10
sep

Sais tu?

Monsieur

 

Sais tu…

Que ce n'est pas avec l'impression tatouée sur mon cul que je n’ai pas vécu de mes peaux

Que je vais en donner de la Vie.

 

Sais tu…

Toi, le Monsieur Saint

Que ce n’est pas en disant « il est quatre heures » qu’une mère nous apporte le goûter.

 

Sais tu…

(Pourtant, tu t’en doutes)

Que le doute n’est pas là où les choses sont faibles mais bien là où les pieds de plomb voudraient jouer à Ciel.

 

Sais tu, mon Monsieur Soigné

Oui, sais tu…

 

Qu’il y a encore peu, je ne connaissais que procrastination et prostration comme noms propres, laisse moi grandir, je ne vieillirai pas seule, je leur avais dit, je serai grande avant que vous ne reveniez dans vos coffres trop forts. Depuis, ils ont le nez dans la fosse sCeptique.

 

Sais tu, Mon Sieur

Que je crains tout ce qui se rapporte à mes ventres puisqu’il a longtemps été scientifiquement prouvé que femme n’est pas valeur sûre. Je montre mes poils au monde depuis toi. Ils grognent plus que je ne mords.

 

Sais tu mon Bienheureux

Oui sais tu que tu sais.

Sais tu

Qu’il va falloir des ponts et des scènes pour couler sous mes remues méninges.

Sais tu seulement qu’il va nous falloir lutter pour être en paix…

 

 

Sais tu enfin, L’Honnête, qu’il y aura des ombres douces sur nos talons quand nous traverserons les barrières, qu’il y aura bien ce que nous avons voulu faire de nous, nous serons remis à neufs d’avoir été tant cassés. Sais tu qu’il y aura ce présent en devenir ?

 

Ne te brise pas un bras en appuyant sur mon mal, il te suffit d’entrer dans mon beurre, juste là, à côté du cœur, vois tu… sais tu ?

 

Saint, serre…

 

(art by frantisek kupka)


20:57 10/09/2005 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.