31
jan

Les shoes de Dorothy s'exposent

Dorothy Shoes

ah oui!!!
" Dans L'Oeil de Dorothy "
Au Centre Culturel de Saint Pierre des Corps
qui débutera ce 02 Février jusqu'au 10 Mars, si, si!

13:04 31/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

30
jan

dadadadadadadadadadadadadadadadadadadadadaaaaa

DADAmandolore

17:47 30/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

Accumulation d'envies subterranéennes... (sortir, sortir et voir)

Societas Raffaello Sanzio genesi VSocietas Raffaello Sanzio genesi IVSocietas Raffaello Sanzio genesi IIISocietas Raffaello Sanzio Genesi IISocietas Raffaello Sanzio epitaphSocietas Raffaello Sanzio endogonidiaSocietas Raffaello Sanzio redRomeo Castellucci / Socìetas Raffaello Sanzio
Site de la Cie

Romeo Castellucci (1960), metteur en scène ; Chiara Guidi (1960), dramaturge ; Claudia Castellucci (1958), écrivain, constituent le noyau artistique de la Socìetas Raffaello Sanzio, qu’ils ont fondée en 1981, à Cesena, dans la région de l’Emilie Romagne (Italie).

L’orientation générale qui sous-tend l’oeuvre complète de la Socìetas Raffaello Sanzio, tout en gardant les différences nécessaires, est la conception d’un théâtre intense, d’une forme d’art qui réunit toutes les expressions artistiques, en vue d’une communication qui vise tous les sens et dans tous les sens de l’esprit. La majesté de l’équipement visuel et sonore, qui s’appuie tant sur l’artisanat théâtral d’antan que sur les nouvelles technologies, crée une dramaturgie qui désavoue l’hégémonie de la littérature. La recherche menée dans les domaines de la perception visuelle et auditive vise à étudier les effets des nouveaux équipements ou, plus souvent, à inventer de nouvelles machines.

Parmi ses nombreuses productions, citons :

Hamlet. La Véhémente Extériorité de la mort d’un mollusque
(1992), un des spectacles clé de la compagnie

L’Orestie (une comédie organique ?) (1995)

Giulio Cesare (1997)

Genesi, from the museum of sleep (1999)

Voyage au bout de la Nuit (1999)

Il Combattimento (2000), pièce de théâtre musicale de Claudio Monteverdi et du compositeur contemporain Scott Gibbons, qui devient un point de repère permanent de l’oeuvre musicale de la Compagnie.

Romeo Castellucci crée également des oeuvres plastiques et des représentations figuratives esthétiquesbiologiques qui se matérialisent dans la puissance invisible des bactéries. En 2002, le Festival d’Avignon consacre une exposition à Romeo Castellucci qui, dans la Chapelle Saint-Charles, présente To Cartage then I came : un ensemble d’oeuvres animées par un principe de mouvement répétitif, qui pose la question du début comme véritable énigme du monde.

En 2001, la Socìetas Raffaello Sanzio lance un vaste projet appelé Tragedia Endogonidia, un système de représentation ouvert qui, tel un organisme, se transforme dans le temps et dans le parcours géographique qu’il effectue, en attribuant à chaque stade de sa transformation le nom d’”épisode”.
L’anonymat des personnages, l’alphabet, la loi, l’âpreté du rêve et la ville constituent des thèmes qui sont autant de conditions de la tragédie contemporaine, vécues à travers la condition du spectateur, qui est probablement le véritable objet de l’esprit de cette Tragedia Endogonidia.

Les Episodes de la Tragedia Endogonidia :

C.#01 Cesena (Socìetas Raffaello Sanzio, 25-26 janvier 2002)
A.#02 Avignon (Festival d'Avignon, 7-16 juin 2002)
B.#03 Berlin (Hebbel Theater, 15-18 janvier 2003)
Br.#04 Bruxelles (Kunsten Festival des Arts, 4-7 mai, 2003)
Bn.#05 Bergen (International Festival Norway, 22-25 mai, 2003)
P.#06 Paris (Odéon Théâtre de l'Europe avec le Festival d'Automne, 18-31 octobre, 2003)
R.#07 Roma (Romaeuropafestival, 17-20 février, 2004)
S.#08 Strasbourg (Le Maillon Théâtre de Strasbourg)
L.#09 London (LIFT, London International Festival of Theatre, 13-16 mai 2004)
M.#10 Marseille (Les Bernardines avec le Théâtre du Gymnase, 20-26 septembre, 2004)
C.#11 Cesena (Socìetas Raffaello Sanzio, 16-22 décember, 2004)

Au-delà des spectacles, la Socìetas Raffaello Sanzio a publié plusieurs livres de théorie de théâtre et a produit de manière autonome toute une série de vidéos. La compagnie est invitée dans les principaux théâtres et festivals internationaux, et a remporté de nombreux prix en Italie et à l’étranger.

