31
mai

Infini ment...

Le trou se fait nid. La paille se fait fonte. La rage du creux emporte les sillons.

La gouttière saigne,

 

rien n’imprègnera ma sphaigne.

 

La racine inversée se plante dans mon sexe… déjà la ronce de chance s’étire et craquelle. Je puise à la source du rouge, glissant sans exit contre le rebord d’amères rigoles. Ma pulpe dégouline le long des cuisses, je pourrais fuir la débâcle, évidée de mes esprits mais je stagne. L’attelage de mes seins illimités se fraye une ligne au centre de cercles exsangues.

Tout tourne, autour, au tour… VAUTOURS !

Cher axis mundi, votre verdict perpétuel n’est qu’un pieu qui vacille, vrille dans ma chaleur ouverte.

L’éternité pue pour ce qu’il reste de respirations. Le fouet complétant ta pointe frappe ma poitrine enflée. Plusieurs dermes se détachent puis pénètrent les marais qui sont tes perruques. Calife du premier jour déchu, tu es le germe que j’acclame, la poussière que j’avale, la terre sablonneuse qui me recouvrira. Ton spicilège de mots froids, énoncés par d’autres clowns, résonne sous la vibration du dernier souffle. Et personne, réellement, n’a assez d’élan pour sauter dans ta foi.

Pas à pas…

Je sens ma colère gicler entre mes gencives, forcer l’entrée de mon anus, s’éjecter de mes pupilles arquées. Il n’arrive qu’aux règles et aux lois de se détourner de ton Œil. JAMAIS devient le guide d’infortune.

TOUJOURS revient dans la bouche des couards, leurrés par le calme de leur prodigieuse inertie.

Pas à pas…

Le dédale de braises calcine mon pied téméraire. Vengeances habiles, volubiles que celles qui ne disent mot, ni ne sombrent dans d’exaspérantes vérités.

Ta main devient le dévidoir des espoirs, ton foie déverse ses biles violant le sel jeune, ta bouche découpe mes pas à pas en petits clous, je n’avance qu’en disparaissant, je n’articule mes mots qu’en tarissant. La faillite du corps passe par l’encombrement d’organes obsolètes, d'automnes caducs.

L’Organe central est un appât, l’âme, un artifice de pleutre. Quant au Colossal Démiurge, il fût ce plus beau songe d’une nuit endettée.

Pas à pas…

Ton dos entier enferme la nébulosité dans une soute à ravages. Mes cils, barreaux d’acier battant mon regard canin, brave l’oubli. Les nuées s’endorment. Il faudra que je meure pour (re)vivre améliorée.

 

Cher angle de vie, cher coude du diable, chère griffe de corneille, cher meunier de blé noir, laisse moi encor une fois m’appuyer sur ta gloire, rompre chacun de mes ongles contre ta poitrine métallique… je crois en cette voix qui ressemble à mon cri, en cette voie qui ressemble à mon lit, pas à pas…

j’implore l’agonie afin que le passé se libère du joug de ton absurde éclipse.

 

Repeat after me…

 

Tempori servire

Tempori servire

Tempori servire

 

 

 

© Milady Renoir

 

Art by Tatiana Palnitska

13:56 31/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

29
mai

Malaise

PRE-HISTOIRE.

Le vertige agace la mouche que je mange. La pente déroule ses caillots sous des cieux déréglés. Flocons ou grumeaux, ma bouche rejette le sang vigoureux, et laisse la pâleur s’évacuer dans les artères.

OPÉRATION.

Rien ne vole sous le ciel black.

Les cartes dérangées s’invitent à table, un pendu contre une tempérance, un pape contre une pute, tout s’évade par l’arène.

(J’aurais voulu un ordre clair, une plénitude assurée, un sourire long…).

 

DEMARCHE.

Le sort de ma langue se ternit, il n’y aurait plus de salive, plus aucune goutte de ce suc hygiénique, salvateur. Tout serait pourri au royaume du chaos.

