10
mar

Ecrit il y a deux ans...

- Adjudant Plafond, veuillez cesser de tourner autour de moi. Tenez-vous haut et droit ! Appelez-moi l’infirmière en chef ! Mildred, suceuse de caves, arrive ! Si je n’ai pas ma dose de formol dans le siècle, je vous promets des représailles navales. Déjà qu’au mess, le homard Thermidor était bourré de poivre de Cayenne, si je n’ai pas mon pousse-café, je chie dans l’évier !

Attention, je vais me plaindre, j’écrirais au « Le P’tit Charbé enchaîné », un beau rapport de force, concis et révélateur, en une seule partie, intime évidemment.

 

4002, 4004, 4006… ces seins sur ces murs sont désolants… Des wonderbras aux murs, c’est horrible… amenez moi le traité de Genève !

 

Je répète, Sergent Lit, remuez vous un peu, toujours à rêvasser et se reposer, un vrai Corse ! Levez-vous et amenez moi mon cheval de bataille… Allez, on fait péter les ressorts, un peu d’exercice, que diable… obéissez ou je vous suiciderai comme les autres…

 

Quand je pense à ma pauvre mère, la sainte femme… que dirait-elle si elle me voyait assisté par cette bande d’incapables. 

Et toi, Caporal Clou de Cadre, reste pas planté là… ouvre moi cette porte que l’on m’apporte ma délivrance… Miiiiildreeed !

 

Ahhhhhh… la voilà la reine de cœur et ses deux lapines blanches… pique et pique et colle moi mon gramme dans le cou… Mildred, tu es ma Joséphine… ahhhhhhhhh le beau harnais que tu arbores, tes seins en poires Belle Hélène, ta croupe chevaline… aaargh.. Mildred… baise moi encor…

 

- Napo’, Assis !!


11:45 10/03/2005 | Lien permanent |  Facebook

Commentaires

haha ton texte m'a bien fait rire !!!!

Écrit par : Nola | 10/03/2005

moulaterre a force de péter par terre tu vas te fendre une grande lèvre et ça risque de saigner ! ça va mouiller sec !

Écrit par : quinne | 15/03/2005

Les commentaires sont fermés.