Eléments bibliographiques :
Les pèlerins de la matière (Théorie et praxis du théâtre, Ecrits de la Societas Raffaello Sanzio)
Editions Les Solitaires Intempestifs, 2001
texte original en italien traduit par Karin Espinosa

Epitaph
Editions Les Solitaires Intempestifs, 2003
texte original en italien traduit par Karin Espinosa

09:18 30/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

29
jan

Résumé soirée filles avec un cerveau (chacune) du vendredi 26 janvier

Résumé de la 18ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du vendredi 26 janvier 2007, soirée littéraire et calme, comme en résonance de l'hiver élastique.

 

Marie B.

"La première fois que je suis née" de Vincent Cuvelier

Extraits: La première fois que j'ai regardé un miroir, il m'a souri. La première fois que j'ai vu papa, il pleurait. Mais il avait aussi un immense sourire. Il me regardait comme s'il me voyait pour la première fois. D'ailleurs, il me voyait pour la première fois. La première fois que j'ai entendu mon nom, je ne savais pas encore que c'était mon nom. Papa disait plein de mots, et au milieu de ces mots se cachait mon prénom.

 

Arimata

Rue Grisélidis Réal"Carnet de bal d’une courtisane" de Grisélidis Réal Grisélidis Réal
Extraits: " Que tous les hommes qui viennent à nous, "fatigués et chargés", comme il est dit dans la Bible - ceux que nous sauvons du suicide et de la solitude, ceux qui retrouvent dans nos bras et dans nos vagins l'élan vital dont on les frustre ailleurs, ceux qui repartent, les couilles légères et le soleil au cœur - cessent de nous emmerder, de nous juger, de nous renier, de nous taxer, de nous matraquer, de nous enfermer, de nous prendre nos gosses pour les mettre à l'Assistance Publique, d'enfermer nos amants et nos hommes de cœur..."

 

Josiane

Giraudeau dans Gouttes deau"Les hommes à terre" de Bernard Giraudeau - L'entretien, l'extrait, la critique.

 

 

 

Evelyn

"Belle du seigneur" d'Albert Cohen.belle du seigneur

 

 

 

 

 

 

 

Dominique C.

"Sur les traces de Tempo di Roma", Dominique Costermans ROMAINESquarante clichés N/B, Foire Internationale du Livre, Bruxelles, 2007 - (autour de l'oeuvre Tempo di Roma de l’écrivain belge Alexis Curvers & suite au Colloque international à l'Academia Belgica, Rome, 19-22 septembre 2007)

 

http://www.fabula.org/actualites/article14957.php

 

Laurence

Œuvre musicale Boogie au synthétiseur Boogie

+

"L’Encyclo des filles 2006" de Sonia Feertchak

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Eve

"Ni fleurs ni couronnes" de Maylis de Kerangal ni fleurs ni couronnes

 

 

 

Milady

Oeuvre de Werner Herzog, introduisant la question artistique et technique de l'emploi de la fiction dans le documentaire et préambule sur le concept du réalisateur, soit son extase de la vérité, voir son interview avec le SUBLIME Henri Rollins.

+

Guide de voyage (aussi disponible en français!) sur la Molvanie, le pays où la dentisterie moderne n'a pas encore posé pied. La Molvanie a gagné l'Eurovision, ses photos typiques… et tout ça sur les thèmes musicaux sexy de molvaniaZladko Vladcik alias Zlad...

 

+

 

Unica Zürn (Expo à Paris) avec "sombre printemps"Unica Zürn

 

prochaine date à confirmer...

11:34 29/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : girlz |  Facebook

26
jan

Madame Rita était là

Madame Rita étudie, observe le travail de la chair, elle décompose la réalité en petits patworks, véritables tableaux vivants, visuellement logés entre Chardin et De La Tour.
Madame Rita est une jolie rencontre, une elfe au milieu des autres, exaltée, encouragée par ses envies. Elle a fait les portraits
Madame Rita était là Ide ma performance "Eros, Tattoos, Thanatos" aux Ateliers Mommen...Madame Rita était là II Madame Rita était là IIIMadame Rita était là IVMadame Rita était là VMadame Rita était là VIMadame Rita était là VIIMadame Rita Flyeret je la remercie, en plus de l'embrasser. (madameritasmile@hotmail.com si jamais vous vouliez la féliciter sur son travail)

09:47 26/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent |  Facebook

25
jan

Fondation Jean Rustin @ Paris (enfin) + appel à textes

Jean Rustin FACEOuverture de la Fondation Rustin à Paris - Du 09/02/2007 au 30/06/2007.
La Fondation Rustin ouvre ses portes à Paris au coeur du 7e arrondissement à partir du 9 février prochain. Né en 1928 en Moselle, Jean Rustin occupe une place particuière dans l'art contemporain français. Après s'être définitivement détourné d'une abstraction colorée, Rustin propose depuis les années 1970 une figuration singulière qui suscite tour à tour fascination et rejet. La création de la Fondation Rustin à Paris s'inscrit dans la continuité de la Fondation Rustin d'Anvers, ouverte en 1994, tout en ayant la vocation de valoriser davantage l'oeuvre de l'artiste dans son pays d'origine. La Fondation Jean Rustin présentera en permanence un ensemble de peintures et de dessins et sera également un centre de recherches sur le travail de l'artiste. La programmation sera complétée par des manifestations temporaires et par la présence d'oeuvres d'artistes invités dont le travail fait écho à celui de Rustin.