Le sentiment se bouche, la touffe s’effrite, la dépouille s’annonce conquérante.

CALCUL.

Tout ne sera pas comme avant.

Rien ne provoque la vie sinon le sens. Quand ici, je respire, là, je vomis. Je n’avale pas de serpent, je suis le venin.

AMOUR.

Pourtant, les mots ont porté leur droit jusqu’au cœur,

Pourtant, les yeux aiment encore le cidre, l’éveil et le lit.

La cicatrice devient la cible, l’arc tendu fatigue les amours et aucun foin, aucune fougère pour réceptionner mon enveloppe alourdie de sa propre existence.

RESULTAT.

La pestilence de l’usure ou la déviance de l’habitude, rien ne vaut la mort véritable qui ne laisse que le silence et l’oubli pour obsessions. Car après, seulement après, vient la Naissance, de celles qui ne renouent qu’avec l’origine, et non pas avec une nouvelle disposition d’organes.

HISTOIRE.

La mouche avalée, tourne encore un peu dans les colons, oublie ses ailes dans mon foie et jaillit, déclamant sa fragilité, à l’embouchure de mon antre. Quand elle vire à l’absence, j’escamote mon tremplin et râle contre la boue collée à mes chaussures.

DIX SOLUTIONS.
Icare est un imbécile… et je n’ai pas l’essence du mythe. Je viole mon image, tambourine contre mes murs et dessine un bouton ‘EXIT’.

(J’aurais voulu une chose établie, une aventure sans écueil, un rire sans enfer…).

 

DENOUEMENT.

L’utopie d’un cycle persévère, après moi, un autre moi ?

Il faudra bien que je vive celle-ci, pendant, en détendant.

 

 

© Milady Renoir

Art by Bella Demeter

10:03 29/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

27
mai

Samedi 27 mai - (Avenue) Volders en fête - Saint Gilles (bruxelles)

Un atelier d’écritures créatives et ludiques en plein milieu de Volders en fête, l’atelier va (se) faire la fête… thèmes festifs, diversifiés et accessibles par tous.

 

L’atelier pourra accueillir les ‘écriveurs’ de 17 à 97 ans,
une contrainte par demie heure
de 15 heures à 18 heures
le samedi 27 mai 2006.

Inscription sur place à la Librairie « les Yeux Gourmands » au numéro 9 de la rue en folie un peu avant chaque demie heure

gratuit

Maximum de 6 participants par demie heure

Possibilité de cumuler plusieurs « séances »
Stylos et papiers disponibles sur place

Univers livresque et sources d’inspirations fournis par
Les Yeux Gourmands (Avenue Volders 9 - Saint-Gilles)

 

A tantôt ?

 

http://www.voldersenfete.be/

11:54 27/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

24
mai

Suicide Twist Festival - 25-28 May 2006 - Why should not go?

Suicide Twist Festival :


The Festival will be composed by different elements from day by day :

7 concerts
11 international deejaysPhotobucket - Video and Image Hosting
Artistic Performances (Mademoiselle Jean)
2 Burlesques Shows
10 Go-Go dancers
Market with Records and cds sales (mini cds and vinyl fair)
Market with Vintage & New Clothing sales
3 Artists exhibitions,from Spain and Belgium
16mm Movie Projections
Mega Trash Pop Deco
Videos Screenings during the whole festival
Visit of THE PLASTICARIUM Museum of Plastic Designs 60s 70s:
6ts Ro

(Shazzula)

Wax Club :
66,Boulevard Anspach/Anspach Laan,66
1000-Brussels
Recyclart :
25,Rue des Ursuline/Ursulinesstraat,25
1000-Brussels

ck Hair Saloon

09:12 24/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

23
mai

"L'école de la chair" de Mishima - extrait

Extrait de « L’école de la chair » de Yukio Mishima, livre de mes matins de ce pourri mois de mai.

