2
mar

Structure elle

Tout est organisé.

De la naissance à la déchéance, ses hominidés, ses dogues, ses doigts, tout était là, structure et mesures.

L’enfant carré l’a faite mère cube, alignée face au père équation = dénominateur commun.

Maladies classifiées, apport journalier bien pesé, clairière de loisirs bien taillée.

Evidemment, le sport de la culture,la culture du travail, le travail de la pelouse bien grillagée dans un espace agencé, tout un organisme émérite.

Le sexe en rythme, l’amour en calculs, toute émotion sur une portée d’une octave, le canard dans le WC, la cigogne dans le cagibi, chacun son mouton, les loups seront bien éloignés.

 

Une fois, un imprévu physique pour rappeler l'indulgence humaine mais les assurances de palier au bout des orteils, tout l’incident a été rapetissé, l’horreur du virage, annihilé.

Tout est reparti, de bijoux sans valeur à glacières aseptisées, d’orgueil sans rancœur à qualités superposées.
Une vie de boîtes chronologiques sur un échiquier sans ravalement.

Des cheveux insecticide à peine baignés dans une patrie dégonflée, un avis perpétué de racines limées en troncs droits pour revendiquer la nature.

 

Tout est organisé.

Tout est simple et précieux.

 

 (en aparté : coupure de principe, tsunami vaginal, grève du quotidien,alarme biologique, réveil cathodique)

 

La nuit. Sur sa jambe décongestionnée, grimpèrent les blattes, couvertes de sel vert. Des bourdons sybarites attaquèrent ses poignets celés.

Et la remise engloutit l’opprobre de sa pensée unique… puis déversa les absences nébuleuses, les lâchetés dirigées, les cruelles pénuries d’erreurs tout autour d’elle de ses ergots tabassés par des rats de terriers débouchés.

 

 

 

Tout s’est (alors) organisé.

13:58 02/03/2006 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.