27
nov

Avec le bon appât-reil...

Kostek & Milady façon George de La Tour

(Merci Ernestitoto le héraut et à Moona Salomé too.)

 

Milady Renoir

&

Kostek de la Boucherie Moderne 

@ AuBordElle

 

Xtraits de ma lecture sous tatouage:

 

"Je suis un corps nu, posé sur mes pieds ; des chairs en sanglots halètent

autour, il y a cet événement, cet accident souhaité.

 

(...)

 

Chaque tattoo joue le rôle de coquille, d’armure, d’arme mûre, d’éten-dard, de papier peint, d’assurance sur ma vie…

Attention, j’ai de la suite dans mes idées, rien ne se finira par la limite de mon corps.

Les volutes nébuleuses, tatouées entourent un peu plus ce qu'il ne m'a pas été donné d’estimer.

 

(...)

 

La couturière punk ne fait que commencer son ouvrage, tisseuse de mes nouvelles peaux, elle réchauffe les zones éros sans gêne. Mon intérieur cuir prend feu.

 

(...)

 

Une caresse d’aiguille,

une caresse de sang d’encre,

je frôle le divin, le sublime, je l’introduis dans mon propre corps, je l’invite de force.

 

(…)

 

« Le plus profond, c’est la peau[1]. »

Ma nudité n’est donc qu’élémentaire, alors que la peau est le support de ma vérité.

 

(...)

 

Ma peau marche debout.

 

(...)

 

Mon épaule tatouée va se détacher et m’investir en même temps.

 

Etrange alchimie… Une partie de mon corps devient un corps étranger, lequel me rend plus complète.

 

L’artifice souligne l’existence, détache ma reliure dermique du « reste », des « restes ».

Le monde extérieur pénètre dans ma peau.

 

L’encre, comme une boucle d’oreille ou un coup de couteau, s’imprime dans ma chair jusqu’à faire corps avec elle.

 

L’artifice tatouage gonfle mon corps, il lui donne une symbolique évasée. L’encre confère un relief particulier à la parcelle travaillée. La peau devient érectile, couverte de serres imaginaires, elle accroche votre prunelle au passage et étrangle votre trajet.

 

 

je remembre mes membres

         je remembre mes membres

                 je remembre mes membres.

 

Je mets ma matière en scène et laisse la force de l’imaginaire bander.

 

(...)

 

Observez cette carapace octopode, cette coquille en peau de marais, cette parure hermétique,

 

ce cumulus orageux.

 

Je suis un animal inédit, transfiguré par la Création que j’élis.

 

Je vis un conte, une fable dont je suis l’héroïne omnisciente.

Je me fascine.

Je suis une chimère qui s’assume, une mutante épanouie.

 

Je deviens mon monstre adoré, mon horrible idéal.

 

J’existe fort.

 

Par ces tatouages, mon corps composite occupe l’espace. Un nouveau contour pour un nouveau désir imaginaire, mon espace vital s’élargit, se purifie…

 

 Tatouage nimbe
tatouage bulle

tatouage excavation

tatouage oxygène

tatouage éminence

 

(...)

 

Mon corps prolongé intègre des corps étrangers : l’encre du tatouage me pénètre, s’installe dans le sang.

 

Nourrie, ivre, vampire autophage, j’ingère le produit fortifiant comme le nourrisson, le lait ou le poète, l’absinthe.

Energie subsidiaire, supplément d’âme, le tatouage est un dessEin dont mon seul espoir fait endurer souffrance et inconfort.

 

(...)

 

Pour laisser la place au nouveau monde dessiné,

 

aux subterfuges crayonnés,

 

mon corps, mon île-peau, ma peau de chagrin, ma Materiæ Prima doit abandonner quelques éléments.

S’abandonner à la mutation en évinçant les afflictions intimes.

Ce corps intégrateur, converti,

 

Ce corps

 

absorbe et recrache,

 

digère et vomit,

 

avale et expulse,

 

Il se réduit en blancheur virginale

 

et

 

augmente en substance.

 

« C’est » une tâche, une évidence, un projet.

 

Demain, l'épi - derme (se) fera violence,

 

Il sera

 

croûte et caprice

 

charnière et délice

 

un compromis belliqueux, un chant de bataille.

 

Ce matin, hier, l'épi - derme vierge et sans histoire(s),

 

demain, ma substance renaîtra noire, marquée, signée…

 

Mon intérieur cuir affermi, décuplé,

 

Ma peau… un cuir véritable." Tattoo AuBordElle 23 Nov 06 tattoo pas fini

----------------------------------------------

[1] Paul Valery : http://www.academie-francaise.fr/immortels/base/academici...

13:20 27/11/2006 Publié dans Général | Lien permanent | Tags : arts, ego trip-e |  Facebook

Les commentaires sont fermés.