 

(…)

« Imaginons par exemple une femme qui impose ses quatre volontés à l’homme qu’elle aime, qui ne lui laisse pas la moindre liberté, des premiers baisers du soir jusqu’à leur séparation matinale, supposons que cette femme dirige tous leurs rapports, eh bien, l’honneur viril de cet homme en sortira grandi. Il n’y a aucune raison en tout cas pour qu’il s’en trouve féminisé. C’est que la force qui permet à une telle femme d’adopter une conduite aussi peu réservée n’est autre que le magnétisme viril qui se dégage de son partenaire. La plupart des jeunes gens qu’avait alors fréquentés Taéko (l’héroïne) faisaient montre sur ce point d’une « vanité masculine » superficielle et idiote. Ils conservaient dans leur esprit des idées toutes faites bien curieuses « : c’étaient eux les chefs, et ils devaient dominer les femmes comme le ciel la terre. Sinon, du moins le pensaient-ils, ils n’étaient pas des hommes. Et, pour eux, avoir une femme au dessus d’eux était déjà une position honteusement féminine. Y a-t-il préjugé plus bête que celui-là ? un homme véritable, une homme absolument homme de la tête aux pieds, qu’il soit debout ou assis, qu’il se mette au-dessus ou au-dessous, ou à l’envers, qu’il se renverse dans toutes les positions possibles, n’en est-il pas toujours plus homme dans la splendeur de sa virilité ? Prenons l’exemple d’un homme, qui, parmi ceux qui attachent tant d’importance à leur virilité banale et fonctionnelle, aurait le triste malheur d’être sans le moindre charme sexuel. Qu’il essaye donc d’imposer ses comportements virils à une femme qui, dans le fond de son cœur, le déteste : cela n’aurait aucun sens ! Pour un homme, pour une femme, la virilité, la féminité, expression charnelle des êtres humains, dépendent de la sexualité globale qui rayonne de leur chair et doit naître de l’éclat de la personnalité toute entière. Cela n’a rien à voir avec cette virilité de fanfaron fondée sur un fonctionnalisme étroit. Vivre, exister d’une existence pleine et entière, cela suffit à un homme vraiment homme dans toute sa chair : quoi qu’il puisse faire, un homme de cette trempe reste toujours un homme. Celui qui ne tire aucune vanité sexuelle de lui-même.

(…)

pages 110 & 111 (@ FOLIO)

 

Société japonaise des années 60 uniquement ? Communauté de modernité économique et de conservatisme moral ?

En tout cas, une sacrée réponse à cent vingt sept possibles questions sur la virilité que certains hommes se posent ou imposent …

Et une petite réponse indirecte à la question d’hier soir composée par « mon » homme à propos de la différence entre la beauté et la puissance virile… à bon lecteur… ~°~

 

09:56 23/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

à la gomme...

petit cadavre exquis entre ennemis... ceux dont on ne connait que l'absence, ici

j'ai écris (en bleu) entre

(...)

"Bon. Le problème c'est que Moogol avait une peur horrible de l'eau et ne supportai pas l'idée de devoir s'y plonger..."

 

et

 

"Et puis, il y a l'Acrobate..." (...)

 

 

09:08 23/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

22
mai

recommandation de quelqu'un de confiance...

J'ai été voir il y a quelques mois un spectacle mettant en scène une femme arabe intégrée et une femme arabe désintégrée. Désopilant et bien tapé.  Le spectacle repasse samedi prochain 27 mai à la salle Pôle Nord avenue de l'Héliport 56 à 1000 Bruxelles : cf invitation ci-jointe. "
 

10:07 22/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

19
mai

DHB: Informations socio-culturelles utiles et humbles, concrètes et simples - début 27 mai 2006 à Jette

Les DHB vous invitent à leur première réunion d'information de leurs activités ce samed 27 MAI à 19h00.

 

Cette réunion se déroulera sous le chapiteau des " nouveaux disparus" (compagnie de cirque), sur le site Esseghem de la commune de Jette (proche Cimetierre de Jette). (Coordonnées exactes dans le fly joint.)

