4
nov

je répète (autocitation)

Période Onanihiliste:

je vous donne des bouts de ficelle, à vous de 'macramer':

Là un préau, un élastique, des appareils dentaires, du floss vaginal, une maxillaire déglinguée en extase...
on rit gras, on rit fort, de Morgiève à Delaume, jamais plus qu'un fragment de quatre mots sinon, c'est l'ennui. Je suis d'une génération référentielle, aimer les mots mieux que les idées, aimer l'éphémère mieux que la révolution, aimer le contemporain mieux que le devenu, un présent dans le quatrain et hop, tourner vite les pages (et encore, avec des images...)

&

 C’est ce besoin que j’ai d’exister dans un état indépendant de sa cause
dans un mouvement propre de mes jours qui de mille me fait un, à chaque flot
plus bref martelé par des millions, à chaque un mille, égal à combien de
milliers, combien de sel. Un fil.

[ Andrea Raos, Luna velata ]

&

BOUM BOUM BANG BANG tu es un boomerang, c'est ça l'amour. Du bois, du vent, des forces, un retour et hop, manège!

 

(Tof de HERBERT LIST)

22:49 04/11/2005 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.