28
oct

Un Fou Noir au pays des Blancs... théâtre hier soir!

Petit Conteur, griot « fou » devant les éternelles injustices, Pie Tshibanda amuse en choquant « sans le vouloir » -dit-il - .Sans le vouloir, il a du s’exiler pour survivre aux potentielles trahisons et autres déviances d’un de ces pouvoirs corrompus, filles de jalousies dérisoires mais ostentatoires. Les haines ancestrales ne mènent qu’à la haine future.

Pie témoigne, se moque, dédramatise le pire des drames…

 

Et moi… je ne suis rien dans cette histoire, à peine une blanche par procuration, souvent une femme par définition amis aussi une presque activiste totalement passive par omission.

 

La guerre est ailleurs, on s’enferme chez soi et on ne participe plus à rien… ni même à l’inertie d’ailleurs. Rien n’est grave, tout est écarté, les risques sont atténués et pourtant, on n’a jamais eu aussi peur…

 

En écoutant cet Homme sous sa lumière projetée, en surprenant les autres à rire dans le noir, je me sentais coupable. Coupable d’une violation culturelle, un crime politique et d’une bavure de justice humaine (justice humaine : accouplement antithétique…).

Culpabilité omniprésente, je suis coupable de ma propre inaction, honteuse de ma fuite et malheureusement aussi, consternée de ma propre chance, de ma naissance bienheureuse et de ma vie sous estimée. Et le sempiternel « mais que puis je y faire… » s’installe sur mes genoux et coule sur ma chaise, sur laquelle je suis assise confortablement.

 

Ce récit, cette pièce de Résistance est encore un de coups de poing dans le ventre qui va me remuer pour 48h (minimum), qui évidemment me fait ré-fléchir mais toujours pas ré-agir, je regarde les Hommes autour de moi, questionnant leurs passé, présent et futur…

 

Je hais la puissance de mon impuissance et l’ampleur de ma résignation !

 

La seule chose que je sais faire est sourire au prochain, aimer l’autre et avertir ici et là…

 

http://users.skynet.be/pie.tshibanda/home.htm

15:36 28/10/2004 | Lien permanent |  Facebook

Commentaires

ben oui et pourtant je ne suis pas certain que l'on puisse rire de tout

Écrit par : Nola | 28/10/2004

Une pièce de génie Bah, on ne peut rire de tout mais c'est en le présentant avec humour que l'on arrive à le supporter et ce monsieur à eu du génie pour ca ! J'ai adoré, à voir et revoir..pis surtout, à écouter !

Écrit par : Musverine 15135 | 19/11/2004

Les commentaires sont fermés.