 

DHB

 Manifestation citoyenne Démocratique et Humaniste

(Et tout ça avec Bonne volonté...)

 

Préambule - "A la recherche de la liberté" :

 

Ceci est une manifestation spontanée, ne portant aucune étiquette politique, et n'obéissant à aucune stratégie spécifique. C'est une réaction suscitée par l'envie de changer le monde qui nous entoure, de le rendre moins laid, de le partager en harmonie avec les autres et la nature tout en étant conscients de notre propre implication dans le dédale de ses innombrables rouages.

Ceci n'est pas une manifestation politique, ni un essai intellectuel. Ce n'est pas une énième utopie, ni un quelconque dérivé de la pensée de Marx et de Engels. Ceci est l'oeuvre d'hommes ordinaires, membres d'une grande famille que l'on nomme Humanité. Ceci est la réaction d'individus qui sont révoltés, qui ne veulent pas se résigner, et qui désirent agir. Ceci est la réaction d'individus créatifs, désireux d'être des rassembleurs, sans prétentions, sans désirs outranciers de puissance et de renommée.

Ce n'est pas une réaction ayant un objet ou un but particulier. Ce n'est pas un projet établi, nominatif, breveté ou protégé. Ce n'est pas une action concrète, mais plutôt un moyen de concrétiser, ce n'est pas un remède miracle, mais plutôt une pensée, une idée, un concept.

Ce n'est pas un pamphlet, ni une dénonciation, ni même une condamnation. De la nature même de cette manifestation, qui est elle-même une réaction à la dénonciation, et de ce qu'elle propose, des valeurs simples qu'elle défend et qui sont communes au plus grand nombre, cette manifestation libertaire identifie tout ce que nous pourrions juger de malhonnête, de honteux, d'inacceptable.

Ce n'est pas une manière d'ostraciser, mais plutôt de chercher à comprendre ce qui nous choque, nous révolte, nous ulcère. Ce n'est pas une manière de désigner des boucs émissaires mais plutôt de chercher à établir le dialogue avec ceux que nous pourrions considérer comme des adversaires, des cibles, des symboles à abattre. Ceci est une simple constatation ; nous sommes tous des êtres humains, membres d'une seule et même espèce. Nous avons tous besoin de nous nourrir et de nous désaltérer, nous avons tous besoin d'un chez-soi, de nous sentir en sécurité, de rêver et de croire. Nous avons besoin de reconnaissance et d'amour. Nous cherchons tous, dans l'absolu, le moyen d'être heureux. Nous répondons tous aux mêmes besoins vitaux. Nous voulons tous vivre. Ces traits communs sont les passerelles évidentes qui doivent permettre, créer ou rétablir le dialogue. Cette manifestation est également une passerelle.

Cette passerelle vise à briser l'isolement de tous ceux, qui, modestement, voudraient agir, s'associer, se rencontrer et ainsi réaliser qu'il n'y a pas qu'avec des "si" que le monde peut changer. Changer le monde, c'est tenter de changer celui qui nous entoure, au quotidien. Nous n'avons nul besoin de gros moyens logistiques et financiers pour cela. Nous avons juste besoin de passerelles communes, de valeurs communes, et de bonne volonté.

Ceci n'est pas un manuel. Ceci n'est pas un guide. Ce n'est ni un ouvrage spirituel ni un programme politique. C'est un désir de rencontre et de partage. Pour tenter d'apprendre à vivre ensembles, d'échapper à l'écrasant et apparent gigantisme du monde en créant sans cesse de nouvelles passerelles, de nouveaux contacts. Pour contourner les fatalismes et échapper à la résignation. Pour se dire que tout est possible. Avec les autres.

 

Les balbutiements de cette manifestation. 

Le nom du projet provient d'un terme médical utilisé par les ambulanciers urgentistes ; il s'agit du nom d'une substance chimique visant à "réveiller" les gens en état d'inconscience prolongée.

