, T. ZERBINATI

à 23h17 concert de Marco Parente + JAM !
INSCRIVEZ-VOUS déjà pour la JAM et venez lire vos textes en public...

 PDF sur notre site rubrique "rencontres" cliquez ICI 

 

http://users.skynet.be/maelstromfiestival1/home.htm

 

Petit encouragement admiratif à David Giannoni pour sa tenace application à marquer le coup, avec la qualité et l'éthique du Livre sous le bras...

 

Info informative: Chloé Delaume, Laurence Vielle, Vincent Tholomé, David Giannoni, Damien Spleeters, Théophile de Giraud, participent à une des activités que je produis pour le festival PassaPorta (19-22 avril) le dimanche 22 avril à 17heures @ De Markten (1000 Bruxelles) pour une rencontre autour de la nécessité de la lecture publique, de sortir le livre de son contexte papier... parlez en à vos agendas!!

12:08 13/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures, atelier, arts, place net |  Facebook

12
mar

ici, aussi, après tous (goût d'une folie)

killingmesoftlySombre Printemps, Goût d'une Folie

 

"Elle ouvre le tiroir de son bureau et en sort les dessins. Elle ne veut rien laisser derrière elle qui puisse trahir son amour. Ca lui fait un peu de peine de brûler ces portraits, mais il le faut. Peut-être l'enterrera-t-on avec son amulette autour du cou. Elle sort son plus beau pyjama de l'armoire et le met. Pour la dernière fois, elle s'admire dans la glace. Elle se voit ricocher en bas, sur le sol, et imagine son beau pyjama plein de terre et de sang."

Unica Zürn, Sombre printemps, p. 97.mountainpig

 

aimer le (dé)goût de la folie dans sa bouche. vagabonder entre deux (mare)champs. préferer la tranchée à l'orée. donner ses jambes au trou. sonder l'étang avec les cheveux. c(r)aquer un os pour rire. s(t)imuler le vrai et (mou)rire en coin. ne pas respirer, devenir verte, gicler sur les yeux de l'autre. saigner une limace et manger. (ap)porter le deuil à un baptème. donner le bon dieu sans concession. têter l'e(ntre) sol comme un (des)sein frais. brûler une poire. tirer une flèche sur un Zeppelin. (re)tourner la tête vers l'intérieur. (dés)aimer un homme pur. (dé)signer le mur avec son corps. (s'en)rouler sur une épine, jouir. mourir, mais jouir.

18:35 12/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures, ego trip-e |  Facebook

" TEMOINS " 13 récits de vie pour les droits humains

témoins" TEMOINS " 13 récits de vie pour les droits humains

« ...je pense qu'il vaut mieux raconter son histoire tant que l'on est en vie, sans attendre d'être confortablement assis entre deux nuages. Ecrire est une urgence devant l'inacceptable, les injustices et la bêtise humaine. C'est une absolue nécessité. »

                                    Jean-Louis Daulne. Chanteur, auteur de la préface du livre

 

Reflets de témoignages de situations vécues.

 

Cette initiative de Mirko Popovitch, animateur-directeur de La Vénerie il y a encore peu, est née de l’idée de faire se rencontrer des personnes qui aiment écrire et des gens qui ont envie de témoigner de leur histoire. Il s’agit de témoignages dénonçant des violations des Droits de l’Homme. Des hommes, des femmes ou des enfants qui n’ont pas la capacité ou la possibilité de s’exprimer (les témoins) parlent à des écrivains non - professionnels (les narrateurs).

 

Ces récits de vie sont écrits sous forme de courtes nouvelles dont l’objectif est de sensibiliser le public aux problèmes des Droits de l’Homme et de relancer le débat au sein de l’opinion publique. 13 témoins se sont confiés à 13 narrateurs pour sortir de leur tréfonds ou de leur mémoire ces 13 récits illustrés par 13 gravures.

Ce livre va émouvoir, étonner, choquer, exposer combien certains hommes sont fragiles, féroces ou porteurs de solidarité.

 

Il s’agit donc d’une opération culturelle visant à donner à des témoins l’occasion de s’exprimer et à des narrateurs l’occasion de faire connaître leur talent littéraire.

 

Les Droits de l’Homme concernés sont diversifiés afin de permettre une réflexion sur l’ensemble de la problématique:

- Le génocide des Tutsis du Rwanda  - Les violences policières – Le conflit dans le Caucase - Les rapts parentaux - Les violences conjugales - Le conflit dans les Balkans - La Shoah  - Les effets de la répression sous Pinochet - L’excision – La Mauritanie

 

Projet réalisé par La Vénerie avec l’aide de la Ligue des Droits de l’Homme et le soutien de la Communauté française.

 

Caractéristiques techniques

- format 140 x 210 - 218 pages - 13 gravures N/B

- couverture pelliculée 2 couleurs - prix public 12 €

Editeur: La Vénerie, Centre culturel de Watermael-Boitsfort

             3 place Gilson à 1170 Bruxelles 02 663 85 50

Distribution: Diffusion NORD – SUD – 02 343 10 13

10:38 12/03/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : lis tes ratures |  Facebook