5
avr

Pain(t) Ball on Sunday...

Chers courageux guerriers, chers pleutres, chers autres

La bataille colorée fut rude, nous partîmes 5000; nous arrivâmes 50...

Les impacts de balles bleuis sur des corps meurtris, les genoux fléchis, les coudes cornés, les pouces brûlés (à cause d'un fumigène que j'ai dégoupillé avec mes dents), les fessiers courbaturés, les jambes éreintées mais les esprits vaillants, les frustrations de la semaine annihilées, les querelles du quotidien estompées, voilà ce que nous avons récolté... (Vous avez sans doute remarqué mon grand sens de l'exagération qui compense avec l'absence d mon sens de l'orientation)

Nous avons bcp ri, parfois bcp couru, j’ai bcp crié, d’autres ont pas mal souffert, certains ont été de valeureux présidents, d’autres de félons terroristes…

Pour la photo de groupe, voici les noms de gauche à droite et de haut en bas :

Coppi (l’homme aux cheveux de blé qui lui servent de masque, l’homme papa poule)Alexandre (l’homme qui tire sur son meilleur ami dans son équipe et qui me couvre quand je tire sur mon ennemi imaginaire pendant toute une partie)
Peka (l’homme qui boit du Jus d’orange et des billes orange)
Deka (l’homme qui court plus vite que son ombre (mais je l’ai eu dans la tête)
Epolo (l’homme qui analyse et qui attrape un troisième coude)
Margot/aux (la fille qui protège nos drapeaux, la blonde de notre équipe, la fille qui porte mieux l’arme que GI JOE)
Adam (l’homme qui fait des galettes de fesses)
Aurèle (l’homme cible, l’homme roux qui valait 3 milliards de roupies, l’homme marqué, mon pire ennemi)
Jérôme (l’homme président, fourbe qui s’acharne sur une faible femme comme moi)Emmilady (la crieuse des marchés, la femme cagettes, la grosse qui se décarcasse, Jeanne d’Arc…)
JP Gobolino (l’homme au troisième oeil, le subtil complice de celui qui vaudrait 3 milliards de kopecks)
Olivier Motown (l’homme qui court devant, derrière, autour et qui regretted amèrement de ne pas avoir pu me tirer dessus)
Absinthe (la femme présidente, la sœur que je n’ai jamais eu, la femme qui les traite d’enfoirés, la femme qui compte les marches avec son nez, la femme qui tire sans billes pour faire diversion)
Matthieu Moz (l’homme qui couvre les femmes, l’homme qui pose pour Armani Trashy, l’homme que j’aime… (oui, je sais, aucun rapport).

Quant à ceux qui n’ont pas osé, ceux qui ont annulé à 13h42 (pour le RDV à 14h15), ceux qui ont promis de venir, ceux qui font les malins et qui craignent… sachez que malgré mon avertissement pour ne plus organiser de paint ball, je vais pas encore m’en passer. Nous récidiverons donc l’expérience humaine (d’abord humaine, puis belliqueuse) au mois de juin.

Préparez donc l’arnica et les genouillères, les vitamines et les pastilles au miel pour mes cordes vocales… arrêtez avec vos excuses de brochettes japonaises et de grippe aviaire…

WE’LL BE BACK !

PS: oui, bon, les Zèbres ont gagné mais ça vaut pas le coup d'en faire un crottin de Chavignol... la revanche des guépards dans le prochain épisode!

PS Bis: passez ce message à Jérôme, Coppi, Alexandre, Margot..merci

PS Ter: Merci à phoenix pour son dévouement de reporter de guerre, envoyé spécial à Merchtem.


09:56 05/04/2005 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.