Ce projet est simple ; il vise à créer une structure citoyenne d'entraide et d'engagement en faveur de projets éthiques, humanitaires, socio-culturels et humanistes. Il prône une forme de démocratie directe et participative, par le biais d'associations citoyennes informelles et temporaires.

Cette structure s'axerait autour d'un forum basé sur un site Internet, où tout un chacun, après avoir adhéré à une charte éthique définissant un minimum de règles et de valeurs communes, pourrait créer une cellule d'action pour un projet qu'il souhaiterait mener.

Cette cellule deviendrait indépendante, et serait libre d'accès aux autres visiteurs du site qui souhaiteraient s'investir dans le projet défendu par le créateur de la cellule.

Chacune de ces cellules serait libre de se greffer sur des associations existantes, dont l'objet social est semblable à celle du projet, afin d'être couverte juridiquement et administrativement parlant.

La structure échapperait ainsi à toute récupération politique ainsi qu'à tout contrôle global et hiérarchisé, le créateur d'une cellule étant seul responsable (ce qui ne veut pas dire "dictateur", en adéquation avec la charte éthique) de son projet. La charte éthique, acceptée par tous, est sensée modérer et permettre aux utilisateurs de réaliser leurs projets sans enfreindre des règles élémentaires telles que la non-violence, le respect d'autrui, la tolérance et l'ouverture aux autres.

La seule structure bien établie serait le site Internet, lien entre tous les individus souhaitant rencontrer d'autres personnes qui souhaitent s'engager pour "changer le monde". Car changer le monde, c'est agir humblement, chaque jour, dans son quotidien. Ce projet vise à répondre à la détresse de ceux qui souhaiteraient agir mais qui se sentent isolés. Il vise à proposer de manière efficace, sans demander de gros moyens logistiques et financiers, une expérience de démocratie directe et participative. Cette structure tend également à favoriser la rencontre entre diverses sensibilités, cultures, personnalités, et ouvrir ainsi un espace de dialogue et d'ouverture au monde.

Espoir

Nous espérons que ce projet fasse tâche d'huile, et que d'autres sites, d'autres forums voient le jour, en dehors de tout contrôle de notre part. A l'instar du programme Seti, qui utilise la bonne volonté d'internautes du monde entier pour calculer d'innombrables données au travers de leurs ordinateurs personnels, ou encore du projet Wikipédia (encyclopédie en ligne gratuite, modifiable et constituée par les ajouts des visiteurs), nous pourrions créer, sur la base du même concept participatif, un vaste réseau de contact et de rencontre (une forme de "superordinateur" humain) afin de proposer, de créer et d'agir. De l'association de quartier au club sportif, du quotidien altermondialiste au cultivateur bio, du scientifique à l'ouvrier, du chômeur au retraité, du policier au délinquant en cours de réinsertion, du sans-papier au fonctionnaire. Pour tous ceux qui se sentent révoltés et qui veulent changer leur quotidien. Dans le souci et le respect des autres et de la nature.

 

Le collectif anonyme DHB.

 

Références reprises dans le texte :

Marx et Engels : théoriciens du communisme.

Informations :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Marx

http://fr.wikipedia.org/wiki/Engels

Programme SETI : programme international d'analyse et de recherche sur les intelligences extraterrestres (Search for Extraterrestrial Intelligence).

Informations :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_SETI

Wikipédia : Projet d'encyclopédie libre, gratuite, universelle, multilingue et écrite collaborativement sur Internet, dans le respect de la neutralité de point de vue. Ce travail collaboratif est réalisé par des volontaires, sur un site Web utilisant la technologie Wiki, ce qui signifie que des articles peuvent y être ajoutés, complétés ou modifiés par pratiquement quiconque.

