6
déc

ce n'est qu'un ...

Ce soir, départ vers : http://www.fabula.org/actualites/article10376.php

retour le 12 du 12.

Du bonheur d’écoute au plaisir de rencontres.

Très TRES heureuse de ces vacances de pratique de génuréflexions…

 

Pendant ce temps, n'oublions pas les autres:

http://collectedejouets.skynetblogs.be/

 

Suite à la distribution de 600 jouets en un mois, Sophie, Nathalie, Laurence, Didier et leurs amis ont su évoquer une Saint Nicolas sans trop de gris de douleur, avec une honnêteté sans faille, une dévotion noble pour des enfants dans un besoin indicible et inadmissible dans un pays du nord de l’Europe. On le sait tous, évidemment, la misère n’a pas de frontières, ni de carte de résident temporaire.

 

Après la visite de 3 centres avec Sophie et d’autres personnes de bonne fréquentation, je constate les gouffres entre les facilités entre les maisons d'accueil, les centres d'hébergement et les services de parrainage. Selon la localisation de la maison, la bonne volonté du service public communal, le réseau mis à la disponibilité des éducateurs et assistantes sociales, les différences sont odieuses.

Alors, pour rendre hommage et pour dénoncer les manques, mentionnons le travail exemplaire, le courage quotidien du personnel du Centre d'accueil Paul Henricot, 15, rue E. Cosse 1490-Court Saint Etienne. Ce centre accueille les victimes des réseaux de prostitution, les filles mères, les femmes battues, les urgences pénales, sachez que les subsides sont primaires, et que le centre manque cruellement d’articles de puériculture, d’objets usuels pour la cuisine et de jouets.

 

Saluons au passage le superbe personnage Ampelio, qui fonda avec des amis, l'asbl http://www.mdp-asbl.com/index.html  et passa deux ans volontairement dans la rue pour définir et comprendre la vie dans la rue.

L’ASBL «La Maison du Partage» créée en 1997, suite aux actions du château de la Solitude & de la croisade des Compagnons du Partage qui ont squatté les trottoirs des communes & des CPAS durant 2 ans, guide les sans abris dans les actions de survie et sur le chemin du retour vers une dignité sociale, humaine. Ampelio, après ses heures au restaurant "La Rencontre", (rue de Senne 63, dans le quartier du midi, Restaurant social « La rencontre », ouvert de 12 h 00 à 14 h 00 et de 17 h 00 à 22 h 00 du lundi au samedi), aidant également à la gestion et l'animation sportive des « clients » de ce restaurant "social" et à la maison d'accueil "la Source", part marauder de nuit, dans les gares, les rues, à la recherche de sans abris. Ampelio, aidé de quelques bonnes âmes, souvent elles-mêmes ex-sans abris,  les aident à prendre conscience de leurs droits, de leur identité, leur rappelant une humanité à la laquelle on ne leur donne plus droit.

 

Le restaurant/snack "La Rencontre" cherche des bénévoles pour le repas de Noël afin de servir à table les sans-abri. Tél: 02/514.33.32

 

Saluons enfin, aux dires des amis, le directeur de la pouponnière Cerfs-volants, avenue des Héliotropes, 6 à 1030 – BXL pour son déterminisme, son professionnalisme et son grand cœur d’homme.

 

plus d'infos sur http://www.cfwb.be/oejaj/pdf/Recens_2002.pdf

& http://www.credal.be/credal/pc3_asbl.html

& http://www.cimp.be/brabant/brabant_intervention.html

 

 

y a du boulot…

 

(art by Kathe Kollwitz)

09:42 06/12/2005 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.