9
oct

Voodoo Child - Zombie

Mélange de réflexions externes et d'impressions internes:
 
Haïti, Porcs aux Princes, terre génocidée (deux fois). Haïti, rien n'est fini.
 
Les chrétiens, médiateurs de têtes, donnent le pain mais les zombies veulent le sel. Donnez leur du sel!!
 
Les lougarous féminins dévorent les hommes, mangent le riz qui manque férocement au peuple, les vaches ont des dents en or mais les hommes errent dans les rues, dénutris, hypothermie de leur cerveau, anesthésie de la liberté. Un clou dans l'âme, les Haïtiens se vaudouisent, recherchant une identité de transe, la danse de la mort les entraînent encore dans une ronde macabre.
 
Le mal vient de l'autre, c'est bien connu, alors, on le tue, on le rend esclave pour le reste de sa mort, il travaille dans les champs, enchaîné aux âmes perdues. Banni, pestiféré perpétuel, le zombie est l'Esclave Nouveau. La colonisation a absentitifé le peuple haïtien, alors ils perpétuent, ils se chosifient, d' esclavage fantasmé en auto-colonisation, fardeau d'une indépendance factice.
 
Le blanc a cuit trop longtemps, les médecins sorciers pullulent et les intellectuels intellectualisent.
Mal social, rite ancestral, possibilité de la négation de l'existence, contrôle politique, les thèmes varient autant que les hypothèses et pendant ce temps, le zombie réclame son sel... donnez lui du sel, Noms de dieuX!
 

(http://perso.infonie.be/easy/ : Conférenciers: Mimi Barthélémy, Conteuse et Auteur,  Yves Saint Gérard: ethno-neuro-psychiatre, Nabile Fares, Homme de lettres et anthro-philosophe, Hegel Goutier, Journaliste.)

15:11 09/10/2004 | Lien permanent |  Facebook

Les commentaires sont fermés.