Fondation Rustin - 38, boulevard Raspail - 75007 Paris
Tél. +33 1 42 84 46 35
mail :
fondationrustin@orange.fr
web : http://www.rustin.be

 

Et hop, j'en profite pour rappeler à tous les écriveurs de France, de Belgique et d'autres contrées que des écrits inspirés de toiles de Jean Rustin doivent être envoyés sur miladyrenoir@yahoo.co.uk afin que je les soumette à Maurice Verbaet, responsable de la fondation Jean Rustin (et ami de l'artiste). Suite à ma proposition, en 2005, d'une exposition Ecritures / Peintures autour de l'oeuvre du peintre, nous pourrions montrer à Jean Rustin combien ses toiles sont inspirantes (merci aux 6 écriveurs qui ont déjà soumis leurs textes).

Afin de créer un dossier projet, avec textes (tout style et ton permis) et idées d'illustrations, et de proposer qqch de "sérieux" au Modern Art Center de Belgique, veuillez m'envoyer un texte avec vos coordonnées complètes (nom, pseudo, adresse postale ou numéro de téléphone, titre du texte).

Les toiles de l'artiste sont disponibles sur la toile virtuelle

sur www.rustin.be & http://www.idartists.com

 

Jean rustin le ventre rose

13:38 25/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

24
jan

Interlude crétin pour Sarkoléon

sarkoléon(avant qu'on ne puisse plus rire de lui car il sera Roi de France, le Sarko-Phage...)

http://www.discosarko.com/disco_sarko.php

 

my favorites:

Dancefloor 3 et Pas de danse 9 alias le balayage de seinsSarkozy_C_cilia_ma_petite_racaille

13:19 24/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent |  Facebook

23
jan

message à St Exupéry

errorHi. This is the qmail-send program at yahoo.com.
I'm afraid I wasn't able to deliver your message to the following addresses.
This is a permanent error; I've given up. Sorry it didn't work out.

exupéry@yahoo.fr
:
66.196.97.250 failed after I sent the message.
Remote host said: 554 delivery error: dd This user doesn't have a yahoo.fr account 
[-5] - mta126.mail.re3.yahoo.com

j'ai entendu plus que vu
j'ai écouté plus qu'entendu
j'ai apprécié plus qu'écouté
j'ai assimilé plus qu'apprécié
je vous remercie.

exupéry@yahoo.fr wrote to miladyrenoir@yahoo.co.uk:


www.seroux.be
pour voir

13:36 23/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent |  Facebook

Article Diversions dans Eclipshead #16

lemuseedudiamant2En cet après-midi pluvieux de fin d'année, nous nous retrouvons entourés de néerlandophones à peine aimables (la pluie aidant les mauvaises intentions), courant pour arriver à une exposition (Gorge(l), qui traite de l'angoisse et le soulagement dans l'art de 1840 à 2006) qui ferme le jour même. Les mines barbouillées, nous réalisons qu'à une heure de la fermeture des portes de l'exposition tant convoitée, nous nous sommes égarés et nous sommes justement à une heure du lieu d'expo.
Abattus par le mauvais jour, nous nous rabattons sur le premier espace "culturel" qui se présente. Face à nous, "Le Musée du diamant", arborant son nom pompeux et simpliste, et sa façade qui brille de mille feux (j'en rajoute un peu…) !

Qui entend musée du diamant à Anvers se dit : un plongeon dans la "Rich Attitude" et dans la ringardise conservatrice. Bravo, en plein dans le mille !
On aura raison d'appréhender ce musée, situé en plein cœur de la plus grande mégapole diamantaire du Monde (avant New York), avec la peur au ventre de se perdre dans des résidus pédagogiques et autres sciences aléatoires. Les 4 étages de ce musée perdent le visiteur qui doit faire pendre à son cou et à ses oreilles, un dictaphone médiéval avec écouteur, lequel raconte dans un désordre aussi impressionnant que le Youkunkun, un périple soi-disant initiatique, au cœur du marché du diamant (surtout écrasant et imbibé de branlette régionale ("à Anvers, c'est riche", "à Anvers, c'est génial", "sans Anvers, pas de marché du diamant", blablabla, etc.). ...

 

la suite? la suite? trépignez vous?

allez vous envoyer dans l'air sur Eclipshead # 16...

12:35 23/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook

17
jan

hieraujourdhuidemain

Eudes Menichetti hier

Eudes Menichetti aujourdhui

Eudes Menichetti demain

 

puisque les mots n'ont pas leur place pour l'instant, voici des images de Eudes Menichetti, comme des bons points à l'école, comme des règlements de compte à l'expression formulée, comme un son cru dans un rythem prude...

11:33 17/01/2007 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts |  Facebook