9
fév

Contraste

et tout en même temps, exactement, pendant les mêmes secondes effilochées, pendant ces minutes brunes, je repense à la plénitude d'un matin sans chagrins, petite Sophie sans douleurs, petite Milady sans humeurs, le maillot de bain sous ma robe courte, un ruisseau et une roche dans les mains, un bout de sureau dans mes cheveux, des baisers doux de mon choisi dans les joues et un sourire humble devant les natures vivantes... sans penser à rien qu'un p'tit demain bien ensoleillé.
 
les graines de la colère ne poussent pas des mêmes vents, parait-il... je n'en sais rien, je n'ai que huit ans...
 
(illustration de JOCK STURGES)

14:08 09/02/2005 | Lien permanent |  Facebook

Commentaires

... Hum...
Femme éternelle enfant... Nous sommes toutes comme ça? Regarde ton sourire de petite fille, et étale le toi. Emplis toi de petites minutes de vents, des vieux moments de bonheur... Et flotte petite fille, flotte.

Écrit par : Nehmain | 09/02/2005

Les commentaires sont fermés.