Informations :

http://fr.wikipedia.org  (version francophone)

 

PROGRAMME 

Le 27 Mai 2006

Programme d'un premier forum citoyen de 19h00 à 20h00 :

  • Explications et consignes relatives à la sécurité des lieux, à la prise et au temps de parole de chacun ainsi qu'aux objectifs de la soirée
  • Présentation de la structure
  • Présentation de quelques idées de projets

1ère séance d'interventions et de questions-réponses

de 20h00 à 21h30 :

  • Présentation et explication d'un exercice de démocratie directe et participative : rédiger une charte éthique pour l'activité en plusieurs étapes
  • Première étape : chaque participant élabore une liste sommaire de valeurs et/ou de concepts à observer pour qu'une communauté humaine puisse vivre et agir de façon harmonieuse dans le cadre du projet. (Durée : max. 20 minutes).
  • Deuxième étape : chaque participant affine sa liste en la confrontant aux autres dans de petits groupes improvisés (de deux à trois personnes, par exemple). (Durée : max. 20 minutes).
  • Troisième étape : chaque groupe remet sa liste ainsi affinée dans une urne. Une équipe de dépouillage est improvisée et reprend les dix valeurs et/ou concepts les plus cités sur un tableau.
  • Quatrième étape : Réactions et questions-réponses par rapport au résultat. Les volontaires désirant travailler sur la rédaction de la charte se font connaître ; un groupe de travail est constitué et doit remettre un résultat pour une date ultérieure fixée par l'assemblée présente (maximum un mois). Ils devront impérativement se baser sur les dix valeurs/concepts répertoriés pour rédiger leur texte. Libre à eux de commenter ou de compléter leur travail à la fin de leur ouvrage.

de 21h30 à 22h00 :

 

Libre discussion et improvisation musicale pour les participants ayant apporté leurs instruments !

Rédaction par l'excellent TB.

PS du Moz :

L'exercice ne sera réussi que si vous participez à cet humble évènement que nous espérons utile et festif.

Merci,,,

 

 

Forum tout jeune: http://votez-dhb.coolbb.net

10:02 19/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

Roméo et Leyla par Ghalia Benali (Concert au Bazaar hier swaar!)

à lire/regarder , le Poème Qays & Leyla, un des deux contes/mythes repris par Ghalia Benali dans son spectacle Roméo & Leïla...
 
 
et des photos de la belle Ghalia... z'aviez qu'à pas aller voir Da Vinci Daube...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

09:41 19/05/2006 | Lien permanent |  Facebook

18
mai

Ghalia Benali ce soir en concert au Bazaar

la belle s'est "produite" deux fois au Bazaar (rue des capucins, entre Rue Haute et Rue Blaes), dans la salle montgolfière... elle écrit, danse, peint, chante, joue, respire fort...

ce soir, à 21h (pas de réservation possible), elle en sera encore pour présenter son spectacle "Roméo & Leila"...

un conte poétique et musical tout ce qu’il y a de plus contemporain. Inspiré par le mythique Roméo et Juliette ainsi qu’une légende du nom de Kaïes et Leïla, son spectacle raconte l’histoire d’un Roi cyclope à qui un astrologue apprend que sa fille unique Leila, elle aussi cyclope, est destinée à tomber amoureuse d’un homme qui n’est ni prince, ni Roi. Pour s’assurer qu’elle épousera quelqu’un aux vues aussi étroites que la sienne, il l’enferme dans un château. Mais un jour, elle tombe malade. Les médecins du royaume n’y pouvant rien, il fait appel à un voyageur alchimiste dénommé Roméo qui guérit sa fille. A son réveil, elle tombe éperdument amoureuse de l’étranger. Son père- opposé à cet amour indigne - chasse Roméo qui, peu après, se suicide. Avant de continuer à vivre, Leila veut aller sur la tombe de son amant, elle entame donc un voyage qui ouvrira ses yeux et son cœur à d’autres cultures… Un spectacle intelligent qui fait la part belle aux ambiances soufis et aux transes païennes à travers des musiques, des chants et des danses situées au confluent de l’orient et de l’occident.

 

un article sur elle ici

13:17 18/05/2006 | Lien permanent |  Facebook